Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

CRITIQUES LIVRES

Critique / « Pour vous combattre » (2022) de Joseph Andras

pour vous combattre joseph andras

De livre en livre Joseph Andras de son nom de plume, né Romain Mercier, déploie un incontestable talent littéraire. Lui qui a refusé le prix Goncourt du premier roman en 2016 pour De nos frères blessés, vient de voir paraître, chez son fidèle éditeur Actes Sud, Pour vous combattre, en mai 2022, qui plonge le lecteur dans un moment tourmenté de la Révolution française. Des œuvres toujours courtes qui sortent de l’ombre des personnes confrontées à l’Histoire. Nul besoin de partager les engagements de cet homme protéiforme pour apprécier ses récits engagés. La critique et l’avis sur le film. 

Plus d'infos »

Critique / « Le mage du Kremlin » (2022) de Giuliano da Empoli

Le mage du Kremlin Giulano da Empoli critique livre

Giuliano da Empoli, écrivain italo-suisse, politologue, enseignant connu pour ses essais, se lance dans le roman qui naturellement parle de sujets touchant à la cité et aux citoyens. Son fil conducteur est une personnalité qui a exercé une influence considérable auprès du Tsar actuel, en qualité de spin doctor, de stratège. Vladislav Sourkov, non intégré dans Les Ingénieurs du chaos chez JC Lattès en 2019, bien qu’il y aurait eu toute sa place, bénéficie d’un livre pour lui seul, sous couvert de son double, Vadim Baranov, Le mage du Kremlin, également surnommé « nouveau Raspoutine ». Son incroyable ascension, la chute, la …

Plus d'infos »

Critique / « Héritage et milieu » (2021) de Vigdis Hjorth

Héritage et milieu couverture livre

Vigdis Hjorth depuis 2001 utilise sa vie pour la transformer en romans. Avec Arv og miljø, paru en 2016 elle frappe très fort. Moult polémiques éclatèrent en Norvège entre partisans et opposants de ce livre si dérangeant, teinté d’autobiographie, disponible chez Actes Sud depuis fin 2021 sous le titre d’Héritage et milieu. L’avis et la critique du livre. 

Plus d'infos »

Critique / « La vertu du mensonge » (2022) d’Ellen G. Simensen

la vertu du mensonge avis critique livre

La vertu du mensonge d’Ellen G. Simensen, primo-romancière, paru en début d’année, est un roman noir qui se déroule avec lenteur dans de somptueux paysages norvégiens, à Hønefoss à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest d’Oslo, au milieu des forêts, des lacs, des rivières, sous la neige ouatée, la glace épaisse ou fragile, le froid extrême, en période hivernale. Dans ce lieu idyllique par instants, inquiétant à d’autres, le mensonge est une véritable institution qui touche tout individu quelque soit son âge. La critique et l’avis sur le livre.

Plus d'infos »

Critique / « P’tite hirondelle » (2022) de Dominique Zachary

la p'tite hirondelle critique livre avis (1)

Nombreux sont les poètes, écrivains, chanteurs qui ont écrit sur les hirondelles. Ainsi en fut il entre autres de Paul Éluard, Louise Michel, Victor Hugo, Théophile Gautier, Jules Renard, Claude Nougaro et même Robert Littell avec L’hirondelle avant l’orage. Sur la couverture du roman de P’tite hirondelle de Dominique Zachary, journaliste et écrivain belge, ce qui retient l’attention de prime abord, c’est le bandeau annonciateur de Yasmina Khadra, l’auteur de Les hirondelles de Kaboul, qui offre en plus un très bel avant propos, succinct, très évocateur de ce qu’est ce court texte, véritable conte, P’tite hirondelle, paru aux éditions Kiwi …

Plus d'infos »

Critique / « Bonne nuit Tôkyô » (2022) de Yoshida Atsuhiro

Bonne nuit Tokyo livre avis critique

À soixante ans Yoshida Atsuhiro débarque en France chez Picquier, avec Bonne nuit Tôkyô, lui l’auteur prolifique aux quarante romans en vingt ans, adulé au Japon. Dans cette déambulation nocturne, selon le principe d’une ronde infinie où des individus se rencontrent, se perdent se retrouvent, en croisent d’autres, les nuits s’écoulent avec ces personnages atypiques, excentriques pour certains, renfermés pour d’autres, mais tous se révélant attachants avec leurs secrets. La critique et l’avis du livre. 

Plus d'infos »

Critique / « De l’or et des larmes » (2022) d’Isabelle Villain

de l'or et des larmes critique avis livre

Découvrir un nouvel auteur est un plaisir jamais démenti, augmenté parfois de celui d‘une maison d’éditions inconnue jusqu’alors. Tel est le cas De l’or et des larmes d’Isabelle Villain chez Taurnada, proche de Grasse. Pourtant tous deux ne sont pas des débutants. Ainsi la commandante Rebecca de Lost, a déjà quelques enquêtes à son actif avec son équipe de la brigade criminelle, aux personnalités affirmées et attachantes, avec leurs forces et faiblesses. Nul besoin de connaître les précédents livres, pour apprécier ce dernier opus basé sur des faits réels, librement adaptés, qui se déroule dans le sport de haut niveau, …

Plus d'infos »

Critique / « La femme à la jupe violette » (2022) de Natsuko Imamura

la femme à la jupe violette critique livre avis

Habituée des récompenses littéraires, Natsuko Imamura, la quarantaine, a obtenu le prestigieux prix Akutagawa, du nom du célèbre auteur qui attenta à sa vie, pour La femme à la jupe violette en 2019, paru au Mercure de France en avril 2022. Pour son premier livre édité en France, elle offre une histoire singulière, contée à la première personne par la femme au cardigan jaune qui observe, espionne, La femme à la jupe violette, à son total insu. La critique et l’avis du livre La femme à la jupe violette.

Plus d'infos »