enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
CinéMode par Jean Paul Gaultier affiche exposition

Exposition / « CinéMode par Jean-Paul Gaultier » à La Cinémathèque française : le test des limites

Dernière mise à jour : octobre 29th, 2021 at 03:12

Le couturier Jean-Paul Gaultier n’a jamais caché être un grand cinéphile. Il s’improvise aujourd’hui commissaire d’une exposition où l’on peut retrouver des pièces célèbres de films ou leurs imitations. L’occasion de se balader à la fois sur un défilé et sur un plateau de cinéma. L’avis de Bulles de Culture sur l’exposition CinéMode par Jean-Paul Gaultier proposée par La Cinémathèque française. 

CinéMode par Jean-Paul Gaultier à La Cinémathèque française : le plein de spectateurs

CinéMode par Jean Paul Gaultier image exposition
© La Cinémathèque française

L’exposition cartonne en ce moment, preuve que « l’enfant terrible de la mode » a une réputation qui le précède. CinéMode par Jean-Paul Gaultier s’est ouverte le 6 octobre 2021 pour trois mois au cinquième étage de La Cinémathèque française.

Dans la mission que cette dernière s’est fixée — dans le quartier de Bercy (Paris, 12e) où elle est située —, on retrouve la promesse de belles et grandes émotions cinématographiques pour les visiteurs et visiteuses.

Ainsi, en arrivant dans cette expo temporaire, il ne faut pas énormément de minutes pour se rendre compte que c’est gagné pour Jean-Paul Gaultier.

En tant que commissaire, et après son spectacle musical Jean-Paul Gaultier Fashion Freak Show, il a relevé le défi de réunir des pièces cultes de films (Superman, Certains l’aiment chaud…) et d’autres moins connues (un Zorro recouvert d’or !) dans un ballet réussi entre cinéma et mode !

Du vrai et du moins vrai

CinéMode par Jean Paul Gaultier image exposition
© La Cinémathèque française

Des robes et des stars. De la broderie et de la transgression. De la vie et de la créativité. CinéMode par Jean-Paul Gaultier est une exposition inspirante qui montre, entre autres, que le styliste-couturier a, à travers des films comme Absolument fabuleux, su tirer profit de la morphologie de chacun·e.

On pense ici à Josiane Balasko, qui est la tête d’affiche dudit film et qui a prêté à La Cinémathèque Française le tailleur Gaultier qu’elle porte dans la scène où Chantal Goya vient interpréter la version anglaise de Bécassine, c’est ma cousine.

Pour ceux et celles se posant la question : non, il n’a pas été possible de réunir la totalité des vêtements des longs-métrages mis en avant. Certaines tenues de Catherine Deneuve par Yves Saint-Laurent (pour des films comme Belle de jour) sont remplacées par d’autres « très fortement inspirées », ou créées en hommage, comme celle de Gaultier inspirée par Orange mécanique.

Normal dans le milieu de la mode, et surtout quand on sait qu’un musée permanent Yves Saint-Laurent est ouvert à Paris depuis l’automne 2017. Pour le reste, c’est La Cinémathèque française qui a ouvert ses placards à Jean-Paul Gaultier.

L’identité à travers le vêtement : la mode à l’avant-garde

CinéMode par Jean Paul Gaultier image exposition
© La Cinémathèque française

CinéMode par Jean-Paul Gaultier est aussi une plongée dans les représentations genrées sur grand écran et à travers les vêtements : la femme ultra sexualisée comme Marilyn Monroe, la femme en « costume masculin » comme Marlène Dietrich, la femme-androgyne à travers Jane Birkin, la masculinité brute comme celle de Sylvester Stallone, celle plus homo-érotisée de Rainer Werner Fassbinder pour son film Querelle

La force de l’expo est aussi de rappeler que la mode a contribué à faire changer les mentalités en se situant depuis longtemps à l’avant-garde des avancées sociétales en matière d’identité(s).

Notre avis ?

Références croisées, codes, frontières, matières chatoyantes : l’œil se régale dans la très sympathique exposition CinéMode par Jean-Paul Gaultier. Les costumes ont contribué à faire entrer des personnages fictifs dans la légende, et inversément. Car il est toujours question d’interrogation sur nos possibles, sur nos limites.

A noter enfin que c’est une exposition sur l’actrice Romy Schneider qui prendra le relais dès mars 2022.

En savoir plus :

  • L’exposition CinéMode par Jean-Paul Gaultier a lieu du 6 octobre 2021 au 16 janvier 2022 à La Cinémathèque française, Paris (France)
  • Tarif plein : 12€
  • L’expo filera ensuite dans d’autres pays. Le dossier de presse renseigne les dates suivantes en Espagne :
    17 février 2022 – 5 juin 2022 / CaixaForum Madrid
    5 juillet 2022 – 23 octobre 2022 / CaixaForum Barcelone
    24 novembre 2022 – 19 mars 2023 / CaixaForum Séville
    19 avril 2023 – 20 août 2023 / CaixaForum Saragosse
    21 septembre 2023 – 24 janvier 2024 / CaixaForum Palma
  • Catalogue de l’exposition CinéMode par Jean-Paul Gaultier, éditions Flammarion, 13 octobre 2021, 300 images, 340 pages, 40€
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.