enfr

[CRITIQUE] « Elvis & Nixon » (2016), Elvis tout-puissant !

Dernière mise à jour : mars 25th, 2019 at 02:45

Entre mythes et réalités

 

 

La folle escapade d’Elvis à la maison blanche avait déjà inspiré une comédie : Elvis Meets Nixon (1997), une sorte de « mockumentary » parodique et assez burlesque. Plus récemment encore, elle faisait l’objet d’un court sketch sur Comedy Central, avec cette fois Jack Black et Bob Odenkirk dans les rôles titres).

Difficile donc de s’éloigner du registre comique quand il s’agit de mettre en scène cette rencontre aussi mythique qu’incongrue. Pourtant, Elvis & Nixon s’y applique tant bien que mal en jouant la carte de l’authenticité. Les producteurs ont ainsi sollicité la collaboration étroite de Jerry Schilling, l’ami d’enfance d’Elvis et fidèle serviteur qui accompagna le King à la Maison Blanche en 1970.

Le film suit ainsi le point de vue de Jerry (interprété par Alex Pettyfer) auquel le spectateur peut facilement s’identifier. Sa relation avec Elvis, qui l’éloigne de sa vie de famille plus ordinaire, a largement été fictionnalisée dans le scénario pour donner un peu plus de consistance à une trame qui aurait autrement manqué de véritables enjeux dramatiques.

L’histoire de Jerry n’a cependant pas grand intérêt et ses ficelles dramaturgiques manquent terriblement d’originalité. Mais en s’accrochant à la normalité de son point de vue, le film réussit à mettre en relief l’extraordinaire absurdité qui entoure la visite d’Elvis Presley à la Maison Blanche. Une aventure remplie de situations invraisemblables, d’autant plus drôles qu’elles ont toutes réellement eu lieu… Ou presque!

Emilio M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.