enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Chuck saison 4 affiche série télé

Critique / « Chuck » saison 4 : l’espion au cœur d’artichaut

Dernière mise à jour : septembre 1st, 2020 at 05:28

Charles « Chuck » Bartowksi, le geek loser catapulté dans le monde de l’espionnage high-tech, revient pour une quatrième saison grâce au fort soutien de ses fans après des menaces d’interruption de cette série sympathique à l’audience certes régulière, mais trop modeste aux yeux de la chaîne NBC. La critique et l’avis série de Bulles de Culture sur Chuck saison 4.

Chuck saison 4 : la « Team Bartowksi » s’agrandit

Depuis trois saisons, Chuck (Zachary Levi) vivait une situation impossible : tenu au secret par ses supérieurs quant à son statut d’espion forcé, il ne pouvait ni se confier à ses proches, notamment à sa soeur Ellie (Sarah Lancaster) et à son meilleur ami Morgan (Joshua Gomez), ni surtout vivre au grand jour son amour pour Sarah (Yvonne Strahovski). Quoique les épisodes des saisons précédentes soient tous égaux en termes de rythme et d’humour, la saison 3 de Chuck avait fini par lasser à force de toujours jouer la carte de l’idylle impossible entre Chuck et Sarah… jusqu’à ce que les scénaristes osent enfin bouleverser leur écriture : désormais finis les secrets, tout le casting principal est au courant, et le couple-vedette s’assume !

Loin de mettre en danger l’équilibre narratif de la série, il est probable au contraire que le bouleversement de ce statu quo lui permette enfin d’exploser, notamment grâce à l’adjonction à la « Team Bartowksi » d’un nouveau membre particulièrement imprévisible : Morgan Grimes, nom de code… Michael Carmichael !

À l’image de ce personnage expert en gaffes mais de plus en plus relégué au second plan durant les saisons 2 et 3, il semble que les scénaristes en aient aussi redécouvert deux autres dans Chuck saison 4 : Ellie Bartowski et son époux Devon Woodcomb (Ryan McPartlin), surnommé Capitaine Awesome, tous deux brutalement propulsés dans la double vie de Chuck à la fin de la saison 3. En effet, si « Awesome » était jusqu’ici le beau-frère charismatique et en tout point parfait de Chuck, il s’est révélé beaucoup moins à l’aise et beaucoup plus gauche dès lors qu’il a dû participer à quelques missions !

Après le père, la mère…

Le fil rouge qui sous-tend toute la trame narrative de la série Chuck est l’histoire de la famille Bartowski, dont Chuck découvre toujours davantage de secrets insoupçonnés, en particulier la création par ses parents de leur propre réseau d’espionnage.

Après son père, interprété par Scott Bakula (le Sam Beckett de la série Code Quantum) et assassiné à la fin de la saison 3, l’intrigue de Chuck saison 4 va se porter sur sa mère, que Chuck pensait morte des années auparavant. Souhaitons donc la bienvenue à l’actrice Linda Hamilton (la Sarah Connor des Terminator), nouvelle venue dans l’équipe et, sûrement, un personnage plus ambigü que celui de son époux, comme le suggère l’épilogue du premier épisode. On la voit en effet se débarrasser sans difficulté de trois hommes et les abattre froidement, y compris leur chef joué par le géant scandinave Dolph Lundgren (Rocky IV, Expendables : Unité Spéciale) ! Mary Elisabeth Bartowski, nom de code « Frost » (gelé), fait immédiatement froid dans le dos…

Sébastien Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.