enfr
Annelise Hesme et Stéphane Debac dans le téléfilm "On n’efface pas les souvenirs" © Thierry Langro / Mintee Studio / FTV

Critique / « On n’efface pas les souvenirs » (2021) avec Annelise Hesme, Stéphane Debac et Sam Karmann

Nouvelle disparition ce mercredi 29 septembre sur France 2 avec une adaptation télévisuelle du livre de Sophie Renouard. L’avis et la critique film de Bulles de Culture sur la fiction unitaire On n’efface pas les souvenirs d’Adeline Darraux avec Annelise Hesme, Stéphane Debac, Sam Karmann, Sophie Guillemin et Ophélia Kolb.

Synopsis :

Anna (Annelise Hesme), mère de deux petites filles, disparaît du jour au lendemain sans laisser de trace. La police pense très vite à une disparition volontaire mais son mari, Gaspard (Stéphane Debac), refuse d’y croire…

On n’efface pas les souvenirs : d’après le premier roman de Sophie Renouard

On n’efface pas les souvenirs d'Adeline Darraux image téléfilm policier drame
Annelise Hesme, Lilas-Rose Gilberti-Poisot, Paloma Gilberti-Poisot, Ophélia Kolb, Manoëlle Gaillard et Jean-Marc Rousseau dans le téléfilm « On n’efface pas les souvenirs » © Thierry Langro / Mintee Studio / FTV

Avec un tournage dans le Béarn (Accous, Bedoux, Denguin, Gan, Laruns, Lestelle-Bétharram,  Pau), un scénario de Marie-Pierre Thomas, une image de Dominique Bouilleret, des décors de Catherine D’Ovidio, des costumes de Marie Jagou, un montage de Jérôme Bréau, une musique de Nicolas Jorelle et une réalisation d’Adeline Darraux, On n’efface pas les souvenirs est donc une adaptation en téléfilm du premier roman éponyme de Sophie Renouard publié en 2019 aux Éditions Albin Michel.

Débutant par l’enlèvement d’Anna, un personnage d’épouse et de mère de famille sans histoire interprétée par Annelise Hesme, par deux inconnus, joués par Tony Robin et Denis Boyer, suivi de son abandon dans la forêt à demi-morte, cette fiction unitaire se décline ensuite via deux récits en parallèle amenés à se rejoindre… ou non.

Un téléfilm au point de départ intéressant mais qui ne tient pas la longueur

On n’efface pas les souvenirs d'Adeline Darraux image téléfilm policier drame
Sam Karmann et Annelise Hesme dans le téléfilm « On n’efface pas les souvenirs » © Thierry Langro / Mintee Studio / FTV

Dans son premier récit, On n’efface pas les souvenirs développe bien sûr une partie enquête suite à la disparition d’Anna. Et si les enquêteurs de la police, joués par Husky Kihal, Owen Soba et Julia Mugnier (vue dans les reconstitutions historiques de  l’émission Secrets d’histoire), semblent plutôt penchés vers une disparition volontaire, le mari d’Anna, incarné par Stéphane Debac, est convaincu de son kidnapping et tente de la retrouver avec l’aide de la dernière personne à avoir vu sa femme, la serveuse du restaurant jouée par Sophie Guillemin.

Heureusement dans son malheur, le personnage de Stéphane Debac peut compter sur le soutien de ses parents, incarnés par Manoëlle Gaillard et Jean-Marc Rousseau (vu dans les longs métrages Présumé coupable et Alceste à bicyclette) et de sa cousine de retour du Canada, interprétée par Ophélia Kolb, pour s’occuper de ses deux enfants, joués par Lilas-Rose Gilberti-Poisot (vue dans les séries Au-delà des murs et Cheyenne et Lola) et Paloma Gilberti-Poisot.

Le second récit se décline de son côté autour du personnage d’Anna. Celle-ci a en effet la chance d’être recueillie par un ancien militaire, traumatisé par la guerre et incarné par Sam Karmann, qui lui sauve donc la vie puis l’aide à se remettre d’aplomb avec son beau neveu, joué par François-Dominique Blin. Sauf que si Anna a survécu à une tentative d’assissasinat, cette dernière l’a rendue totalement amnésique.

Notre avis ?

Énième fiction de disparition, On n’efface pas les souvenirs devient plus intéressant quand il se scinde en deux. Le problème est que la résolution de la partie « enquête » se devine assez vite et que sa fin est assez invraisemblable. De même, pour la partie autour d’Anna et son sauveur, si le duo Annelise Hesme/Sam Karmann fonctionne, on peine à comprendre au final son articulation avec le reste de l’histoire.

En savoir plus :

  • On n’efface pas les souvenirs est diffusé sur France 2 le mercredi 29 septembre 2021 à 21h05. Le téléfilm est également proposé en streaming et en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel

2 Commentaires

  1. Parmi les invraisemblances : la commanditaire de l’enlèvement serait partie deux ans au Canada et au retour, elle retrouve son amour marié à une autre… mais entre temps ce nouveau couple aurait eu deux enfants dont une fille de 13 ans. S’il n’y avait que cela ! Comme il n’y a pas grand-chose à raconter, l’histoire traîne en longueur. Les histoires policières Française sont d’une nullité à côté de leurs homologues Anglaises ; c’est effrayant !

  2. Moi, je n’ai pas compris pourquoi personne (ni Diego, ni son neveu) ne prévient la police de la découverte d’Anna. Il doit y avoir un avis de disparition inquiétante dans le système.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.