enfr
© Thierry LANGRO / FTV

Critique / « J’ai menti » (2021) avec Camille Lou, Thierry Neuvic et Marilyn Lima

Pas d’adultère ou de crime passionnel au programme de la série J’ai menti de Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau à partir du mercredi 6 octobre sur France 2 mais une histoire de faux témoignage et de serial killer. La critique et l’avis série de Bulles de Culture.

Synopsis :

2003 : Audrey Barreyre (Camille Lou), 19 ans, et son petit ami (Nicolas Amen) entrent par effraction dans une maison de la corniche basque. Accidentellement, ils provoquent un incendie. Ils s’enfuient en emportant un collier de grande valeur. Dans la confusion, Audrey se retrouve seule, de nuit, dans la lande. Itsas, un tueur en série qui sévit dans la région, tente alors de la tuer…

J’ai menti : faux témoignage et serial killer

J'ai menti de Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau photo série télé
Thierry NEUVIC et Camille LOU dans la série « J’ai menti » © Thierry LANGRO / FTV

Avec un tournage dans le pays basque (Anglet, Ascain, Bayonne, Biarritz, Boucau, Ciboure, Saint-Jean de Luz, Tarnos, Urrugne), un scénario de Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau, une image de Christophe Legal, des décors de Franck Benezech, des costumes de Florence Sadaune, une musique de Maxime Lebidois, un montage de Mathieu Molinaro et une réalisation de Frédéric Berthe, J’ai menti est une série de 6 épisodes de 52 minutes sur un mensonge et ses conséquences sur la traque d’un violeur et tueur de jeunes filles.

Une série à suspense originale qui nous happe de bout en bout

J'ai menti de Bénédicte Charles et Olivier Pouponneau photo série télé
Marilyn LIMA et Camille LOU dans la série « J’ai menti » © Thierry LANGRO / FTV

Côté distribution, Camille Lou est convaincante sous les traits d’Audrey, la seule rescapée du mystérieux serial killer quand elle était adolescente. A l’époque, sous l’insistance de son petit ami délinquant joué par Nicolas Amen, elle avait livré un faux témoignage à la police qui a eu des conséquences dramatiques aussi bien sur l’enquête que sur sa vie et celles de ses proches.

Seize ans après, elle décide de revenir dans le sud-ouest de son enfance quand le nouveau meurtre d’une jeune fille dans la région la persuade que le tueur en série a repris du service. Sans prendre le temps ni de revoir ses parents, interprétés par Annelise Hesme et Hubert Delattre, ni d’expliquer cette partie de sa vie à son mari et père de son enfant, joué par Christopher Bayemi, elle propose ses services d’avocate aux parents de la victime, incarnée par Hélène Seuzaret et Nicolas Abraham (vu sans les séries Templeton et Alex Hugo), ainsi qu’au parrain de la victime et sa fille, campés par Stéphan Guérin-Tillié et Roxane Bret, tout en menant sa propre enquête en parallèle de celle menée par Marylin Lima — qui propose une enquêtrice enceinte beaucoup moins sensible que la récente interprétation de Marie Denarnaud dans la série L’absente —  et Oscar Berthe (vu dans la série Munch).

Mais le retour et le désir de réparer d’Audrey vont se heurter à la douleur des personnes qui ont été les victimes collatérales de son mensonge originel et de ceux qui ont suivi, que ce soit son ancienne copine, jouée par Prudence Leroy (vue dans le feuilleton Plus Belle La Vie), l’ancien commandant en charge de l’enquête sur le serial killer, incarné avec force et empathie par Thierry Neuvic, ou la mère d’une de ses copines, jouée par Natalia Dontcheva.

Notre avis ?

S’il n’est pas dénué de quelques défauts, notamment la fin et la personnalité du tueur en série qui manque un chouïa de complexité, J’ai menti est une série chorale à suspense originale et rythmée qui multiplie les rebondissements et les fausses pistes, qui mêle avec réussite passé et présent et qui offre un casting impeccable autour du trio Camille Lou, Thierry Neuvic et Marilyn Lima.

Bref, une série à ne pas manquer.

En savoir plus :

  • J’ai menti est diffusé sur France 2 du mercredi 6 octobre au mercredi 20 octobre 2021 à 21h05. La série est également proposée en streaming et en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.