enfr

Top 3 des meilleurs livres de Jean-Luc Lagarce pour dépasser « Juste la Fin du monde »

Dernière mise à jour : juin 22nd, 2021 at 03:43

3/ Journal, I et II de Jean-Luc Lagarce

Nous sortons de l’œuvre dramatique pour le dernier choix de notre top 3 des meilleurs livres autour de Jean-Luc Lagarce et Juste la Fin du monde, et nous vous proposons de découvrir le Journal écrit par l’auteur.

Ce Journal tient en deux tomes, le premier allant de 1977 à 1990 et le second de 1990 à 1995. Tout Jean-Luc Lagarce est dans son Journal. C’est une œuvre saisissante, fascinante, qui vous absorbe et ne vous lâche plus. Une de ces œuvres que l’on rouvre régulièrement, dont on veut retrouver un passage qui nous intéressait, qui nous avait touchée, bouleversée, et qui à chaque fois nous happe à nouveau.

C’est une œuvre à la destinée singulière : écrite au jour le jour par Jean-Luc Lagarce, elle est léguée à François Berreur, son ami de toujours, le Longue Date de l’auteur. A sa mort, c’est François Berreur qui va reprendre les manuscrits et éditer cette somme en 2007.

Pour les cinéphiles et bibliophiles heureux…

Jean-Luc Lagarce image couverture Journal 1977-1990Jean-Luc Lagarce fait partie de ces gens qui débordent d’une énergie dont on se demande souvent d’où elle peut bien venir. Il lit énormément, voit une quantité de films démentielle, et de fait, son Journal vous fait la revue des sorties culturelles des années 80 et 90. Vous vous retrouvez à chercher ce film qui l’a tant ému, à faire la lecture de ce roman dont il ne sort pas indemne, etc.

D’accord, il vous faut plus de temps que lui pour arriver à le suivre dans ses pérégrinations littéraires et cinématographiques, mais qu’importe, c’est un voyage fascinant sur ses traces !

Cinéphiles et bibliophiles, vous ne regretterez donc pas le trajet !

Pour les « Lagarçophiles » affamés…

À tous ceux qui se découvrent aimer les pièces de Jean-Luc Lagarce, la lecture du Journal est vivement conseillée ! Toute son œuvre est dans le Journal. On suit ses projets d’écriture à différentes phases, de l’idée au premier jet puis aux réécritures successives. Littérairement parlant, c’est un régal de suivre cette œuvre théâtrale en train de se forger.

Et puis, on sait que, comme tous les auteurs, Jean-Luc Lagarce puise dans sa vie des impressions, des anecdotes, des morceaux de dialogue. Il est émouvant de trouver dans le Journal les éléments qui ont fait naître telle ou telle scène des pièces qui vous touchent tant.

Enfin, c’est une rencontre bouleversante que celle que l’on fait de l’auteur dans ces pages avec ses blessures, ses doutes, ses susceptibilités, ses échecs, ses rencontres.

Une œuvre qui se découvre

Jean-Luc Lagarce image couverture Journal 1990-1995Jean-Luc Lagarce prend conscience au fur et à mesure des années de l’importance de ce Journal. Aussi réécrit-il le début de sa vie : il fait sa présentation et un résumé pour les années 1957-1977.

De même, les cahiers I à IX de son Journal ont été repris en tapuscrit par l’auteur et résumés sous le titre Itinéraire, les apostrophes au lecteur futur ponctuent l’œuvre tandis que Jean-Luc Lagarce se rend compte que ce Journal sera la plus grosse œuvre qu’il laissera derrière lui, une œuvre importante et essentielle, équivalant ou dépassant même par son ampleur le roman qu’il aurait souhaité écrire.

Pour les « Lagarçophiles » pressés…

Vous n’êtes pas prêts à vous lancer dans les deux tomes du Journal ?

Vous pouvez commencer votre rencontre avec Jean-Luc Lagarce par la pièce de théâtre Ébauche d’un portrait. C’est un ensemble d’extraits choisis par François Berreur : celui-ci a adapté le Journal pour une mise en scène en 2008.

Vous aurez ainsi un aperçu du Journal à travers une adaptation qui met surtout en avant des passages éclairants pour découvrir l’homme derrière l’auteur, ses doutes et ses interrogations permanentes sur sa pertinence, sur sa prétention à écrire, sur sa légitimité comme auteur dramatique.

En savoir plus :

  • Journal, I, 1977-1990, Jean-Luc Lagarce, Les Solitaires Intempestifs, 2007, 576 pages, 24 €
  • Journal, II, 1990-1995, Jean-Luc Lagarce, éditions Les Solitaires Intempestifs, 2008, 576 pages, 24 €
  • Ébauche d’un portrait, Jean-Luc Lagarce, adaptation François Berreur, éditions Les Solitaires Intempestifs, 2008, 112 pages, 10 €
  • La pièce Ébauche d’un portrait mise en scène par François Berreur a remporté en 2008 le Prix du syndicat de la critique dans la catégorie Meilleur comédien pour Laurent Poitrenaux dans le rôle de Jean-Luc Lagarce
  • Il existe également un Journal (vidéo) dans lequel l’auteur revient sur les jours qui font suite à l’annonce de la maladie. Un document émouvant. Journal vidéo (livre DVD), Jean-Luc Lagarce, éditions Les Solitaires Intempestifs, 2007, 64 pages, 17 €

Espérant que ce Top 3 subjectif des meilleurs livres autour de Jean-Luc Lagarce et Juste la Fin du monde vous aura plu, nous vous souhaitons une agréable lecture !

En savoir plus :

  • Le film Juste la Fin du Monde de Xavier Dolan a remporté le Grand prix au Festival de Cannes en 2016, les César de meilleur réalisateur et meilleur montage pour Xavier Dolan, et meilleur acteur pour Gaspard Ulliel en 2017
  • Juste la Fin du monde, Jean-Luc Lagarce, Nouvelle édition augmentée d’un article de Xavier Dolan, éditions Les Solitaires Intempestifs, 2016, 144 pages, 7, 50 €
Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.