Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Affiche Retour à Reims DVD

Critique DVD / « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot

Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon Retour à Reims, Jean-Gabriel Périot ,avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles ,retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours. La critique et l’avis sur le film à l’occasion de sa sortie en vidéo. 

Cet article vous est proposé par le chroniqueur Cédric Lépine.

Synopsis :

A travers le texte de Didier Eribon interprété par Adèle Haenel, Retour à Reims (Fragments) raconte en archives une histoire intime et politique du monde ouvrier français du début des années 50 à aujourd’hui.

En quelques films, Jean-Gabriel Périot est devenu un analyste perspicace de l’histoire sociale à partir de la confrontation entre les images d’hier et la réflexion contemporaine. Tel était en effet le principe de Nos défaites (2019). Cette fois-ci, il prolonge son investigation avec toujours à ses côtés la précieuse implication d’Emmanuelle Koenig en tant que documentaliste capable de sélectionner les extraits parmi les archives de l’INA d’où émerge une histoire des oubliés de l’histoire officielle.

L’architecture sur laquelle ces images vont pouvoir faire écho est l’adaptation du livre de Didier Éribon Retour à Reims (2009) dont la lecture de quelques « fragments » choisis est opérée par la comédienne engagée Adèle Haenel. Autour de ces différents intermédiaires, une mise en abîme de l’histoire populaire se manifeste, dans un récit qui part d’un point de vue local et intime pour devenir dans un large élan, surtout dans la seconde partie du film, l’histoire d’une classe ouvrière qui a disparu, fragmentée par une nouvelle forme d’atomisation et de dépendance au travail qui fait exploser la précarité contemporaine.

La première partie du film repose sur le portrait sociohistorique de la mère de l’auteur Didier Éribon et à travers elle d’autres femmes doublement méprisées par l’ordre patriarcal. C’est dès lors toute une mémoire populaire méconnue qui émerge qui, bien qu’elle concerne une grande partie de la population d’alors, est souvent restée dans les oubliettes de l’histoire de France des manuels scolaires.

Cette association entre les images documentaires mais aussi de fiction de l’époque avec les analyses du sociologue Didier Éribon incarnées par la voix d’Adèle Haenel, permet de saisir l’expérience douloureuse d’une construction sociale. Le film offre ainsi une plongée dans les soixante-dix dernières années en France aussi fascinante que singulière par sa capacité à ouvrir un nombre infini de portes de réflexion sur la société contemporaine. En effet, la seconde partie, avec la disparition de la classe ouvrière dans les discours de la gauche au pouvoir à partir des années 1980, démontre la récupération de cet électorat par l’extrême droite.

En savoir plus :

  • Retour à Reims (fragments)
    de Jean-Gabriel Périot

    Documentaire
    83 minutes. France, 2021.
    Couleur
    Langue originale : français

    Avec la voix d’Adèle Haenel
    Sortie en salles (France) : 30 mars 2022
    Sortie France du DVD : 20 septembre 2022
    Format : 1,77 – Couleur
    Langue : français – Sous-titres : anglais.
    Éditeur : Jour2Fête

    Bonus :
    Entretien avec Jean-Gabriel Périot par Clarisse Fabre (critique de cinéma, Le Monde) (26’)
    « Grèves d’occupations » réalisation collective (1936, 12’)
    « Journées de printemps 1948 » de Jean Venard (1948, 21’)

Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.