enfr
ABCD Honoré au Forum des images film cinéma
Sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Critique Cannes 2021 / "De son vivant" : Bercot provoque un torrent d'émotions au Festival 1 image

Critique Cannes 2021 / « De son vivant » : Bercot provoque un torrent d’émotions au Festival

Dernière mise à jour : novembre 27th, 2021 at 09:12

La réalisatrice Emmanuelle Bercot revient en 2021 hors compétition au Festival de Cannes avec son film De son vivant. Marqué par un tournage difficile, notamment à cause de l’AVC de Catherine Deneuve, le drame qui suit les derniers mois d’un homme condamné par le cancer du pancréas est bouleversant. Le long métrage est attendu dans les salles de cinéma le 24 novembre 2021. La critique et l’avis film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Benjamin (Benoit Magimel) condamné trop jeune par la maladie. La souffrance d’une mère (Catherine Deneuve) face à l’inacceptable. Le dévouement d’un médecin (le docteur SARA dans son propre rôle) et d’une infirmière (Cécile de France) pour les accompagner sur l’impossible chemin. Une année, quatre saisons, pour « danser » avec la maladie, l’apprivoiser, et comprendre ce que ça signifie : mourir de son vivant.

De son Vivant est un écrin pour Benoit Magimel

Emmanuelle Bercot est habituée à retourner la croisette. Déjà hors compétition en 2015, La Tête Haute faisait l’ouverture du Festival de Cannes grâce à un  portrait touchant d’un jeune délinquant suivi par un juge d’instruction et un éducateur. Avec De son vivant, c’est un autre parcours de vie que la cinéaste va tisser tout au long des quatre saisons d’une année pour décrire le dur combat d’un homme condamné par le cancer du pancréas.

A l’inverse de La Fracture de Catherine Corsini, présenté en compétition du Festival de Cannes 2021, très critique sur l’hôpital, le long métrage d’Emmanuelle Bercot dépeint un hôpital paisible qui prend le temps d’accueillir le patient et qui se soucie avant tout de son bien-être. Le film choisit de prime abord un angle très documentaire. Au début du film, la narration prend le temps d’accompagner Benjamin au cours d’une longue scène dédiée au premier rendez-vous du protagoniste avec le médecin. Ensemble, ils vont lier un pacte de fin de vie  jusqu’à la mort. Le médecin adopte à la fois un ton didactique et empathique, ayant comme simple préoccupation le suivi du patient dans les meilleurs conditions possibles.

De son vivant critique avis film cannes 2021
© 2020 – Laurent CHAMPOUSSIN / LES FILMS DU KIOSQUE

Dans un deuxième axe à son fil conducteur, Emmanuelle Bercot tient à montrer également la prise en charge psychologique des soignants. Au contact quotidien des malades, ils se créent des groupes de paroles pour partager leurs douleurs. Pour libérer les séquelles des énergies affectives parfois trop envahissantes, ils chantent du gospel, accompagné du musicien affecté à l’hôpital pour donner de la vie à ce service palliatif.

Enfin, la narration montre un homme plein de vie, professeur de théâtre enseignant par essence l’expression des sentiments profonds, pas forcément prêt se battre pour terminer sa vie dont le chemin vers la mort va cependant se tracer rapidement. Seule sa mère est omniprésente pour l’accompagner dans cette épreuve, personnage protecteur qui a néanmoins de mal à ne pas être trop intrusive dans la prise en charge de son fils, allant même jusqu’à rencontrer le médecin avant même que Benjamin ait sa première consultation.

De son vivant est un écrin pour Benoit Magimel qui n’est jamais aussi bon acteur que dans les films d’Emmanuelle Bercot. L’acteur déploie un jeu juste, en évitant le côté larmoyant qui était à craindre. Une tension dramatique très profonde se créé dans les absences, notamment dans la relation à distance que son personnage possède avec un fils qu’il n’a jamais reconnu, interprété par la belle révélation Oscar Morgan. En plus d’une performance magnétique, le jeune acteur se révèle également un excellent chanteur pour une partie musicale fabuleuse. Catherine Deneuve est également sublime. La comédienne de 77 ans d’un naturel saisissant puise une force intérieure capable de nous déstabiliser.

Notre avis ?

Sensible et intense, De son vivant réussit à émouvoir en étant tout du long proche de personnages écrits avec brio et incarnés par des acteurs au sommet. Le film d’Emmanuelle Bercot restera un torrent d’émotion dans ce Festival de Cannes 2021.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 24/11/2021
  • Distribution France : StudioCanal
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.