Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
42nd Street Affiche

♥ [CRITIQUE] « 42nd Street » (2016), nouvelle production du Théâtre du Châtelet

Dernière mise à jour : avril 5th, 2019 at 01:29

Un trio de créateurs qui fonctionne bien

 

42nd Street Gareth Valentine (directeur musical) et Stephen Mear (metteur en scène et chorégraphe)
© Thomas Amouroux

 

Le Théâtre du Châtelet propose une version complètement revisitée, version 2016, de 42nd Street. Cette conception moderne est due à un trio de choc composé de Stephen Mear, metteur en scène et chorégraphe, Peter Mckintosh aux décors et costumes, et Gareth Valentine à la direction musicale.

Ce n’est pas la première fois que le couple Mear/Valentine investit le Châtelet puisqu’ils avaient participé à la conception du très beau spectacle Singin’ in the rain en 2015.

 

Décor 42nd Street
© Theatre du Chatelet Peter McKintosh

 

Pour la version 2016 de 42nd Street, Stephen Mear a l’audace d’incorporer des nouvelles chorégraphies, notamment sur le numéro Broadway Ballet. Il bouleverse également la playlist puisqu’il rajoute au spectacle les chansons We’re in the Money et Getting Out of Town.

De son côté, Peter Mckintosh fait un excellent coup d’éclat sur les costumes de la comédie musicale. D’un décor épuré à l’ouverture du rideau, laissant la place à la prestation de claquettes des danseurs, il va peu à peu installer un décor grandiose avec des tableaux somptueux et complexes, qui se montent et démontent à la vitesse de l’éclair. On est bien évidemment subjugués par We’re in the Money quand il décore la scène de dollars américains. L’escalier à plusieurs étages permettra également une belle perspective de mise en scène et de lumière. Enfin, on est complètement ébloui par ce final à l’allure d’étoiles filantes.

 

Antoine Corte

Un commentaire

  1. Il aurait été intéressant de citer également la version présentée par le Châtelet en décembre 1990 puisque ce dernier met à l’affiche pour la 2e fois en 1/4 de siècle cette comédie musicale.

    Pour info, les chansons « We’re in the Money et Getting Out of Town » figurent également dans la version scénique de cette comédie depuis la création à Broadway en 1980.

    Un certain nombre de chansons figurant dans la version scénique ne se trouvent pas dans la version cinématographique de 42nd street de 1933. Cependant, We’re in the Money et the Shadow Waltz figurent dans le film Gold Diggers of 1933 qui est en quelque sorte le prolongement de 42nd street.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.