Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

LITTERATURE

Comics, fictions, livres, romans, cycles, festivals, rencontres… sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle Littérature.

Critique / « L’ombre d’un père » (2019) de Christophe Hein

L'ombre d'un père critique avis livre

Christoph Hein, né en 1944 à Münsterberg en Allemagne, aujourd’hui Ziębice en Pologne, fut  l’une des grandes voix dissidente du temps de la RDA, et depuis 1989 est considéré comme un grand intellectuel allemand, de la lignée de Heinrich Böll. Konstantin, qui raconte sa vie dans L’ombre d’un père, véritable monologue, paru chez Métaillé en 2019 et chez Points en février 2021, partage des ressemblances avec Christoph Hein. La critique et l’avis sur le livre.

Plus d'infos »

Critique / « Dehors les chiens » (2021) de Michaël Mention

Dehors les chiens critique avis livre

Michaël Mention, est un auteur qui aime surprendre en changeant d’horizon à chaque roman,  passant allègrement de l’Angleterre de Margaret Tatcher, à la demi-finale de coupe du monde de foot en 1982, à l’histoire du black power aux Etats-Unis, ou à Lacenaire, le poète-assassin de Paris. Dehors les chiens, directement paru au format poche chez 10/18, se déroule dans l’Ouest américain en 1866, après la guerre de sécession. Crimson Dyke, agent de l’USSS (United States Secret Service), aux trousses de faux-monnayeurs, se révèle être un redoutable enquêteur atypique. La critique et l’avis livre de Bulles de culture. 

Plus d'infos »

Critique / « The White Darkness » (2021) de David Grann

the white darkness critique avis livre

Entrer dans l’univers de David Grann, cinquentanaire, présente le risque de devenir un lecteur addict, et d’attendre avec impatience chaque nouvelle enquête de ce journaliste et écrivain de narrative-non fiction. Avec The White Darkness aux Éditions du sous-sol, l’homme qui accapare notre attention est un véritable personnage de film, digne de Fitzcarraldo, immortalisé par Werner Herzog dans la forêt amazonienne. La critique et l’avis du livre. 

Plus d'infos »

Critique / « Simone Veil, mille vies, un destin » (2021) de Amandine Deslandes

Simone veil, mille vies, un destin (2)

Dernière mise à jour : janvier 30th, 2022 at 06:52 Vous pensez connaitre la vie de Simone Veil ? Probablement en partie seulement ! Cette biographie d’une auteure passionnée nous rappelle que ce sont mille vies qui sont plutôt à considérer. Le livre nous les fait parcourir sans temps mort sans nous accabler de bien-pensance. Les détails sont nombreux et contribuent nous faire découvrir  l’humanité, parfois l’esprit rebelle et malicieux, de celle qui est devenue un mythe du 20e siècle. La critique et l’avis sur l’ouvrage Simone Veil, mille vies, un destin.

Plus d'infos »

Critique / « Jours à Leontica » (2021) de Fabio Andina

Jours à Leontica critique avis livre

Originaire de Lugano, dans le canton italophone suisse, Fabio Andina, après des études de cinéma à San Francisco, partage désormais son temps entre Madonna del Piano et Leontica, communes proches dans sa région natale, les Alpes tessinoises. Jours à Leontica, édité chez Zoé, est la première incursion littéraire sur le territoire français de cet auteur. La critique du livre.

Plus d'infos »

Critique / « La possibilité du vide » (2021) d’Yves Ballu

La possibilité du vide critique avis livre

Pour les amoureux de la montagne, les éditions Glénat sont une référence. On y trouve aussi bien des guides pour une prochaine randonnée que des ouvrages de références écrits par les grands noms de l’alpinisme.  Ceux-ci sont concentrés dans la collection « hommes et montagne ». On y découvre la signature de maitres comme Reinhold Messner, Joe Simpson. Dans le palmarès des auteurs Yves Ballu figure en bonne place avec 5 ouvrages. A 78 ans, l’ancien chercheur physicien au CEA, fait paraitre de sa retraite du Dauphiné un roman original tiré de son expertise du milieu des grimpeurs de parois. …

Plus d'infos »

Critique / « L’ange de Munich » (2021) de Fabiano Massimi

L'ange de Munich critique avis livre

Diplômé de philosophie à Bologne et à Manchester, traducteur, conseiller auprès d’éditeurs italiens, bibliothécaire, Fabiano Massimi, quadra débordant d’activités, a réussi à écrire un livre de 550 pages, L’ange de Munich, paru chez Albin Michel. Trois ans de recherches approfondies, de fouilles dans de nombreuses bibliothèques européennes, ont été nécessaires pour bâtir ce roman. L’avis et la critique livre. 

Plus d'infos »

Critique / « Térébenthine » (2020) de Carole Fives

Térébenthine critique avis livre

Dernière mise à jour : avril 23rd, 2021 at 11:40 Carole Fives, se constitue peu à peu une place parmi les littérateurs. Lancée dans cet exercice si difficile de la création, depuis à peine dix ans, elle a été remarquée pour ses livres parus chez L’arbalète/Gallimard. En septembre 2020, avec Térébenthine, Carole Fives utilise des souvenirs d’étudiante à l’école des Beaux-arts de Lille. La critique et l’avis. 

Plus d'infos »

Critique / « L’homme qui marche » (2021) de Jean-Paul Delfino

l'homme qui marche critique avis

Fable ou conte, L’Homme qui marche, dernier livre de Jean-Paul Delfino chez Héloïse d’Ormesson, tranche avec le précédent, Assassins, consacré au décès de Zola. Il renoue avec Les Pêcheurs d’étoiles et Les voyages de sable, où Paris sert de cadre et dont deux des acteurs principaux, Blaise Cendrars et Virgile, apparaissent dans L’Homme qui marche. Quel que soit le lieu où ses personnages badaudent, ils sont portés par le rêve, marqués par des rencontres, et donnent envie aux lecteurs de les suivre. L’avis et critique du livre.

Plus d'infos »