enfr
Les-Petits_Males-720x90 visuel
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

Critique & Interview / « À La Folie » (2020) avec Virginie van Robby et Benjamin Siksou

A peine Suprêmes, son biopic sur NTM a quitté les écrans qu’À La Folie, le nouveau film d’Audrey Estrougo (tourné avant Suprêmes), est sorti en salles et le moins que l’on puisse dire est que les deux sont diamétralement opposés. L’avis et la critique film de Bulles de Culture sur À La Folie ainsi que notre interview de Virginie van Robby et Benjamin Siksou.

Synopsis :

Pour fêter l’anniversaire de sa mère (Anne Coesens), Emmanuelle (Virginie Van Robby) vient passer quelques jours dans la maison de son enfance. Elle y retrouve temps passé et souvenirs qui règnent dans les lieux, mais aussi sa sœur aînée (Lucie Debay) dont l’instabilité psychologique a trop souvent affecté les relations familiales. Personne ne se doute que cette fête de famille va rapidement prendre une tournure inattendue…

À La Folie : une œuvre brute et personnelle sur ces maladies que personne ne veut voir

À La Folie d’Audrey Estrougo image film cinéma
Virginie Van Robby, Anne Coesens, Lucie Debay et Théo Christine dans le film « À La Folie » © Damned Distribution

À La Folie est un tout petit film qui s’articule autour de 4/5 personnage, filmés dans un lieu clos : une œuvre où la réalisatrice est revenue au cinéma de ces débuts et livre une œuvre à la fois brute (mais pas brutale) et personnelle.

Avec ce regard sur Emmanuelle (Virginie Van Robby) qui vient passer quelques jours dans la maison de son enfance à l’occasion de l’anniversaire de sa mère, pour se rendre comte que la maladie de sa sœur (Lucie Debay) fait vivre un enfer à ses proches, Audrey Estrougo se raconte pudiquement et son film sonne d’autant plus juste.

À La Folie d’Audrey Estrougo image film cinéma
Lucie Debay et Virginie Van Robby dans le film « À La Folie » © Damned Distribution

Notre avis ?

Le long métrage À La Folie est sans jugement et décrit avec tact le trop-plein d’amour mélangé à la détresse de ceux qui accompagne les malades, au-delà de l’empathie familiale.

Peu à peu, le film entraine le spectateur à se poser des questions sur ces maladies que personne ne veut voir (ici, la schizophrénie) et même à mieux comprendre ce que ressent justement ces malades face à leurs « accompagnants ».

Interview vidéo des comédien.ne.s Virginie van Robby et Benjamin Siksou : « Cet accompagnement et l’œil par lequel passent le film est très profond et très universel »

Bulles de Culture a rencontré les acteur.rice.s Virginie van Robby (dont c’est le premier film) et Benjamin Siksou en 2020 en Nouvelle aquitaine pour nous parler du film À La Folie. Cette rencontre vidéo est à retrouver au début de l’article.

En savoir plus :

Nicolas Bellet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.