Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Quand le corps s'exprime de la compagnie Chun Dance image danse
Image du spectacle "Quand le corps s'exprime" © Frédérique C. / Bulles de Culture

Critique Avignon 2024 / “Quand le corps s’exprime” de la compagnie Chun Dance

Yi-Chun Hsieh, chorégraphe taïwanaise, enveloppe le Festival Off Avignon 2024 des mouvements de ses danseurs de la compagnie Chun Dance. L’avis et la critique danse de Bulles de Culture sur Quand le corps s’exprime.

Synopsis :

“J’ai voulu faire appel à la beauté et à la légèreté”, dit la chorégraphe Yi-Chun Hsieh. Reflet des étapes de la vie, tout comme des galets sur la plage, les corps roulent, flottent et s’enroulent au rythme lancinant du xylophone et du violoncelle. La femme est tout à la fois puissance et douceur.

Tout en retenue, ce spectacle est un hymne à la beauté.

Quand le corps s’exprime au Festival Off Avignon 2024 : un spectacle de danse d’une compagnie taïwanaise

La compagnie Chun Dance a été fondée à Taoyuan en 2012. Leur but premier était de former des danseurs locaux. Mais ils souhaitent surtout créer un lien entre le public et le mouvement. En restant proches de la vie des gens, ils arrivent plus facilement à les sensibiliser à la danse contemporaine.

Le propos de Quand le corps s’exprime est d’expliquer qui sont ces danseurs taïwanais : entre grâce et puissance.

Quand la technique s’exprime

Quand le corps s'exprime de la compagnie Chun Dance image danse
Image du spectacle “Quand le corps s’exprime” © Frédérique C. / Bulles de Culture

Yi-Chun Hsieh use de ses danseurs comme des pinceaux pour peintre sa toile. Dans Quand le corps s’exprime, Les corps s’harmonisent et glissent sur un mouvement commun. Le xylophone résonne. Les bustes sont mobiles. Contractions, rebonds, enroulements et déroulements coulent au son du violoncelle.

Les corps coulent au bruit de l’eau. Le geste conduit à l’émotion et l’émotion induit un nouveau geste. Les phrases enchaînent des mouvements à la fois fluides et énergiques. Les corps sont affûtés, les cuisses fuselées. Les enroulements tête, épaule, thorax, bassin sont sensuels et les ports de bras divins.

Mais cette technique s’efface au service de la présence des danseurs. Ils sont habités. Pieds, coudes et peaux frottent le plancher. Place à l’émotion provoquée par les ondulations des corps.

Quel esthétisme !

Quand le corps s'exprime de la compagnie Chun Dance image danse
Image du spectacle “Quand le corps s’exprime” © Frédérique C. / Bulles de Culture

Ombres et lumière, le cadre du Théâtre La Condition des Soies est un cocon idéal afin que les danseurs taïwanais s’y lovent. Des corps et des tissus, tels sont les outils de Yi-Chun Hsieh pour le spectacle Quand le corps s’exprime. On croirait les corps nus, mais les dessous sont couleur chair : justaucorps pour les femmes et slips pour les hommes.

Dès le premier tableau, un tapis blanc et noir se déroule depuis le fond et à la verticale jusqu’au bord de scène. Les voilages soulignent la fluidité des corps. Une autre séquence, qui déroule un long film plastique, convoque l’œil pour la transparence et l’oreille pour le froissement de la matière. Tous les sens sont en émoi.

Mais Le tableau le plus marquant reste celui d’une rêverie sensuelle. Une femme est torse nu. Pudique, elle nous tourne le dos. Ce dos, très musclé, se meut, mis en valeur par une jupe rouge et surtout par une ceinture immense, rouge elle aussi, qui vient du plafond du théâtre. La danseuse est libre. La couleur d’un rouge profond souligne l’arme de cette artiste, son charme et le désir qu’elle provoque.

Quand le corps s'exprime de la compagnie Chun Dance image danse
Image du spectacle “Quand le corps s’exprime” © Frédérique C. / Bulles de Culture

De la sueur et des muscles mais tout en douceur. Quelle chance d’être aussi proche des danseurs ! La tension des corps et les souffles rapides sont palpables.

La signature, à la fois technique et esthétique de Yi-Chun Hsieh, est envoûtante. La combinaison des courbes dans l’espace révèle la beauté des chairs. Les étoffes nous caressent, et le flux des mouvements nous étourdit. Quant aux corps, ils se lient avec retenue et délicatesse. Une parenthèse hors du temps.

“Quand le corps s’exprime” ou plutôt, “Quand le corps s’emmêle, le corps s’en mêle” !

Notre avis ?

En groupe ou en solo, corps libres ou drapés, les danseurs de la compagnie Chun Dance miment avec fluidité la féminité et sa puissance. Dans le spectacle Quand le corps s’exprime, les corps sont comme de l’eau, petite rivière ou mer immense. Rythmés par des respirations, ils mêlent délicatesse et force. Bienvenue au pays de la grâce.

En savoir plus :

  • Quand le corps s’exprime au Festival Off Avignon 2024, au Théâtre La Condition des Soies du 3 au 21 juillet 2024 à 18h25. Relâche les 8 et 15 juillet
  • Chorégraphe : Yi-Chun Hsieh
  • Danseur·se·s : Shun-Wen Chung, Yi-Chun Hsieh, Chia-Hua Hsieh, Po-Yin Liu, Yu-Chi Wu
  • Manager : Chun-Ying Liao
  • Administration : Chia-Hsin Ma, Cheng-Hsien Tsai
  • Création lumière : Yung Wang
  • Festival Avignon LE OFF, du 3 au 21 juillet 2024, Condition des Soies
  • Durée : 40 minutes
  • Spectacle à partir de 6 ans
Frédérique C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.