enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
L'île aux 30 cercueils affiche série télé
Affiche de la série "L'île aux 30 cercueils"

Critique & Interviews / « L’île aux 30 cercueils » (2021) avec Virginie Ledoyen, Charles Berling et Stanley Weber

Diffusion sur France 2 le lundi 4 avril de la fin de la série L’île aux 30 cercueils d’Elsa Marpeau et Florent Meyer avec Virginie Ledoyen, Charles Berling et Stanley Weber. La critique et l’avis série de Bulles de Culture ainsi que notre interview de l’équipe.

Synopsis :

Christine (Virginie Ledoyen) mène une vie tranquille avec son mari Raphaël (Charles Berling), jusqu’au jour où elle reçoit des images de son accouchement à Sarek, l’île de son enfance : son enfant qu’elle pensait mort-né aurait été assassiné. Christine n’a désormais qu’un seul but : retourner sur l’île pour comprendre… Son retour réveillera-t-il la prophétie des Trente Cercueils ?

L’île aux 30 cercueils : un thriller sur fond de légende insulaire et d’ambiance à l’inquiétante étrangeté

L'île aux 30 cercueils image série télé
Virginie Ledoyen dans la série « L’île aux 30 cercueils » © Rémy Grandroques / Thalie Images

Avec des scénarios d’Elsa Marpeau et Florent Meyer — d’après le livre éponyme de Maurice Leblanc publié en 1919 —, des images de Stéphan Massis, des décors de Hérald Najar, des costumes de Claire Lacaze, des montages de Sarah Anderson et Julien Leloup et une réalisation de Frédéric Mermoud, la mini-série L’île aux 30 cercueils est un thriller de six épisodes de 52 minutes sur de la quête autour de la maternité d’une héroïne sur fond de légende insulaire et d’ambiance à l’inquiétante étrangeté.

Côté distribution, Virginie Ledoyen campe ce personnage principal féminin. Charles Berling son mari et Stanley Weber incarnent quant à eux son mari et son amour d’enfance.

Le reste du casting comprend Jérémy Gillet, Dominique Pinon, Jean-François Stévenin (un de ses derniers rôles avant sa disparition en 2021), Noam Morgensztern, Martine Chevallier, Thomas Mustin, Manon Valentin, Adama Niane, Marilyne Canto, Maxime Bailleul, Tom Rivoire, Nicky Marbot et Jina Djemba.

Le tournage de la série L’île aux 30 cercueils a eu lieu dans la région Bretagne : Audierne, Esquibien, Beuzec-Cap-Sizun, Camaret-sur-Mer, Cléden-Cap-Sizun, Concarneau, Goulien, Landevennec, Landunvez, Le Guilvinec, Ouessant, Plogoff, Plouhinec.

Enfin, la musique originale a été composée par Keegan DeWitt (A Divorce, A Teacher). « Il a une capacité à faire des morceaux plus arrangés avec des cordes en donnant une touche de modernité avec des instruments plus percussifs, plus étranges, plus cristallins, nous a confié le réalisateur Frédéric Mermoud. Car l’inquiétante étrangeté de l’île passe aussi par la musique. »

Interview des acteur.ice.s Virginie Ledoyen, Charles Berling et Stanley Weber

L'île aux 30 cercueils image série télé
Virginie Ledoyen, Stanley Weber et Maxime Bailleul dans la série « L’île aux 30 cercueils » © Charlotte SCHOUSBOE / Thalie Images

Rencontre Bulles de Culture avec les comédien.ne.s Virginie Ledoyen, Charles Berling et Stanley Weber pour la mini-série L’île aux 30 cercueils.

Bulles de Culture : Pourriez-vous nous dire un mot sur vos personnages dans L’île aux 30 cercueils et quel a été la porte d’entrée pour vous pour les incarner ?

Stanley Weber : Ce qui m’a le plus attiré dans mon personnage, c’est le côté amoureux transi. Il me faisait penser au personnage de L’Amour aux temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez,  c’est-à-dire à quelqu’un qui est tombé amoureux très jeune, très, très fort et qui s’est dit : « C’est la femme de ma vie, elle est partie, elle a choisi un autre homme, tant pis, je ne tomberais plus jamais amoureux. »

Je suis donc parti de cet homme qui décide de vivre près de sa mère sur son île natale, sans jamais vraiment aller sur la côte, et dans la nostalgie et la mémoire de cette histoire d’amour assez brève, qu’il a eu avec le personnage de Virginie et qui l’a bloqué dans le passé.

Virginie Ledoyen : Christine est un personnage très paradoxal parce qu’elle est à la fois extrêmement déterminée dans sa quête et en même temps très vulnérable. Elle a une relation avec son mari qui est presque sclérosante.

