Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
tre piani dvd

Critique DVD / « Tre Piani » (2021) de Nanni Moretti

L’édition 2021 du Festival de Cannes signait le retour sur la croisette de Nanni Moretti avec Tre Piani (Trois étages). Retour aux affaires avec une grande nouveauté ! Pour la première fois de sa carrière, le réalisateur n’est pas à l’écriture. La sortie du film en DVD/Blu-Ray nous permet de vérifier si, 20 ans après sa Palme d’or, ce dernier est tout aussi habile à mettre en image les mots d’un autre. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur Tre Piani

Synopsis :

Une série d’événements va transformer radicalement l’existence des habitants d’un immeuble romain, dévoilant leur difficulté à être parent, frère ou voisin dans un monde où les rancœurs et la peur semblent avoir eu raison du vivre ensemble.

Tandis que les hommes sont prisonniers de leurs entêtements, les femmes tentent, chacune à leur manière, de raccommoder ces vies désunies et de transmettre enfin sereinement un amour que l’on aurait pu croire à jamais disparu…

Tre Piani : De la complexité de la parentalité

Si Nanni Moretti adapte Tre Piani, le livre d’Eshkol Nevo, haute figure de la littérature israélienne également primée en France, il ne change pas pour autant de registre. 

En effet, le film, dans sa lecture d’une société moderne néanmoins ancré à ses vieux schémas familiaux, n’est pas une révolution pour le réalisateur. Parmi ces modèles qui ont la dent dure, on croise tout le long de ces trois étages différents exemples d’autorité parentale avec comme point de départ un incident qui va révéler la nature profonde de chacun des protagonistes. 

Les hommes de Tre Piani ont comme point commun d’être de vrais machos. Vittorio (Nanni Moretti) et Giorgi (Adriano Giannini) s’illustrent par leur intransigeance. Ils campent sur leur position haute en testostérone, jusqu’à l’aveuglement, quitte à user du chantage émotionnel.

Le premier met sa femme face à un choix cornélien (“c’est notre fils ou moi”) tandis que le second présume des forces de la sienne face à sa maternité, pendant que lui reste bien planqué derrière son rôle patriarcal d’homme qui ramène de l’argent au foyer. Quant à Lucio ( Riccardo Scarmacia), plus attendrissant que les autres de part l’attention qu’il porte au bien être de sa fille Francesca, il est cependant un grand impulsif. Ses actes ne peuvent alors pas toujours être justifiées, surtout lorsqu’ils sont en grande partie motivés par sa culpabilité.

Le treizième film de Nanni Moretti met en lumière ce schéma finalement très traditionnel du couple où les décisions de l’homme prévalent, ne laissant souvent à la femme qu’une très petite marge de manœuvre.

Tre Piani photo film avis critique
Frames from “Tre Piani” .
Director Nanni Moretti
DOP Michele D’Attanasio

Portraits de femmes

Face à eux, Magherita Buy, (Dora) et la touchante Alba Rohrwacher (Monica) paraissent bien démunies. La femme moderne qui réside en toute spectatrice, un poil plus incarnée par Elena Lietti (Sara), lèvera plusieurs fois les yeux au ciel, réprimant son envie de secouer la plus âgée des trois.

La femme d’aujourd’hui n’attendrait pas comme Dora, une quelconque validation pour changer de vie mais serait sûrement plus indulgente avec la mère qui élève seule son enfant, celle dont la situation met en exergue deux sujets très actuels, la levée du tabou sur la maternité (Eh oui, savoir comment faire, ce n’est pas inné!) et l’importance de la santé mentale

Au film, on y voit aussi une réalité qui fera sûrement grincer par son approche singulière du consentement. Le réalisateur ne se laisse pas conduire par les diktats conventionnels, en osant présenter une relation douteuse entre une adolescente et un adulte, peu importe que le mouvement #MeToo soit passé par là.

Tre Piani c’est aussi plusieurs générations de femmes avec chacune sa problématique et son approche propre à son temps. Nanni Moretti aborde également des sujets noirs, comme celui de la xénophobie, où comment cette peur de l’étranger freine les démarches altruistes. 

Le bonus du DVD

C’est connu, Nanni Moretti est un homme de caractère. Les bonus du DVD/Blu-Ray donnent accès aux coulisses du tournage. On y découvrir un réalisateur instinctif, extrêmement investi, qui ressent, voire  » entend » ses scènes. On a la chance d’assister à sa direction bienveillante (surtout envers les plus jeunes) mais exigeante.

À voir le résultat obtenu, nul doute que tous ont vécu une expérience exceptionnelle auprès de ce cinéaste phénoménal. Ils n’hésiteront en tous cas pas à repartir pour un tour.

Notre avis ?

Dans Tre Piani, Nanni Moretti, pour une fois, ne se raconte pas. Et cependant, ses choix, dans tous les recoins du film, n’en finissent pas de le dévoiler.

En savoir plus :

  • Date de sortie cinéma France : 10/11/2021
  • Distribution France : Le Pacte
  • Tre Piani disponible en DVD/Blu-ray à partir du 16/03/2022
Fanny N.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.