Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Diane de Poitiers de Josée Dayan image téléfim
Hugo Becker et Isabelle Adjani dans le téléfilm "Diane de Poitiers" © Magali Bragard / Passion Films - FTV

Critique / « Diane de Poitiers » (2022) de Josée Dayan

Dernière mise à jour : novembre 7th, 2022 at 12:03

Annoncé depuis longtemps, le téléfilm Diane de Poitiers de Josée Dayan avec Isabelle Adjani se décline en deux parties de 105 minutes. Avant sa diffusion sur France 2, il est disponible sur la plateforme SALTO depuis le mardi 4 octobre. L’avis et la critique film de Bulles de Culture.  

Synopsis :

Dans l’épopée royale des Valois-Angoulême, en pleine Renaissance, une femme chevauche en tête dans la course aux honneurs : elle s’appelle Diane de Poitiers (Isabelle Adjani), chasseresse émérite dont la beauté inaltérable alimente rumeurs et légendes de son vivant… et bien après sa mort. Elle est connue comme « la favorite d’Henri II ».

Les ambitions de Josée Dayan pour le groupe France Télévisions n’en finissent pas ! Nerveuse et fébrile, elle retrouve Isabelle Adjani pour le projet Diane de Poitiers qui lui tenait tant à cœur.

Diane de Poitiers : un casting cinq étoiles

Diane de Poitiers de Josée Dayan image téléfim
Le téléfilm « Diane de Poitiers » © Magali Bragard / Passion Films – FTV

La favorite d’Henri II, un peu oubliée de l’Histoire, a droit à un joli traitement de la part de Josée Dayan puisque la prolifique réalisatrice réunit ici Isabelle Adjani, Hugo Becker, Virginie Ledoyen, Gérard Depardieu, JoeyStarr, Jeanne Balibar, Olivier Gourmet, Michel Fau, Julie Depardieu et Samuel Labarthe.

Rien d’étonnant car rien ne semble résister à l’impitoyable et indomptable Josée Dayan. Ses fresques historiques monumentales Le Comte de Monte-Cristo, Les Misérables et Les Rois Maudits ont pu déjà compter par le passé sur Gérard Depardieu, Philippe Torreton et Jeanne Moreau.

Moins imprimée dans les esprits, mentionnons également sa version moderne, dans le Sud, du roman Les liaisons dangereuses avec Catherine Deneuve habillée par Jean-Paul Gaultier pour TF1 en 2003. Face à la comédienne, c’est alors Rupert Everett, depuis porté disparu. C’est le seul téléfilm de Deneuve et il n’a quasiment jamais été rediffusé, et donc très certainement à jamais enterré par la première chaîne. Si réunir Eric-Emmanuel Schmitt, Jean-Luc Azoulay et Jean-Paul Gaultier sur une seule adaptation a été un un sacré pari, la réception fut par contre très mitigée…

… contrairement à tous ses épisodes de Capitaine Marleau, emblématique série à succès de France 3 puis France 2, avec Corinne Masieiro dans le rôle-titre. Isabelle Adjani a d’ailleurs été guest-star dans un des ses épisodes.

Une collection de France 2 baptisée Les audacieuses

Diane de Poitiers de Josée Dayan image téléfim
JoeyStarr et Virginie Ledoyen dans le téléfilm « Diane de Poitiers » © Magali Bragard / Passion Films – FTV

Anne Holmes, directrice de la fiction française et directrice des programmes chez France Télévisions, a confié au printemps dernier vouloir rendre hommage à de grandes figures féminines, qui ont fait évoluer la société et le monde, à travers une collection nommée Les audacieuses.

L’envie est alors de renouer avec le costume — créé pour Diane de Poitiers par la regrettée Dominique Borg et Stéphane Couvebonnaire) sans courir après l’audience. Chose faite donc avec cette Diane de Poitiers qui y tient une place de choix.

Mais a-t-on pour autant affaire à une fiction audacieuse ?

