Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Avatar : La voie de l'eau de James Cameron affiche film cinéma
Affiche du film "Avatar : La voie de l'eau"

Critique / « Avatar : La voie de l’eau » (2022) de James Cameron

Dernière mise à jour : décembre 19th, 2022 at 12:04

La suite d’Avatar, le plus gros succès dans l’histoire du box-office dans le monde, est sorti dans les salles de cinéma  le mercredi 14 décembre. La critique et l’avis film de Bulles de Culture sur Avatar : La voie de l’eau (Avatar: The Way of Water) de James Cameron.

Synopsis :

Pour protéger leur famille de la vengeance du colonel Miles Quaritch (Stephen Lang), Jake Sully (Sam Worthington) et Neytiri (Zoe Saldana) trouvent refuge avec leurs enfants auprès du peuple du Récif, le clan Metkayina…

Avatar : La voie de l’eau : retour sur Pandora 13 ans après

Avatar : La voie de l'eau de James Cameron image film cinéma
Stephen Lang dans le film « Avatar ; La voie de l’eau » © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

13 ans après une première immersion, retour dans les forêts luxuriantes de la planète Pandora, imaginée par James Cameron et son équipe. Après la violente bataille entre les humains et les Na’vis remporté par les seconds dans le premier Avatar, Jake Collins est devenu dans Avatar : La voie de l’eau le chef du clan des Omaticaya et a fondé une famille avec Neytiri de quatre enfants :

  • Neteyam (Jamie Flatters),
  • Lo’ak (Britain Dalton),
  • Tuk (Trinity Jo-Li Bliss),
  • Kiri (Sigourney Weaver), la fille de feu Grace Augustine (Sigourney Weaver),
  • Spider (Jack Champion), le fils du colonel Miles Quaritch (Stephen Lang), qui ignore son existence.

Mais cette période de bonheur dans Avatar : La voie de l’eau est hélas de nouveau perturbé par le retour destructif de « Ceux qui viennent du ciel » avec un nouveau colonel Quaritch ressuscité dans leurs bagages. Supprimé lors du précédent opus après un climax final plein de rebondissements, le voici en effet cloné, tout comme sa garde rapprochée, dans le corps d’un Na’vi grâce aux progrès de la science.

Plus que jamais déterminé à se venger de Jake Collins et à servir une humanité toujours aussi avide de posséder les ressources de Pandora à son seul profit, Quaritch part en chasse de son ennemi avec son équipe et quand la première rencontre a lieu, la famille Jake manque d’y laisser leur vie.

Ce qui pousse alors Jake, désormais parent angoissé, à convaincre sa famille de s’exiler, à contrecoeur, et à demander asile à Tonowari (Cliff Curtis) et Ronal (Kate Winslet) du clan des Metayikis.

Un nouvel univers aquatique magnifique mais une histoire toujours aussi classique

Avatar : La voie de l'eau de James Cameron image film cinéma
Bailey Bass, Zoe Saldana, Jamie Flatters, Britain Dalton, Sam Worthington dans le film « Avatar ; La voie de l’eau » © 2022 20th Century Studios. All Rights Reserved

Par la direction prise par son récit, Avatar : La voie de l’eau élargit donc l’horizon de son univers par un nouveau décor d’archipel d’îles paradisiaques situés en mer.

Commence alors un nécessaire temps de réapprentissage pour Jake et sa famille pour réapprendre à vivre en harmonie avec une nature qui n’est plus forestière mais aquatique. Un passage qui sous-tend le message écologique du film : le respect et la préservation de monde vivant qui nous environne.

Bien sûr, si la menace de retrouvailles avec le colonel Quaritch est toujours présente en toile de fond comme dans le premier Avatar, cet Avatar 2 ne manque pas également de reconfigurer sa narration en tissant plusieurs trames autour de chacun des membres de la famille Sully, en particulier avec les enfants qui sont maintenant partis prenants du récit.

Que ce soit avec la petite Tuk émerveillée par tout ce qu’elle découvre, ou avec le cadet Lo’ak qui cherche sa place face à son grand frère parfait Neteyam et les jeunes Metayikis qui ont du mal à les accepter, ou encore avec la soeur adoptive Kiri qui se sent différente de par ses origines et par sa connexion particulière avec la nature qui l’entoure.

Et c’est évidemment une des bonnes idées d’Avatar : La voie de l’eau car il permet de rassembler plusieurs générations de spectateurs autour du film ainsi que de multiplier les point d’entrées dans ce monde. James Cameron souhaite d’ailleurs réaliser trois autres films, mais une déclinaison en série ou autre est aussi possible, à l’image de la franchise Star Wars.

Enfin, mentionnons pour conclure l’inéluctable confrontation finale entre la famille Sully et le colonel Quaritch, à coups de surenchères technologiques et d’explosions à tout va — les moyens déployer par les humains du futur pour tuer ou pêcher laissent d’ailleurs songeur face aux efforts de sobriété énergétique qui nous sont vivement demandés actuellement —, qui ne manquera pas de mettre à rude épreuve la solidarité et l’entraide de cette famille recomposée.

Notre avis ?

En reprenant dans Avatar : La voie de l’eau plusieurs personnages emblématiques du précédent opus, dont Jake, Neytiri et Quaritch, James Cameron s’assure de garder une continuité et des points de repères avec le premier volet. Mais on regrette que le gros travail visuel et sonore sur le nouvel univers aquatique crée prend, comme le premier Avatar, appuie sur une histoire toujours aussi classique et des personnages toujours aussi archétypaux – excepté peut-être la jeune Kiri dont les origines mystérieuses et la connexion naturelle avec le vivant attisent la curiosité.

Espérons en tout cas que les épisodes suivants — Avatar 3 a déjà été tourné, tandis qu’Avatar 4 et 5 sont en attente des résultats au box-office —, offrent des enjeux plus forts qu’une simple vengeance personnelle.

En savoir plus :

  • Scénario : James Cameron, Rick Jaffa, Amanda Silver
    Réalisation : James Cameron
    Image : Russell Carpenter
    Montage : Stephen E. Rivkin, David Brenner, John Refoua, James Cameron
    Musique : Simon Franglen
  • Date de sortie France : 14/12/2022
  • Distribution France : The Walt Disney Company France
Jean-Christophe Nurbel

Un commentaire

  1. bof l histoire se repete a pars le fait que se n est plus en foret mais en mer c est la meme histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.