enfr
Informations
Capture d’écran Twitter Histoire TV / D.R.

Critique / « Élisabeth II » (2017) : une série documentaire en 8 épisodes

À découvrir sur la chaîne Histoire TV à raison de deux épisodes chaque dimanche soir depuis le 11 avril, la série documentaire en huit épisodes Élisabeth II (Elizabeth: Our Queen) revient sur l’ensemble du règne de la célèbre monarque du Royaume-Uni et du Commonwealth. Une traversée centenaire impressionnante. L’avis et la critique série de Bulles de Culture.

Synopsis :

95 ans, l’âge actuel de la reine Élisabeth II… et presque 70 ans de règne ! Ces simples chiffres viennent rappeler tout ce que la reine a traversé, décennie par décennie, de la Seconde Guerre mondiale au passage des années 2000. Un siècle d’histoire britannique et mondiale vu à travers l’histoire d’une institution aussi solide que le roc et chère aux coeurs des sujets britanniques.

Élisabeth II : un parcours personnel impressionnant

Huit épisodes répartis par paire pour la réalisation : Mick Gold (épisodes 1 et 2), Suzy Boyles (épisodes 3 et 4), Karen McGann (épisodes 5 et 6) et Nicola Seare (épisodes 7 et 8).

Et un fil directeur pourtant, le personnage de la reine qui reste toujours absolument central.

De même, une façon d’évoquer certains scandales sans les développer, les frasques de la princesse Margaret, les infidélités de Philip, les circonstances de la mort de Diana entre autres…

Le générique annonce une série sur « l’épouse, la mère, la reine » ; et l’ordre pourrait en fait être inversé. Car c’est bien le rôle de reine qui passe toujours en première place, et ce rôle aussi qui peut compliquer la vie personnelle d’Élisabeth II.

De la question du nom transmis aux enfants à celle du mariage que Margaret souhaite avec Peter Townsend, un homme divorcé, écuyer du roi, c’est bien toujours la couronne qui doit gagner.

La série documentaire Élisabeth II montre en tout cas avec brio comment celle qui n’était pas destinée à régner a su comprendre tous les enjeux de la fonction, toutes les subtilités de la monarchie constitutionnelle, et faire preuve d’un dévouement sans faille.

C’est avec émotion que sont analysées les relations qu’elle entretient avec les 12 premiers ministres (14 aujourd’hui) qu’elle est conduite à accompagner, de Sir Winston Churchill à son successeur Sir Anthony Eden, de Margaret Thatcher à Tony Blair.

Une épopée politique et sociale

De la récession lors de la sortie de la guerre à la tragédie d’Aberfan, c’est une sacrée traversée de l’histoire britannique du dernier centenaire que propose la série Élisabeth II.

Mais plus encore, ce sont les relations internationales qui occupent le devant de la scène : des tensions avec l’URSS lors de la crise des Malouines, de la situation du Ghana à la rencontre entre la reine et Boris Eltsine, une belle illustration des évolutions historiques du siècle.

On découvre ainsi un personnage à l’aise sur l’échiquier politique en dehors du Royaume-Uni, capable d’organiser une visite en Irlande et affirmer le pardon des attentats passés, attentats qui l’ont pourtant touchée personnellement avec la mort de Louis Mountbatten en 1979.

Capable encore de réussir la transition de l’Empire au Commonwealth et de garder l’Australie dans son giron, d’associer à nouveau l’Afrique du Sud après l’élection de Nelson Mandela.

Cheffe de l’Église anglicane, Élisabeth II voit aussi les évolutions de la société la rattraper avec les divorces qui l’entourent : celui de sa soeur Margaret, ceux de Charles, Anne et Edward, trois de ses quatre enfants.

Aimée par son peuple, la reine n’est pas pour autant dispensée d’une remise en question régulière de son peuple, autour des questions financières surtout. Là aussi, la modernité rattrape la couronne, contrainte d’ouvrir les portes de Buckingham au public après l’incendie de Windsor et pour en assurer la reconstruction.

Notre avis ?

C’est, somme toute, un beau morceau d’Histoire que nous offre la série documentaire Élisabeth II.

Le hasard du calendrier, avec la mort récente du duc d’Édimbourg, en fait en outre un documentaire d’actualité. Une belle façon aussi de faire le tri entre vérités et exagérations dans la série à succès The Crown.

En savoir plus :

  • Élisabeth II est diffusé sur Histoire TV depuis le dimanche 11 avril 2021, à raison de deux épisodes chaque dimanche à 20h50. La série documentaire est également disponible en replay pendant 30 jours
  • La série comporte 8 épisodes de 45 minutes
Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.