Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

CRITIQUES LIVRES

Critique / « Leur âme au diable  » (2021) de Marie Ledun

leur âme au diable

Marin Ledun est  un spécialiste des polars illustrant des luttes sociales. Il accède à la notoriété  en publiant il y a dix ans Les visages écrases sur le thème de la souffrance au travail chez France Telecom  Apres 5 ans de préparation, il publie en mars 2021 Leur âme au diable une mise en cause  de l’industrie du tabac, décrivant  la manipulation des consommateurs, de la science et des pouvoirs publics, pour vendre toujours plus de cigarettes. La critique et l’avis sur le livre

Plus d'infos »

Critique / « Putzi » (2020) de Thomas Snegaroff

Putzi critique livre

Thomas Snegaroff, historien, spécialiste des États-Unis, bien connu des plateaux télés, vient de consacrer chez Gallimard un livre à Ernst Hanfstaengl, sous le titre Putzi. Ni véritable biographie, ni roman, ce texte s’affranchit de toute chronologie, décrivant également les conditions de rédaction de cette longue recherche historique. La critique et l’avis sur le livre.

Plus d'infos »

Critique / « Téléréalité » (2021) de Aurélien Bellanger

Téléréalité critique avis livre

Avec Téléréalité, Aurélien Bellanger poursuit son analyse romanesque de la société contemporaine. Après Internet et l’aménagement du territoire, il s’attaque à la dérive d’une certaine télévision et à son histoire de 1992 à 2018. Le livre traite moins des programmes que de l’écosystème des producteurs et des animateurs, un microcosme  décrit comme cynique et obsédé par  l’argent. La critique et l’avis sur le livre. 

Plus d'infos »

Critique / « Un garçon comme vous et moi » (2021) de Ivan Jablonka

Un garçon comme vous est moi critique avis

De livre en livre, Ivan Jablonka continue à surprendre par son originalité. Créatif et sensible, il aime développer  ses propres sujets et constructions. Après Laëtitia et En camping-car, il explore avec Un garçon comme vous et moi comment sa personnalité s’est façonnée dans  son enfance, s’interrogeant en particulier sur le  » nous-garçons  » et sa place dans la communauté des hommes et de leurs stéréotypes virils.

Plus d'infos »

Critique / « Le mangeur de pierres » (2021) de Davide Longo

le mangeur de pierres critique avis

Dans la collection hommes et montagnes, les éditions Glénat viennent de faire paraître, Le mangeur de pierres de Davide Longo, ancien basketteur professionnel, aujourd’hui enseignant, réalisateur de documentaires, auteur de pièces de théâtre, de livres pour enfants. Un cinquantenaire touche à tout, qui compte déjà deux livres traduits : L’Homme vertical et Un matin à Irgalem. La critique et l’avis sur ce livre. 

Plus d'infos »

Critique / « Histoire du fils » (2020) de Marie-Hélène Lafon

histoire du fils critique avis livre

Dernière mise à jour : mars 23rd, 2021 at 07:10 Histoire du fils, à partir de faits réels, de Marie-Hélène Lafon, édité chez Buchet Chastel, a obtenu le Prix Renaudot 2020. Cette récompense, couronne un roman d’une grande délicatesse, qui en 171 pages à peine restitue la vie de deux familles durant un siècle. La critique et l’avis du livre. 

Plus d'infos »

Critique / « Marta et Arthur » (2021) de Katja Schönherr

Marta et Arthur avis critique livre

Entre passé et présent, la vie de couple du livre Marta et Arthur se déploie dans toute sa toxicité et ses bizarreries. Katja Schönherr, auteure allemande installée en Suisse, dans ce premier roman paru chez Zoé en février 2021, offre une histoire d’amour peu ordinaire, où le mot amour n’est pas adéquat. La critique et l’avis sur le livre

Plus d'infos »

Critique / « Amanita » (2021) de Julien Guerville

Amanita critique livre

Pour un jeune auteur, le premier roman édité est une étape importante, puis vient l’attente de l’avis du public. Avec Amanita paru chez Calmann-Lévy en janvier 2021, Julien Guerville réussit brillamment son entrée en littérature. Trentenaire, apiculteur dans le sud de la France, il entraine son lecteur dans un monde imaginé mais pourtant si réel. Roman social sombre avec des intonations propres à Franck Bouysse ou Sandrine Collette, Amanita a cependant son propre rythme et sa propre tonalité. La critique livre et avis. 

Plus d'infos »