Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Indomptables critique avis livre

Critique / “Indomptables” (2024) de Bruno Doucey

Dernière mise à jour : mai 19th, 2024 at 02:47 am

Bruno Doucey, poète, éditeur des versificateurs, s’avère être également un excellent romancier. Avec Indomptables aux éditions Emmanuelle Collas, il met en scène ceux et celles qui se battent toujours ne s’avouant jamais vaincus. La critique et l’avis sur le livre. 

Cet article vous est proposé par Chris. L

Indomptables : Les grands moments de la vie de sportifs inconnus

Pour cela, deux destins, celui d’une népalaise et celui d’un ukrainien, sont mis à l’honneur. De leur enfance jusqu’à nos jours, se tisse un roman où détermination, volonté, guident les pas de ces personnes hors normes que sont Myria et Vitali, auxquels Mélina, grecque d’origine, viendra s’adjoindre.

Un livre en deux parties, très équilibrées, où la narratrice restitue ou imagine les grands moments de la vie de ces sportifs reconnus. Vitali Klitschko, champion du monde de boxe en poids lourds comme le fut également son frère Wladimir, est né au Kirghizistan et son cadet au Kazakhstan, à l’époque où ces états n’étaient encore que de simples républiques soviétiques. Ils ont connu le territoire ukrainien lors de la terrible catastrophe nucléaire de Tchernoby, en avril 1986, là où leur père achevait sa carrière militaire.

Des règles de vie strictes, un amour familial débordant, des valeurs propres au sport ont façonné les fils Klitschko. Profondément ukrainien depuis l’indépendance le 24 août 1991, maire de Kiev depuis 2014, Vitali est omniprésent sur les fronts médiatiques et les fronts politiques et militaires depuis l’agression russe de 2022. Tel un boxeur, il frappe, il esquisse, il encaisse, mais ne s’avoue jamais vaincu, se relevant toujours, indestructible comme les Indomptables.

Mira, la jeune népalaise, court pour échapper à une vie prédéterminée, sans aucun avenir, seulement celui d’une femme interdite d’instruction, destinée au mariage et aux enfants à naître, mais également cantonnée aux taches agricoles et ménagères. La montagne qu’elle sillonne dès ses jeunes années va la sauver. Ses marches incessantes dans ces paysages sauvages et austères lui inculquent résistance et endurance.

En véritable Indomptable, elle fuit durant quelques années de l’obscurantisme vers l’Armée populaire de libération

En véritable Indomptable, elle fuit durant quelques années de l’obscurantisme vers l’Armée populaire de libération où elle s’épanouit avant de déchanter dans un monde machiste. Qu’importe elle continuera à tracer son sillon. Grâce à ses dons naturels pour courir dans des espaces escarpés, elle devient une star des courses d’endurance en montagne et une véritable icone dans son pays natal où elle se dévoue à la transmission de sa passion salvatrice auprès de nouvelles jeunes népalaises, elles aussi véritables Indomptables qui se rebiffent, se battent, combattantes infatigables.

En prenant la parole depuis Marioupol du fond de sa cave, Mélina consigne dans un journal ce qu’elle vît, ce qu’elle ressent en tant qu’écrivain, en tant que mère, en tant que citoyenne face aux bombardements sauvages et meurtriers qui ravagent sa ville. Son projet de réunir les deux personnalités du sport mondial qui la fascinent, lors d’un colloque dans sa ville, semble annihilé depuis le 20 février 2024 date de l’agression russe sur son pays, l’Ukraine. Puis le 16 mars ce sera le bombardement du théâtre d’art dramatique de Marioupol, crime de guerre parmi tant d’autres commis par l’envahisseur. Son caractère trempé l’oblige à rechercher une solution pour que d’une façon ou d’une autre Myria et Vitali puissent être réunis, ou communiquer à défaut à distance ou au moins d’être célébrés.

Cette femme Indomptable qui a protégé son fils en l’envoyant en Crète auprès de ses grands-parents, inquiète pour son ex-mari qui se bat pour son pays, qui a perdu sa meilleure amie, est très attachante entre ses doutes, ses peurs, ses convictions parfois ébranlées, animée par son indéfectible énergie dévorante.

Une volonté farouche de vivre ou de survivre

Bruno Doucey, à la plume empreinte de poésie, déroule l’histoire poignante de ces trois combattants qui ont un seul mot chevillé au corps, celui de Liberté, et qui sont animés par une volonté farouche de vivre ou de survivre. Qu’ils luttent pour leur pays ou pour l’amélioration des conditions de vie faites aux femmes, contre la barbarie ou contre des traditions séculaires rétrogrades, chacun le fait avec ses armes ; le sport, l’écriture, la parole, mais tous avec une implication totale, totalement désintéressés. Un roman solide, Indomptables, porté par un homme engagé qui met en relief, par touches, le dépassement de soi de certains individus. Un livre qui ne s’oublie pas, qui par sa construction fait surgir de nombreux rebondissements. Une belle incursion dans les affres de la création littéraire, et dans les coulisses des bienfaits du sport. « Nous ne gagnons pas lorsque nous dominons les autres. Nous gagnons lorsque nous apprivoisons nos limites et nos craintes, lorsque nous obtenons de petites victoires sur nous-mêmes, lorsque nous dépassons notre condition et transformons nos rêves en réalité ».

En savoir plus :

Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s
Les derniers articles par Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.