Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
BELLEFOND image téléfilm pilote série télé
STÉPHANE BERN, JULIA OBERLINKELS, OSCAR BERTHE et WENDY NIETO dans le téléfilm "Bellefond" © JEAN-PHILIPPE BALTEL - BIG BAND STORY - FTV

Critique & Interview / « Bellefond » (2021) d’Émilie et Sarah Barbault

Dernière mise à jour : octobre 20th, 2022 at 12:27

Présenté en avant-première au Festival TV de Luchon 2022, Bellefond d’Émilie et Sarah Barbault avec Stéphane Bern a été diffusé sur France 2 le mardi 18 octobre et pourrait se décliner sous forme de collection/série. La critique et l’avis de Bulles de Culture ainsi que notre interview des deux réalisatrices.

Synopsis :

Antoine Bellefond (Stéphane Bern), procureur, n’épargne pas les criminels qui croisent sa route. Jusqu’à ce que l’un d’eux (acteur), innocent, se suicide en plein tribunal. Choqué, Bellefond décide de mettre sa carrière en pause…

Mais sa nièce (Mélanie Robert), qu’il n’a pas vue depuis des années, l’appelle à l’aide : son père (Arnaud Binard), le beau-frère d’Antoine, a été arrêté pour meurtre et refuse de se défendre alors qu’elle est convaincue de son innocence.

Bellefond, aussi professeur en droit pénal, retourne dans son village natal, accompagné de trois de ses meilleurs étudiants (Wendy Nieto, Oscar Berthe et Julia Oberlinkels) pour élucider ce mystère, renouer avec son passé et se réconcilier avec sa famille.

Bellefond : le pilote d’une série portée par Stéphane Bern

Avec un tournage dans la Drôme provençale (Condorcet, Espeluches, Les Pilles, Montélimar, Nyons, Valence, Venterol), un scénario d’Anne-Charlotte Kassab, Cécile Guillaume, Morgan Spillemaecker et Jérôme Aubry, une image de Néwine Behi, des décors d’Audric Kaloustian, des costumes d’Anne Schotte, un montage d’Emmanuel Douce et Grégory Attia, une musique de Yannis Dumoutiers, une réalisation d’Émilie et Sarah Barbault, Bellefond est un pilote de série télé porté par l’animateur, et désormais acteur, Stéphane Bern.

Très marqué par le suicide en plein tribunal d’un accusé qui clamait son innocence, le procureur Antoine Bellefond (Stéphane Bern), surnommé Condamnator, démissionne.

« Quand il enlève la robe, il redevient plus fragile, raconte la coréalisatrice Sarah Barbault. Ce personnage de procureur dur et à qui tout réussit, le Condamnator, se plante et redevient une personne plus réelle, plus vivante. »

Après ce drame, on le retrouve en professeur donnant des cours de droit pénal à des étudiants, de futurs policiers, juges et avocats. Parmi eux, trois sortent du lot :

  • Camille, interprétée par Wendy Nieto. « Elle est discrète, dans l’informatique, nous explique les deux réalisatrices. Elle a peur de parler en public. »
  • Kevin, incarné par Oscar Berthe. « C’est un personnage avec une brisure en lui, que l’on traitera un jour, et un côté copain avec lequel on a envie de boire une bière. Il a aussi un côté caméléon. »
  • Farima, jouée par Julia Oberlinkels. « C’est un personnage irrévérencieux ».

Et lorsque Noémie, la nièce de l’ancien procureur jouée par Mélanie Robert (Un si grand soleil), lui demande de l’aide pour son père, interprété par Arnaud Binard, accusé de meurtre, c’est à ces trois meilleurs élèves que Bellefond fait appel pour mener une enquête officieuse, en parallèle de celle de la commandante Passereau, dont Anne Caillon prête ses traits.

Une occasion donc pour les trois élèves de réaliser un TD (travail dirigé) grandeur nature et surtout pour Bellefond de retourner dans sa maison familiale, de se réconcilier avec sa sœur Constance, la mère de sa nièce interprétée par Alexandra Vandernoot, et son passé.

Notre avis ?

Si Stéphane Bern, en tête d’affiche de ce Bellefond, est bien entouré et ne démérite pas dans cet épisode pilote sur le thème de l’intime conviction, il manque encore un peu d’expérience pour porter à lui seul un tel projet.

Y aura-t-il un autre épisode et une série Bellefond ?

Oui, un deuxième épisode de 90 minutes, intitulé Mauvaise leçon, est en tournage du côté de Marseille et ses environs, du 13 octobre au 9 novembre.

« Ce qu’on adorerait, c’est 2-3 épisodes par an, nous ont confié Émilie et Sarah Barbault. Mais pour ça, il faudrait que Stéphane Bern soit disponible et que ça marche. »

Propos recueillis au Festival TV de Luchon 2022 le mercredi 9 février.

Les réalisatrices Émilie et Sarah Barbault remercient dans le générique de fin le cinéaste canadien Jean-Marc Vallée, disparu le 25 décembre 2021. C’était un mentor pour elles et elles échangeaient régulièrement avec lui.

En savoir plus :

  • Bellefond a été diffusé sur France 2 le mardi 18 octobre 2022 à 21h10
  • L’épisode est proposé en streaming et en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.