Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

Critique & Interview / « Mon héroïne » (2022) de Noémie Lefort

En salle depuis le mercredi 14 décembre, Mon héroïne est le premier long métrage de Noémie Lefort avec Chloé Jouannet, Pascale Arbillot et Louise Coldefy. L’avis et la critique film de Bulles de Culture ainsi que notre interview de la réalisatrice.

Synopsis :

Depuis son plus jeune âge, Alex (Chloé Jouannet) ne rêve que d’une chose : réaliser des films. Mais à Rouen, son quotidien est bien loin du glamour hollywoodien. Surprotégée par sa mère Mathilde (Pascale Arbillot), elle espère intégrer une prestigieuse école de cinéma à New York.

Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et ses rêves sont brutalement brisés. Refusant d’accepter son sort, Alex décide de partir pour la grosse pomme avec l’aide de son excentrique tante Juliette (Louise Coldefy) pour un projet fou : donner son scénario à Julia Roberts.

Mon héroïne : une incroyable aventure, tant derrière que devant la caméra

Mon héroïne de Noémie Lefort image film cinéma
Pascale Arbillot, Chloé Jouannet, Louise Coldefy dans le film « Mon héroïne » © Universal Pictures

Noémie Lefort est une opiniâtre et c’est ce qui fait une grande partie de son charme, et du coup celui de son premier film.

Tout juste adolescente, la jeune rouennaise avait un rêve, une obsession : faire un film avec Julia Roberts, la star de Pretty Woman ! Qu’à cela ne tienne, elle prit un billet et s’envola pour New York afin de remettre en main propres (et tremblantes) un scénario à la star.

C’est peu ou prou l’histoire que raconte Mon héroïne, le premier long donc de cette jeune réalisatrice. Une mise en abyme jubilatoire de ce qui l’a amenée à passer un jour derrière la caméra.

Feel-good movie féminin (mais pas féministe) assumé, ce film a la lourde tâche d’affronter Avatar : La voie de l’eau dans les salles. Les deux longs métrages partageant la même date de sortie. Qu’à cela ne tienne, les deux films ne visent pas le même public et de toute façon, il en faudrait plus pour arrêter Mon héroïne.

Car c’est bien le message du film : il faut croire en ses rêves, même/surtout s’ils sont fous !

Rien ne va donc arrêter Alex, l’héroïne du film (mais pas du titre) interprétée par Chloé Jouannet qui, à l’image de sa réalisatrice, ne prend jamais « non » pour un refus.

Notre avis ?

De cette incroyable aventure, tant derrière que devant la caméra, se dégage une énergie positive et jubilatoire qu’on en oublierait presque certains défauts inhérents aux premiers films, charmé que l’on est par l’histoire qui se déroule devant nos yeux.

Notons que la mère de l’alter égo de la réalisatrice de Mon héroïne est portée par une Pascale Arbillot en très grande forme et qui vaut à elle seule le prix du ticket de ciné.

Interview vidéo de la réalisatrice Noémie Lefort

Mon héroïne de Noémie Lefort image avant-première film cinéma
Noémie Lefort pour le film « Mon héroïne » © OLIVIER VIGERIE

Paris, fin novembre 2022. Bulles de Culture a rencontré Noémie Lefort pour parler avec elle de sa première réalisation, Mon héroïne.

Cette rencontre vidéo est à retrouver au début de l’article.

En savoir plus :

Nicolas Bellet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.