Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Cabaret photo spectacle
© Julien Benhamou

Critique / « Cabaret » : Que vaut le musical évènement au Lido2Paris ?

Les plumes et les froufrous se sont brulés les ailes sur l’avenue des Champs-Elysées. Le nouveau Lido, sous l’appellation Lido2Paris, est bien décidé à renaître de ses cendres sous la nouvelle direction artistique de Jean-Luc Choplin qui fait suite au rachat du lieu par le groupe Accor. Bulles de Culture a vu le spectacle musical parisien évènement Cabaret.

Cabaret joué dans sa version originale

Pour sa réouverture, l’adresse parisienne montre ses ambitions : faire oublier les revues clichées qui attiraient les étrangers pour proposer des spectacles d’exception où les français vont se ruer en masse. En premier spectacle depuis son rachat, le Lido fait un clin d’œil à sa fonction passée en proposant la comédie musicale Cabaret. La salle conserve temporairement les guéridons pour accueillir le public, vitrine des fameux diners-spectacles proposés autrefois.  C’est la première fois que le musical, popularisé par le film de Bob Fosse avec Liza Minnelli dans le rôle principal, est joué en France dans sa version originale en anglais de 1966.

On y suit un jeune écrivain venu d’Amérique tombant amoureux d’une chanteuse du Kit Kat Klub dans le Berlin des années 1930. Pour coller à l’ambiance Broadway du spectacle, les producteurs ont fait appel à un metteur en scène canadien, Robert Carsen, et à un casting exclusivement recruté à Londres.

Cabaret photo spectacle 2
© Julien Benhamou

Un élan nostalgique

Dans cette troupe dynamique et enjouée, on y relève la prestation remarquable de Sam Buttery. L’acteur, grimé en figure androgyne, assure avec charisme la narration de l’histoire, reprenant la célèbre ouverture sur « Willkommen ». La prestation de Lizzy Connolly, interprète de Sally Bowles est très différente de celle popularisée par Liza Minnelli. L’interprète confirmée aborde son rôle en profondeur avec une consonnance plus tragique. Sa prestation vocale sur le titre phare « Cabaret » est moins enjouée que dans le film mais monte crescendo jusqu’aux notes finales qui donnent la chair de poule.

Cette proposition est d’ailleurs à l’image d’une mise en scène globalement plus sombre que l’œuvre filmique. La première partie est joyeuse, axée sur la débauche et la luxure du Kit Kat Club, tandis que la montée du nazisme sera prédominante dans la seconde.  Cette descente aux enfers est d’ailleurs ressentie par les spectateurs, qui, par stupeur, sont moins enclins aux prompts applaudissements dès la vision des premières croix gammées.  Les décors sont épurés avec une scène spacieuse, non sans artifices cachés.

Une belle réussite pour un show bercé d’un élan nostalgique mais plein d’espoir pour l’avenir du nouveau Lido.

En savoir plus :

  • Cabaret au Lido2Paris (Paris, France) du 1er décembre 2022 au 3 février 2023
Antoine Corte

Un commentaire

  1. Malheureusement suite a la fermeture du lido des billets ont été vendu au mois d’aout tout en sachant qu’il allait fermé et qu ‘a ce jour 4 mois apres toujours pas remboursé.
    Alors attention si vous achetez des billets actuellement car même les grands groupes comme ACCORD actuel propriétaire deviennent peu fiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.