enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Bulles de Culture image TOP de sortie du festival OFF d'Avignon 2019 théâtre
© Loic-Nys / Nicolas Pintea / Compagnie Les Entichés / Philippe Rocher / Ginna Nonne / Christophe Raynaud de Lage / Cie Les Moutons Noirs / Edouard Outters / Fabienne Rappeneau

♥ TOP ô coeur : notre TOP de sortie du Festival OFF d’Avignon 2019

Dernière mise à jour : mars 11th, 2022 at 10:34

Notre triplette de cœur

TOP 3 : Échos ruraux de la Compagnie Les Entichés

Parce que cette pièce chorale sur les campagnes d’aujourd’hui, leur désarroi et sur la situation extrêmement difficile des agriculteurs est bouleversante. Extrêmement documenté et riche d’observations fines, ce spectacle est un vrai bouillon de talents évidents dans son écriture, sa mise en scène et dans son jeu éblouissant. Échos ruraux frappe fort, frappe juste. On est tenu en haleine par ce croisement de l’intime et du social d’un bout à l’autre. On ne peut dire que bravo !

TOP 2 : Rien ne saurait me manquer de la Cie Avant l’Aube

Parce que nous avions déjà A-D-O-R-É la première version de leur pièce générationnelle, que Maya Ernest et Agathe Charnet l’ont encore retravaillée, et que la deuxième version au Festival OFF d’Avignon 2019 est encore plus impressionnante. Parce qu’on rit beaucoup, que l’écriture d’Agathe Charnet est absolument somptueuse, que la mise en scène de Maya Ernest est toujours plus fine, et que cette pièce sur la génération Y et sur l’effondrement imminent de notre monde est incroyable… Rien ne saurait me manquer est absolument immanquable !

TOP 1 : Et le coeur fume encore de La Compagnie Nova

Parce qu’il est plus que temps d’entendre les récits de celles et ceux qui ont traversé la Guerre d’Algérie, qu’Alice Carré et Margaux Eskenazi insèrent au coeur de leur création la douleur de cette mémoire et ses traumatismes. On apprend beaucoup avec Et le coeur fume encore, notamment sur la vie littéraire engagée de cette époque et la censure qui y a sévit. On rit aussi. On vibre d’émotion devant l’incarnation brillante que La Compagnie Nova fait de ces hommes et de ces femmes ordinaires, bombardé-e-s dans des choix à faire dont les implications ne sont pas toujours évidentes. Et le coeur fume encore est une oeuvre mémorielle essentielle, exutoire d’un passé trop longtemps tu. Un véritable chamboulement.

En savoir plus :

Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.