Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Ulysse de Taourirt de la Cie Nomade in France photo spectacle
Le spectacle "Ulysse de Taourirt" © Ra2

Critique Avignon Off / « Ulysse de Taourirt » : une odyssée méditerranéenne qui invite au voyage

Dernière mise à jour : juillet 19th, 2022 at 12:18

Bulles de Culture a découvert au 11. Avignon, dans le cadre du Festival Off Avignon 2022, la pièce musicale Ulysse de Taourirt, écrite et mise en scène par Abdelwaheb Sefsaf, sur une musique d’Aligator. Une odyssée kabyle naviguant entre France et Algérie, autour des destins croisés d’un père et son fils. L’avis et la critique théâtre de Bulles de Culture sur cette pièce découverte au Festival Off Avignon 2022.

Synopsis :

Algérie, années 1930, dans des campagnes où la vie est dure, entre typhus et sécheresse, ce sera bientôt l’exil ; Saint-Étienne, cité ouvrière, l’enfance en France entre différence et fraternité. Ce sont les deux horizons, qui font dialoguer les destins d’un père exilé et de son fils autour des questions de l’identité, de la famille et des opportunités.

Ulysse de Taourirt, l’héroïsme de la simplicité

Ulysse de Taourirt de la Cie Nomade in France photo spectacle
Le spectacle « Ulysse de Taourirt » © Ra2

Construite autour de la figure tutélaire de l’homme aux mille ruses, Ulysse de Taourirt assume dès les premiers mots un parti pris de choix : chanter les aventures d’un héros ordinaire, voyageur contraint, demi-dieu par la charge de travail qu’il est capable d’écraser, remarquable par l’attention mis à toujours apprendre.

Écrite dans une langue poétique, soignée, joliment métaphorique, la langue d’Abdelwaheb Sefsaf peaufine les échos avec Homère mais rappelle aussi la beauté de certains textes de Camus (nous pensons notamment à Retour à Tipasa) ; elle sublime ainsi les périodes narratives qui viennent tisser progressivement le récit, articulant ses épisodes comme autant de chants.

La construction d’Ulysse de Taourirt est simple : elle fait alterner les épisodes centrés sur le père avec ceux centrés sur le fils, tous deux interprétés par Abdelwaheb Sefsaf. L’on voit ainsi se dessiner le portrait d’un homme courageux, confronté très jeune à la difficulté et aux responsabilités, mais qui, ne renonçant jamais, défiera le sort et tracera un chemin modestement remarquable.

Face à lui émerge la figure émouvante d’un fils, qui grandit dans la modernisation émergente des années 1970-1980, Français de naissance et de mode de vie, mais pour autant également Algérien de cœur et de conviction, lui dont le père a soutenu financièrement le FLN. Se profilent, avec le personnage du fils et du père, les identités contrariées de ces venus d’Algérie pour lesquels la France s’est faite ennemie et lieu de possibilité. L’écriture reste toutefois pudique sur les années de guerre et de conflit.

Ulysse de Taourirt, une ode à l’Orient

La singularité d’Ulysse de Taourirt repose sur la place que la musique vient y occuper ; les épisodes narratifs sont ponctués de morceaux de musique orientale, avec la présence d’un petit orchestre, Abdelwaheb Sefsaf étant à la fois au chant et au hang, Clément Faure à l’oud et à la guitare, Antony Gatta à la batterie, et Malik Richeux au piano, violon et à l’accordéon.

Les musiciens, présents sur scène avec Abdelwaheb Sefsaf, sont subtilement intégrés à la mise en scène et occupent une place parfois discrète mais toujours efficace. Les morceaux interprétés sont magnifiques et participent clairement à l’invitation au voyage que nous propose la pièce.

À noter aussi une mise en scène travaillée avec un élément de décor central parfaitement étudié, devenant tour à tour mur, écran de projection, ou épicerie. Musique, décor et récit s’articulent merveilleusement bien et donnent véritablement corps à l’odyssée d’Ulysse de Taourirt.

Notre avis ?

Si vous souhaitez voguer sur les vagues de la Méditerranée en montant sur l’esquif de deux destinées individuelles, agitées par les remous de l’Histoire et des mutations de leur siècle, tout en étant bercé-e par une musique entraînante et magnifique et envoûté-e par une langue chantante et poétique, Ulysse de Taourirt est fait pour vous !

En savoir plus :

  • Ulysse de Taourirt de la Cie Nomade in France au Festival Off Avignon 2022 au 11. Avignon, du 7 au 29 juillet à 16h25. Relâches les 12, 19, 26 juillet
  • Tournée 2022-2023 : le 24 septembre 2022 au Centre culturel de la Ricamarie (42) ; les 8 et 9 novembre 2022 au Théâtre de Villefranche (69) ; le 1er avril 2023 à La Nacelle d’Aubergenville (78) ; le 14 avril 2023 à l’Espace 93 de Clichy-sous-Bois (93) ; les 3 et 4 mai 2023 au centre culturel Aragon d’Oyonnax (01) ; le 11 mai 2023 au théâtre du Bordeaux Saint-Genis-Pouilly (01) ; le 23 mai 2023 à l’Espace Culturel des Corbières de Ferrals les Corbières (11)
  • Durée du spectacle : 1h20
  • Spectacle à partir de 12 ans
Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.