enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Le Printemps de Bourges Crédit Mutuel 2022 affiche
Affiche du Printemps de Bourges 2022

Printemps de Bourges 2022 : tout sur la programmation du festival

Effervescence, diversité musicale, artistes émergents et de renoms, la 46e édition du Printemps de Bourges Crédit Mutuel s’annonce des plus festives du 19 au 24 avril. Jacques et Thomas Dutronc, Clara Luciani, Vianney mais aussi IAM, Juliette Armanet, Pomme ou encore Brigitte Fontaine font, entre autres, partie de la programmation du Printemps de Bourges 2022 à découvrir su Bulles de Culture.

Après deux éditions hybrides en 2020 et 2021, l’édition 2022 du Printemps de Bourges est une célébration, celle de la renaissance de son format habituel avec onze salles de spectacles réparties dans toute la ville, sans compter les scènes extérieures gratuites, dont le programme a été dévoilé le 22 mars. En attendant, l’essentiel de la programmation est prête et la billetterie est ouverte.

Au programme du Printemps de Bourges 2022, une expérience unique où se mêle concerts, expositions, conférences et ateliers riches en sensations musicales.

Le programme à l’affiche du Printemps de Bourges 2022

Last Train, Fishbach, Eddy de Pretto, Merryn Jeann, Annael, Thylacine, Lysistrata & François Atlas (réunis au sein du projet PARK), Malik Djoudi et P.R2B  joueront leur répertoire.

Sur la scène de la salle Pina Bausch (Maison de la Culture de Bourges)Terrenoire, Nikola, YN, Tracy de Sà, Flèche Love et Mimaa seront réunis au sein de la création « Qu’est-ce qu’on attend ! » (Direction : Adrien Soleiman), qui retrace l’histoire de l’engagement et de la révolte des artistes à travers un répertoire de chansons emblématiques. Le spectacle nous racontera comment, des années 50 à nos jours, les prises de parole des artistes passent avant tout par les mots qu’ils écrivent, chantent et incarnent.

Les aficionados de découvertes, les esprits curieux et les passionnés de scènes indépendantes auront l’embarras du choix et pourront voguer entre Le 22 Est / Ouest, Théâtre Jacques Cœur et Maison de la Culture.

Ainsi, s’il est impossible de tous les citer, on relèvera entre autres un plateau nu-soul / groove international et alléchant convoquant Joy Crookes, Crystal Murray et Reinel Bakole, une soirée cure de jouvence pour le piano avec les jeunes virtuoses Sofiane Pamart et Hania Rani, le retour sur scène du duo electro-new wave Mansfield.TYA, et quelques-unes des formations les plus réjouissantes du moment, tant côté scène francophone (Lewis OfMan, Jacques, Uèle Lamore, Ichon, Marie-Flore, November Ultra, Glauque…) qu’internationale (Alewya, LIFE, Meskerem Mees, KEG, Lime Garden…).

La création au cœur du Printemps

Trois autres créations originales sont également à l’affiche du Printemps de Bourges 2022 :

  • « Closing Night » : car toutes les bonnes choses ont une fin : artiste unique, qui a marqué l’histoire de la chanson et bien au-delà, Brigitte Fontaine fait ici ses adieux à la scène. Associée à la passionnante Lucie Antunes pour la direction musicale, ainsi qu’à l’impertinent duo Gustave Kervern et Benoît Delépine pour la mise en scène, elle revisitera ainsi son répertoire, entourée d’artistes de renom, qu’elle aime et qui l’admirent, issus de différents pays et générations.
  • « D’amour ou d’amitié » : parce que chacun connaît quelques chansons de Céline, l’une des rares artistes chez qui un prénom suffit pour que l’on sache à qui on a affaire : un monument pop. Monument ici réinterprété sans ironie ni révérence, tout en folk, mélancolie et intimisme, par deux chanteuses entre la France et le Québec, Pomme et Safia Nolin.
  • « In Vitro » : puisque retrouver Rover, artiste rare, en solo, accompagné par des chœurs et des invités surprises dans le cadre exceptionnel de la Cathédrale Saint-Étienne est particulièrement précieux.

Les immanquables de cette 46e édition du printemps de Bourges

  •  Les soirées Rap2dayZ! à la Halle au Blé et leur vitalité rafraichissante avec un large coup de projecteur sur les sensations rap les plus actuelles avec Oboy, Dinos, Zola, Jok’Air, Guy2Bezbar, Bianca Costa, Gazo, Laeti et Zinée.
  • Les soirées WKD!, vendredi et samedi au W et au Palais d’Auron, véritables invitations à la fête et aux danses nocturnes, sur lesquelles on pourra compter sur Roméo Elvis, Laylow, Luidji, Caballero vs Jeanjass, Poupie, Blaiz Fayah, Lujipeka, Sopico et Mara côté musiques urbaines, Vitalic, Vini Vici, NTO, Kungs, Folamour, Thylacine, Anetha, ascendant vierge et Camion Bazar pour les musiques électroniques mais aussi les bêtes de scène Deluxe, les incursions pop de Lilly Wood & The Prick et les escapades en autres terres musicales de Polo & Pan, Vendredi sur Mer et French 79.
  • Les grandes liesses musicales du W, de Vianney à Calypso Rose, du répertoire de Jacques Dutronc célébré en duo avec son fils Thomas, à Clara Luciani, de Juliette Armanet à IAM, en passant par Gaëtan Roussel, Eddy de Pretto et la jeune Emma Peters.

Un Printemps résolument vivant et riche de nouveautés…

… avec des « Capsules », nouvelles venues dans le cycle artistique du Printemps de Bourges 2022 !

Celles-ci nous convient sur une même scène (celle du Palais Jacques Cœur) et un même temps partagé, deux artistes, deux écritures, deux sensibilités : l’un est issu du champ des musiques actuelles, le second d’une discipline autre, littérature, cinéma, théâtre…

  • « Existence à basse altitude » : créé pour la première fois dans sa forme complète dans la boîte de nuit le Rex Club à Paris en novembre 2021, cet arrangement d’une trentaine de poèmes de Michel Houellebecq met en scène quatre protagonistes qui traversent un monde dévasté, dans lequel l’amour, ou sa possibilité, existe toujours. La bande originale est composée par Romain Poncet (alias Traumer).
  • « Les orages » : Sylvain Prudhomme et Albin de la Simone s’apprécient, s’écoutent et se lisent. La publication récente des histoires de l’un a permis d’envisager un pont avec les chansons de l’autre. Ils révèleront, par les sons, les voix et le dessin, leurs belles correspondances.
  • « A définir dans un futur proche » : réunies par le collectif éponyme, qui travaille autour du genre et de la création, la musicienne et productrice Chloé Thévenin et la comédienne Céline Sallette proposent une performance intense, sauvage, aux confins de l’écoféminisme et de la transe autour du texte La Femme et la Nature – Le rugissement en son sein de Susan Griffin.
  • L’exceptionnel écrin de l’Abbaye de Noirlac accueillera, cette année, deux audacieuses rencontres de la bulgare Vassilena Serafimova qui explorera l’impressionnante versatilité de son instrument, le marimba. Avec l’aide du pianiste Thomas Enhco, il pousse la musique de Bach vers des contrées jazz ou folkloriques. Il peut aussi nous porter vers une transe minimaliste et obsédante en compagnie de la musicienne électronique Chloé. Deux duos uniques pour une expérience renversante.

Et ce n’est pas tout car bien d’autres réjouissances sont à venir : le Printemps dans la Ville, ses spectacles en accès libre, son nouveau village Demain le Printemps ! au pied de la cathédrale, dédié au développement durable et aux jeunes publics, le réaménagement des Rives d’Auron et de la place Séraucourt pour éveiller les papilles, danser et retrouver tous ces plaisirs partagés.

En savoir plus :

Laetitia Davier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.