Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

CRITIQUES LIVRES

Critique / « De l’or et des larmes » (2022) d’Isabelle Villain

de l'or et des larmes critique avis livre

Découvrir un nouvel auteur est un plaisir jamais démenti, augmenté parfois de celui d‘une maison d’éditions inconnue jusqu’alors. Tel est le cas De l’or et des larmes d’Isabelle Villain chez Taurnada, proche de Grasse. Pourtant tous deux ne sont pas des débutants. Ainsi la commandante Rebecca de Lost, a déjà quelques enquêtes à son actif avec son équipe de la brigade criminelle, aux personnalités affirmées et attachantes, avec leurs forces et faiblesses. Nul besoin de connaître les précédents livres, pour apprécier ce dernier opus basé sur des faits réels, librement adaptés, qui se déroule dans le sport de haut niveau, …

Plus d'infos »

Critique / « La femme à la jupe violette » (2022) de Natsuko Imamura

la femme à la jupe violette critique livre avis

Habituée des récompenses littéraires, Natsuko Imamura, la quarantaine, a obtenu le prestigieux prix Akutagawa, du nom du célèbre auteur qui attenta à sa vie, pour La femme à la jupe violette en 2019, paru au Mercure de France en avril 2022. Pour son premier livre édité en France, elle offre une histoire singulière, contée à la première personne par la femme au cardigan jaune qui observe, espionne, La femme à la jupe violette, à son total insu. La critique et l’avis du livre La femme à la jupe violette.

Plus d'infos »

Critique / « La Delector » (2022) de François Vallejo

la delector critique livre avis

Entre un modèle et le peintre s’échangent souvent plus que des regards et l’histoire de l’art révèle de nombreux exemples de rapprochements plus intimes. Pourtant, Lydia Delectorskaya, baptisée la Delector par le romancier, n’arrive pas en 1932 comme modèle dans la famille Matisse à Nice mais plutôt comme une aide pour de petits travaux. Elle a vingt-deux ans, le peintre soixante-deux ans. Les bibliographies d’Henri Matisse mentionnent à peine son existence. Tout au plus, il est signalé sa proximité avec Matisse à la fin de sa vie en 1954 à quatre-vingt-quatre ans. Elles évoquent un dernier portrait d’elle la veille …

Plus d'infos »

Critique / « Le crépuscule du monde » (2022) de Werner Herzog

le crépuscule du monde avis livre couverture

Dernière mise à jour : mai 11th, 2022 at 09:25 Paru en avril 2022 chez Séguier, Le crépuscule du monde de Werner Herzog, avec sa concision, la précision et le choix des scènes, fait émerger une jungle inhospitalière, celle de la petite île montagneuse de Lubang, aux Philippines, ainsi que la soumission d’hommes aux ordres reçus, le dérèglement mental conduisant à de véritables hallucinations et idées fixes. La critique et l’avis sur le livre.

Plus d'infos »

Critique / « Le Passeur » (2022) de Stéphanie Coste

le passeur critique avis livre couverture

Les actualités télévisées déversent régulièrement des images de migrants qui ont réussi à traverser la Méditerranée, y ont péri ou se voient interdits de débarquement après un sauvetage. De bons livres ont été écrits sur le sujet comme L’opticien de Lampedusa, La loi de la mer, Une saison douce, Entre deux mondes, sous forme de récit, d’enquêtes, de conte, de roman policier. Stéphanie Coste avec Le Passeur, paru chez Gallimard, disponible depuis mars 2022 en Folio, prend un angle d’attaque plus rare, celui du passeur qui raconte froidement avec cynisme ce qu’il fait, ce qu’il est. « J’ai fait de l’espoir …

Plus d'infos »

Critique / « Territoire comanche » (1994) de Arturo Pérez-Reverte

territoire comanche critique couverture

Arturo Pérez-Reverte, auteur espagnol mondialement connu, a commencé à écrire en 1986 sans grand succès. À cette époque il était grand reporter, couvrant les différents conflits, guerres, guérillas, qui déchirèrent le monde de 1973 à 1994, durant douze ans pour le quotidien Pueblo, puis pendant neuf ans pour la TVE, télévision espagnole. Chypre, Liban, Érythrée, Salvador, Nicaragua, Tchad, Libye, Soudan, Mozambique, Angola ; autant d’étapes de son quotidien qui le marquèrent tant. La critique de son livre Territoire comanche, sorti en mars 2022 aux éditions Les Belles Lettres. 

Plus d'infos »

Critique / « Reine de cœur » (2022) de Akira Mizubayashi

reine de coeur couverture critique

Après Âme brisée et son violon, Akira Mizubayashi demeure fidèle aux instruments à cordes  frottées dans son dernier roman, Reine de cœur, paru chez Gallimard, en mettant en scène des altistes. L’auteur déploie une œuvre attachante, sombre, profonde, animée par la beauté et la force de la musique. Reine de cœur, approfondit des thèmes qui sont chers à son créateur comme la transmission entre générations, les secrets de famille, les hasards de la vie, la guerre, l’avilissement humain, l’exercice de l’art musical, l’enrichissement entre cultures française et japonaise, l’amour de la langue française. La critique et l’avis sur le film.

Plus d'infos »

Critique / « Le cavalier de la nuit » (1939) de Robert Penn Warren

le cavalier de la nuit critique avis livre

Chez Séguier, « éditeur de curiosités », la collection L’indéFINIE, « accueille des textes de littérature aux frontières de l’autobiographie et du roman, du document et de la fiction ». Ainsi en février 2022 vient de reparaître le premier roman de Robert Penn Warren de 1939, Le Cavalier de la nuit. Après une unique traduction chez Stock en 1951, par l’académicien Michel Mohrt, ami de l’auteur, plus de 70 ans se sont écoulés pour que ce texte soit de nouveau disponible. Ce géant de la littérature américaine, récompensé par trois prix Pulitzer, deux en poésie, un en littérature pour Les fous du roi en …

Plus d'infos »