Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
L'affaire d'Outreau image série documentaire
La série "L'affaire d'Outreau" © Agathe VERNET

♥ Critique & Interviews / « L’affaire d’Outreau » (2022) d’Olivier Ayache-Vidal et Agnès Pizzini

Diffusé les mardi 17 et 24 janvier, L’affaire d’Outreau d’Olivier Ayache-Vidal et Agnès Pizzini est une série documentaire et fictionnelle coup de cœur sur une catastrophe judiciaire et médiatique qui a marqué la France il y a 20 ans. L’avis et la critique série de Bulles de Culture.

Résumé épisodes 1 et 2 :

Chérif, 10 ans, Dimitri, 8 ans, Jonathan, 6 ans, et Dylan, 4 ans, les quatre garçons de la famille Delay sont placés en famille d’accueil suite à différents épisodes de violence de la part de leur père.

En sécurité auprès de leur « tata », ils révèlent que leurs parents ainsi que des habitants de la Tour du Renard, à Outreau, abusent régulièrement d’eux. Leurs parents, Myriam Badaoui et Thierry Delay, ainsi que David Delplanque et Aurélie Grenon, leurs voisins de palier, sont arrêtés et mis en examen.

Myriam Badaoui avoue les viols et implique d’autres personnes, tandis que les enfants Delay étendent le cercle des victimes.

Résumé épisodes 3 et 4 :

Le 9 janvier 2002, dans une lettre adressée à France 3, Daniel Legrand fils reconnaît les faits et déclare avoir été témoin du meurtre d’une petite fille belge au domicile des Delay. Myriam Badaoui ainsi que deux de ses enfants confirment les faits. Thierry Delay nie. Des fouilles sont organisées mais ne donnent rien.

La presse du monde entier accourt à Outreau, en quête d’une nouvelle affaire Dutroux, qui avait défrayé la chronique quelques mois auparavant. Seul un journaliste belge de la RTBF, Georges Huercano-Hidalgo, émet des doutes sur l’instruction du juge Burgaud.

Rien n’y fait : en juillet 2003, 17 accusés sont renvoyés devant la cour d’assises pour viols avec acte de barbarie sur une vingtaine d’enfants de 3 à 12 ans.

L’affaire d’Outreau : retour sur un incroyable raté judiciaire

L'affaire d'Outreau image série documentaire
La série « L’affaire d’Outreau » © Prod

Sur fond d’images d’archives de la fin du procès en appel de l’affaire d’Outreau le 1er décembre 2005  qui s’est conclu par 4 acquittements, la série rappelle le résultat des trois ans d’instruction du juge Fabrice Burgaud : 12 enfants victimes de violences sexuelles, 4 adultes reconnus coupables et 13 personnes innocentées après 3 ans de prison. Retour ensuite en 4 épisodes de 50 minutes et dans une forme mêlant documentaire et fiction sur cet incroyable raté judiciaire à travers le recueillement de la parole de plusieurs témoins et la reconstitution des scènes-clé du dossier à partir des procès-verbaux.

On a choisi de solliciter les personnes qui se sont retrouvés au procès en appel à Paris. Chacun amène quelque chose de différent dans cette histoire :

  • Alain Marécaux, l’huissier, le « notable » du coin,
  • le prêtre ouvrier Dominique Wiel,
  • Daniel Legrand qui avait 20 ans à l’époque des faits,
  • et Thierry Dausque simple peintre en bâtiment.

— Agnès Pizzini

Riche du travail de terrain d’enquête et d’interviews de la documentariste Agnès Pizzini vingt ans après les faits, la série s’appuie sur des témoignages forts du recul du temps et de la réflexion pour retracer le déroulé documentaire de ce terrible fiasco judiciaire et médiatique survenu dans le Nord de la France.

Témoignages, images d’archives et reconstitutions rappelent la mécanique infernale de ce drame

L'affaire d'Outreau image série documentaire
La série « L’affaire d’Outreau » © Prod
L’idée de la mise en scène est que c’est une histoire où le mensonge se mêle à la vérité et qu’il est très difficile de démêler le vrai du faux. (…) Le côté « making of » permet de ne pas être être dans la reconstitution habituelle et de dire que parfois, on voit des choses mais que ce n’est pas forcément la réalité.

— Olivier Ayache-Vidal

La grande singularité de la série sur ce fait divers qui a fait couler beaucoup d’encre est l’approche apportée par le réalisateur Olivier Ayache-Vidal dans les scènes de reconstitution.

Dans un immense studio, les principaux décors de du dossier (appartement de Myriam Badaoui et Thierry Delay, commissariat, bureau du juge, cellule…) accueillent des acteurs et actrices pour rejouer les moments-clé de l’instruction et des procès, tout en proposant mettant en scène la rencontre à l’image des vrais protagonistes de l’histoire avec leurs interprètes dans une intelligente mise en abyme.

Notre avis ?

Être audacieux mais rester sobre, digne, sérieux car c’est une affaire sérieuse.
— Olivier Ayache-Vidal

Avec en fil rouge la destruction de la Tour du Renard où tout a commencé, la série L’affaire d’Outreau mêle avec réussite témoignages, images d’archives et reconstitutions pour rappeler la mécanique infernale de ce drame qui mettra au jour les dysfonctionnements de l’institution judiciaire et des médias. C’est une série coup de cœur de Bulles de Culture.

En savoir plus :

  • L’affaire d’Outreau est diffusé sur France 2 les mardis 17 et 24 janvier 2023 à 21h10
  • La série est proposée en streaming et en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel