Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Panthers - image
© Romain Staros CANAL+

[ITW] #SerieSeries, 4 séries à venir : « Panthers », « Anomalia », « Nobel » et « Labyrinth »

Dernière mise à jour : avril 11th, 2019 at 04:29

Nobel
de Mette Bølstad et Stephen Uhlander

 

Série de 8 x 42mn produite par Monster Scripted et créée par Mette Bølstad et Stephen Uhlander.

Pitch : Un soldat de retour du terrain (Afghanistan) et un père de famille sont mêlés à une affaire politique internationale. Alors que les enjeux sont de plus en plus important, chacun va être poussé à bout et voir jusqu’où il peut aller dans un jeu dangereux, au nom de la paix.

Date de diffusion France : inconnue.

Modérateur : Un mot sur le côté réaliste de la série ? Sur la ligne éditoriale ?

Mette Bølstad (créatrice) : Nous suivons plusieurs personnages en parallèle, un soldat et un homme politique ainsi qu’un père de famille. Nous avons fait beaucoup de recherches. Ce que nous avions comme ligne de mire, c’est l’idée que tuer quelqu’un était pire que d’être tué. Nous voulions savoir jusqu’où l’on pouvait aller au nom de la paix. 

Stephen Uhlander (créatrice) : Oui, les recherches étaient importantes parce qu’on voit pas mal de choses sur le Nobel dans la presse donc il fallait pénétrer le monde de l’intérieur.

Modérateur : Quelle est la place de l’actualité dans un tel projet ? 

Mette Bølstad (créatrice) : Nous sommes attentifs à ce qui se passe aussi dans le monde, et à respecter un degré de réalisme. Mais il y a des moments où c’est de la pure fiction. D’ailleurs, ce qui est intéressant, c’est une intervention de la Ministre de la Défense à la TV norvégienne. Elle expliquait que son rôle est de concilier l’idée de la paix, et cela est dû au prix Nobel décerné dans le pays, et en même temps le fait que l’on ait une armée. Mais la Défense est très attentive au fait de concilier ces deux idées. Par exemple, nos soldats sont très réputés pour tuer ‘le moins’ de personnes dans le monde, mais aussi d’avoir ‘le moins’ de tués dans nos rangs.

Tone C. Rønning (productrice) : Nous voulions aller sur le terrain, notamment en Afghanistan, pour être le plus réaliste possible, mais c’est très compliqué en ce moment, forcément. Donc nous avons tourné au Maroc, ce qui est déjà pas mal vu les tensions qu’il y a dans le monde musulman. Mais il est évident qu’être sur le vrai terrain serait un plus. 

Denis Tison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.