Créée et scénarisée par Didier Decoin, la mini-série — portée par la musique originale de Bruno Coulais — bénéficie des châteaux des régions Hauts-de-France (château de Septmonts dans l’Aisne) et de Centre-Val-de-Loire (châteaux de Chambord, d’Anet et de Blois dans le Loir-et-Cher) et d’une photographie de Stefan Ivanov.

Dans la première partie, La presque reine, le montage d’Yves Langlois est plutôt frais et remplit le cahier des charges typique des séries historiques commandées par le service public quand il s’agit de Josée Dayan. La débauche de moyens du cinéma francophone pour ce genre de fresque se fait moins sentir ici.

La seconde partie, La plus que reine, est quant à elle plus laborieuse et moins aérée.

D’ailleurs, en parlant de moyens, on sent le clin d’œil appuyé à La Reine Margot, emblématique film de la carrière d’Isabelle Adjani, où son personnage y épousait dès les premières images Henri de Navarre. On croise aussi Marie Stuart, reine d’Écosse qu’elle a campé aussi au théâtre en 2006.

La boucle serait-elle donc ainsi bouclée ?

La question très actuelle de l’âge

Diane de Poitiers de Josée Dayan image téléfim
Isabelle Adjani dans le téléfilm « Diane de Poitiers » © Carole BETHUEL

Il n’est pas facile d’aborder l’âge de quelqu’un sans se sentir obligé de prendre des pincettes. Au cinéma, le débat prend une ampleur XXL avec les médias sociaux qui pourraient nous tomber dessus et nous accuser de faire de l’âgisme.

Néanmoins, pointons quand même les faits historiques. Diane de Poitiers avait 19 ans de plus qu’Henri II et non 32 si l’on s’en réfère à l’âge de l’actrice qui l’incarne.

Dès lors, que penser ?

Qu’il faut à tout prix prouver qu’Isabelle Adjani — la plupart du temps mono-expressive comme dans son imitation par Florence Foresti — est encore séduisante ? Que c’est important de rendre les femmes de plus de 65 ans visibles à l’écran, et si possible avec une sexualité ?

Certes. Mais avec des rôles collants aux aspirations de leur sixième décennie. A ce propos, l’ultime scène de ce téléfilm est vraiment inappropriée. Ou bien sommes-nous encore ici dans un entre-soi où chacun·e joue sa partition comme à la belle époque, Gérard Depardieu compris ?

Bulles de Culture vous présentera d’ailleurs très bientôt un livre sur le sujet écrit par une journaliste des Inrockuptibles.

Notre avis ?

La fiction Diane de Poitiers inaugure la collection de France 2 Les audacieuses. Elle se laisse suivre sans déplaisir, mais aussi sans surprise majeure. Pas de défaut à reprocher aux acteurs, et surtout pas aux costumiers qui ont réalisé des merveilles.

Poupée de luxe du projet, Isabelle Adjani retrouve ici un rôle où son visage de cire passe encore, personnage historique et mystérieux — comme l’appuie la promo — oblige. Restera-t-elle dans les mémoires ? Rien n’est moins sûr.

En savoir plus :

  • Diane de Poitiers est diffusé sur France 2 les lundis 7 et 14 novembre 2022 à 21h10 en 2 parties
  • Le téléfilm est proposé en streaming et en replay sur France.tv
  • Diane de Poitiers est disponible en streaming et en intégralité sur SALTO depuis le mardi 4 octobre 2022 en 4 parties
  • Isabelle Adjani sera à l’affiche du spectacle Le Vertige Marylin à la Salle Pleyel de Paris le vendredi 31 mars 2023
  • L’actrice sera également à l’affiche du nouveau film de Nicolas Bedos, Mascarade, aux côtés de Pierre Niney et Marine Vacth le mercredi 1er novembre 2022
  • Un second album musical est enfin annoncé dans les bacs pour 2023. En attendant, The Last Goodbye, son nouveau single avec le groupe The Penelopes sort le 21 octobre 2022 sur toutes les plateformes digitales
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.