Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Une année difficile photo film avis
© 2023 - LES FILMS DU KIOSQUE - SND

Critique / “La Petite” (2023) de Guillaume Nicloux : un film émouvant

Dernière mise à jour : juin 3rd, 2024 at 11:47 am

Dans le film La Petite, la rencontre entre Joseph(grand père) et Rita (mère porteuse) les entraînent, presque malgré eux, vers une vie plus douce, comme si les drames qu’ils avaient vécus les poussaient tous deux à décider de ne plus être seuls.La critique et l’avis sur le film La Petite de Guillaume Nicloux avec Fabrice Luchini.

Synopsis :

Joseph (Fabrice Luchini) apprend que son fils et le compagnon de celui-ci viennent de périr dans un accident. Ils attendaient un enfant via une mère porteuse en Belgique (Mara Taquin). Que va devenir leur futur bébé ? Joseph en est-il le grand-père légitime ? Porté par la promesse de cette naissance qui va prolonger l’existence de son fils, le sexagénaire part à la rencontre de la jeune flamande au caractère farouche et indomptable…

La Petite : Fabrice Luchini en ébéniste

Dans La Petite , Fabrice Luchini est Joseph, un ébéniste septuagénaire bordelais obstiné, frustré que son fils ne se soit jamais intéressé à son métier ! Les fils regrettent parfois que les pères soient trop distants. Ici, c’est tout le contraire. Joseph a toujours eu le sentiment d’avoir été transparent pour son fils. Ce dernier n’a pas le complexe d’Oedipe, son amour est du même genre que lui, au point que les deux homosexuels veulent avoir un enfant. Ils font appel à une mère porteuse en Belgique, car faire commerce de son utérus reste illégal en France. Mais un accident d’avion vient bouleverser les projets initiaux.

Une année difficile photo film avis
© 2023 – LES FILMS DU KIOSQUE – SND

Le décès de celui qui a donné son sperme génère une situation complexe : qui et où est la mère porteuse, que va t’elle faire de l’enfant, quelles sont les droits de la mère porteuse, de la famille, du grand-père ? Autant de problèmes à résoudre qui font la beauté de l’intrigue.

Mais l’essentiel n’est pas là. A l’opposé des structures narratives assez complexes qu’il affectionne habituellement, Guillaume Nicloux s’appuie finalement sur une histoire simple. Selon ses propres mots ” c’est un récit linéaire, compréhensible par tous qui m’a donné l’opportunité d’aborder le mélodrame sans autre souci que l’empathie et l’émotion sans fantastique, ni questionnements métaphysiques”.

un joli clin d’oeil de l’affection des filles pour leur père !

Déjà éprouvé par la mort de sa femme cinq ans auparavant, Joseph, homme vieillissant voit dans la mort de son fils la confirmation d’un gâchis! Pourtant, loin de le détruire, ce drame constituera pour Joseph un nouveau départ. On le sait : “Tout ce qui ne vous abat pas vous rend plus fort !” La future naissance sera t’elle pour Joseph une “re-naissance”? Pour cela, il lui faut retrouver, voire affronter une mère porteuse déterminée, dotée d’une volonté farouche pour faire face à l’adversité. Comment convaincre Rita, interprétée avec justesse et sensibilité par Mary Dakin, qui “n’a n’a pas entendu beaucoup de bien de lui. Son premier réflexe est l’hostilité”.

Une année difficile photo film avis
© 2023 – LES FILMS DU KIOSQUE – SND

Une autre personnage de ce beau film ne manque pas de nous émouvoir. Il s’agit de Aude, la fille de Joseph qui protège amoureusement son père depuis que sa femme est décédée cinq ans auparavant. Maud Wyler est radieuse dans ce rôle. C’est un joli clin d’oeil de l’affection des filles pour leur père !

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 20/09/2023
  • Distribution France : SND Groupe M6
Claude Versein
Les derniers articles par Claude Versein (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.