Et il y a aussi son rapport à la maternité qui est au cœur de qui elle est, parce que ça c’ est brisé en plein vol et que depuis, c’est quelque chose qu’elle cherche tout le temps.

Charles Berling : On me propose souvent des rôles de gens positifs…

Cliquer pour afficher le spoiler sur la série L'île aux 30 cercueils
… mais c’est rare qu’on me propose des rôles de personnes aussi mauvaises, ou en tout cas, on ne peut pas dire qu’il brille par son humanité, sa générosité au fur et à mesure qu’on le découvre. Il est un peu malade.

Mais je n’ai pas joué dans la série un méchant, j’ai joué quelqu’un qui est pris dans les rets de sa propre radicalité amoureuse. C’est par amour qu’il fait tout ça. C’est par folie amoureuse certes mais c’est quand même par amour.

« C’est évidemment un thriller, une enquête mais c’est aussi une grande histoire d’amour »

L'île aux 30 cercueils image série télé
Charles Berling et Virginie Ledoyen dans la série « L’île aux 30 cercueils » © Charlotte SCHOUSBOE / Thalie Images

Bulles de Culture : Y a-t-il une scène qui a été particulièrement marquante pour vous sur cette série ?

Virginie Ledoyen : Le moment où Christine sait…

Cliquer pour afficher le spoiler sur la fin de la série L'île aux 30 cercueils
… que Raphaël est malade. Car certes, elle découvre un autre versant de cet homme mais on ne cesse pas d’aimer quelqu’un d’un coup de baguette magique, simplement parce qu’on se rend compte que ce n’est pas l’être qu’on connaissait.

La séquence de fin, quand ils se confrontent l’un et l’autre, était donc compliquée parce qu’il y a aussi tout leur passé amoureux. On n’est pas juste dans la vengeance et la défense mais on est aussi dans les 20 ans passés ensemble auxquels on met un terme.

Ce n’est pas tant que cette séquence ait été compliquée à faire mais elle était importante. Ce n’est pas juste une femme qui s’est faite piégée par un homme. C’est comme une nouvelle histoire dans une histoire avec tout ce que ça convoque d’échec, de trahison et de ce qui reste de l’amour.

Parce que c’est aussi une grande histoire d’amour L’île aux 30 cercueils. C’est évidemment un thriller, une enquête mais c’est aussi une grande histoire d’amour entre un homme et une femme, entre une femme et son enfant. Et pour que ce moment final marche, il fallait que leur amour ait existé.

Notre avis ?

Après un début un peu classique, la série L’île aux 30 cercueils réussit à nous captiver au fil de ses six épisodes, en plantant l’univers d’une île à l’inquiétante étrangeté et une communauté isolée où tout le monde se connaît et s’épie puis en nous happant jusqu’à une résolution finale surprenante.

Le réalisateur Frédéric Mermoud de conclure : « Dans les deux derniers épisodes, c’est vraiment là que la thématique de la série se développe. Parce que celle-ci est non seulement sur…

Cliquer pour afficher le spoiler sur la série L'île aux 30 cercueils
… le couple mais aussi sur la faillite d’une certaine masculinité. Ce qu’incarne Charles Berling, c’est une sorte de tragédie de l’homme contemporain qui perd au fond tous ses repères. »

Propos recueillis par visioconférence le mardi 22 février 2022.

Les deux derniers épisodes et la fin de la série L’île aux 30 cercueils sont diffusés sur France 2 le lundi 4 avril à 21h15.

Résumé :

Christine, Raphaël et Paul pensent être arrivés sur le continent quand ils réalisent qu’ils sont revenus à Sarek ! Et Stéphane, devenu le principal suspect, retrouve leurs traces… Victime d’une tentative de meurtre, Christine est sauvée par Rémy, un simple d’esprit visionnaire qui va lui donner une partie des clés du mystère.

En savoir plus :

  • L’île aux 30 cercueils est diffusé sur France 2 du lundi 21 mars au lundi 4 avril 2022 à 21h10
  • La série est également proposée en streaming et en replay sur France.tv
  • Déconseillé aux moins de 10 ans
Jean-Christophe Nurbel

Un commentaire

  1. Viviane Quagliotti

    Très déçus de la série « L’île aux 30 cercueils » à l’intrigue confuse et décousue. L’intrigue ne prend pas, on s’attend à quelque chose de fantastique et finalement, c’est un flop. On n’est pas tenus en haleine et la fin est on ne peut plus décevante. Le film est-il fidèle au livre de Maurice Leblanc ou la déception tient-elle à la faiblesse du scenario ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.