Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Moonage_Daydream affiche

Critique / « Moonage Daydream » (2022) : un documentaire trop bavard sur David Bowie

Dernière mise à jour : novembre 12th, 2022 at 11:04

Il aura fallu cinq ans de travail au réalisateur Brett Morgen pour découvrir, traiter et travailler la quantité impressionnante d’images présentes dans ce qui se veut être LE film documentaire ultime sur David Bowie : Moonage Daydream. Un doc qui se coupe d’une partie du grand public. La critique déçue de Bulles de Culture.

Synopsis :

David Bowie n’a cessé de faire bouger les lignes et la culture. Un caléidoscope d’images issues de ses archives personnelles est présenté au public dans le cadre de ce documentaire.

 

Moonage Daydream : le mythe Bowie au cinéma

Moonage Daydream
© Universal Pictures France

David Bowie continue de fasciner. Et de dévoiler des trésors inédits. Ce documentaire sorti au cinéma à la rentrée est le premier film en collaboration avec la Fondation David Bowie. Annoncé comme un feu d’artifice visuel, il a été réalisé par Brett Morgen déjà derrière le film documentaire Kurt Cobain: Montage of Heck.

Une expérience douloureuse pour Brett Morgen qui a visionné énormément d’images différentes. Mieux vaut d’ailleurs ne pas être épileptique pour entrer dans cette expérience, par ailleurs à moitié réussie.

La grenouille plus grosse que le bœuf

Moonage Daydream
© Universal Pictures France

 

C’est à cette fable de Jean de la Fontaine que nous fait parfois penser le David Bowie mis en avant dans ce documentaire pompeux et grandiloquent qui commence en 1971, avec la création du célèbre alter-égo de Bowie Ziggy Stardust. Un faisceau lumineux de couleurs s’offre aux pupilles des spectateurs, mais très vite on sent que ce qui intéresse Brett Morgen est l’homme derrière l’artiste.

L’intention est louable mais le film, qui se rêve de manière évidente « film de niche », en devient vide, hyperbolique, ronflant et mou. De nombreux extraits de Bowie tentant de saisir le sens de la vie allongent inutilement le film qui dure, en tout et pour tout, 2h20.

Vraiment dommage car ce genre d’artiste méritait un traitement à la hauteur. A la décharge du réalisateur Brett Morgen, il doit sans doute être difficile de pouvoir saisir les contours exacts d’un monstre sacré de la chanson. D’ailleurs, y en-a-t-il ? David Bowie voulait être tout, l’alpha et l’oméga de l’artiste avec un grand A.

Notre avis ?

Les profanes seront largué·es une fois passé la première partie du film-documentaire Moonage Daydream. Le réalisateur, qui en est venu à redouter son œuvre durant sa conception, s’est sans doute laissé dépassé par elle.

En savoir plus :

  • Monnage Daydream de Brett Morgen
    Date de sortie France : 21/09/2022
  • Distribution France : Universal Pictures
  • Moonage Daydream est aussi encore visible dans quelques salles en Belgique, notamment au cinéma Flagey de Bruxelles jusqu’au 26 octobre 2022, au milieu d’autres films où l’artiste apparaît.
  • Moonage Daydream a été projeté en Séance de minuit au 75e Festival de Cannes, au Théâtre Lumière.
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.