Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

LITTERATURE

Comics, fictions, livres, romans, cycles, festivals, rencontres… sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle Littérature.

Critique / “Dalida – Face B” (2023) : une bande dessinée dédiée à l’icône

Dalida - Face B de Veronique Grisseaux et Céline Théraulaz image bd

Dernière mise à jour : janvier 31st, 2024 at 06:27 amCe 17 janvier, Dalida aurait fêté ses 91 ans. A l’occasion de cet anniversaire qui n’existe pas, Bulles de Culture fait comme tant d’autres médias et continue à rendre hommage à l’artiste en vous présentant la nouvelle bande dessinée Dalida – Face B de Veronique Grisseaux et Céline Théraulaz. Notre avis et critique BD. 

Plus d'infos »

Critique /Les Insolents (2023) d’Ann Scott

Les Insolents Ann Scott livre critique avis

A l’approche de la cinquantaine, Alex, une fêtarde parisienne décide de quitter Paris pour le rez-de-chaussée d’une maison peu confortable, difficile à chauffer, avec un propriétaire à la famille envahissante, et surtout terriblement isolée dans un village du Finistère pas très loin de la mer. Et elle en bave ! Elle décrit pendant 200 pages sa nouvelle et engageante solitude choisie. La critique et l’avis sur le livre “Les Insolents” d’Ann Scott. 

Plus d'infos »

Critique / “Par-delà l’oubli” (2023) d’Aurélien Cressely

par-delà l'oubli livre critique avis

Aurélien Cressely avec Par-delà l’oubli, paru chez Gallimard en aout 2023, fait émerger le souvenir d’un homme oublié ou méconnu, au parcours pourtant si dense et si important pour la culture française. Un nom célèbre, Blum, dont seul l’Histoire a retenu Léon, l’homme du Front populaire, l’ainé d’une fratrie de cinq garçons dont le benjamin René retrouve une mise en valeur légitime, lui l’homme à la vie très romanesque dédiée aux arts. La critique et l’avis sur le livre. 

Plus d'infos »

Critique / “La fille de l’ennemi du peuple” (2023) de Lélia Dimitriu

La fille de l'ennemi du peuple critique livre avis

Devenir romancière à 83 ans n’est pas banal. Le déclencheur chez Lélia Dimitriu a été « le 24 février 2022, le jour où l’armée russe a envahi l’Ukraine. La colère et le dégout.»  Née en 1939 en Roumanie, elle connut le joug communiste jusqu’en 1967, année de son départ à Paris. Sa rage de témoigner sur son pays natal, dans un récit romancé, éclate avec force et vigueur dans La fille de l’ennemi du peuple paru en octobre 2023 chez Grasset.

Plus d'infos »