enfr
© Capture d’écran Vimeo ZAZPLINN

Critique Avignon 2021 / « 47e Parallèle » de Roxane Martin

La harpiste Roxane Martin s’est produit au Festival OFF d’Avignon 2021 dans le cadre de Là ! C’est de la musique, un festival des musiques de là et d’ailleurs. L’idée des siestes acoustiques est belle. Il s’agit à 14h, allongée dans une chaise longue, de profiter d’un moment auditif et olfactif, hors du monde. Dans 47e Parallèle, concert sensoriel électro-acoustique, Roxane Martin a imaginé un parcours musical sur l’axe géographique de ce parallèle. L’avis et la critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

La harpiste nous emmène avec elle en voyage. Elle trace un cercle sur ce 47e parallèle : de la Russie, au Canada, en passant par l’Irlande et la Mongolie, Roxane Martin nous envoûte de ses doigts qui parcourent sa harpe. Chaque morceau musical est l’évocation d’un pays, et idée magique, au son se joint l’odeur. Tout au long du voyage, les lieux sont amplifiés par la projection d’huiles essentielles qui parcourent la bulle de sieste. Une vraie fuite dans la zénitude.

Un moment hors du temps

47e Parallèle, cette sieste électro-acoustique de Roxane Martin est un pur bonheur. Un lieu intimiste, une vingtaine de chaises longues, des odeurs relaxantes, des chants d’oiseaux ou des vagues qui bercent, le tout dans un écrin de harpe celtique.

Dans le vacarme assourdissant du Festival OFF d’Avignon, nous croyons rêver. D’ailleurs, les yeux se ferment, les respirations se ralentissent. Une odeur d’herbe coupée, un effluve de menthe, puis la tourbe chatouille nos narines, enfin le bois ciré nous ramène à l’enfance… le voyage touche aux cinq sens, de territoires en provinces toutes plus exotiques les unes que les autres.

Voyage sur le 47e Parallèle

Avec ce 47e Parallèle, c’est tout un monde imaginaire qui prend vie en nous. Des timbres de voix du monde entier, des silences et des rythmes créés par la harpiste Roxane Martin, qui enregistre en direct des boucles musicales avec sa pédale électro acoustique.

La plupart des sons sont improvisés de manière à évoquer les pays traversés. Et le voyage est reposant, relaxant.

Les créations lumière de Joël Fabre servent d’écrin à nos rêves. Tout au long du spectacle, un sablier éclairé de rouge égrène les minutes suspendues. La harpe celtique de Roxane Martin est également éclairée en contre-plongée.

Tout un univers irréel est créé. Nous n’avons plus qu’à décoller. La Russie évoquée par une voix d’enfant qui résonne, le Canada et ses rythmes intrigants, un refrain irlandais, un chant traditionnel de Mongolie… ces gouttes de bonheur se déploient jusqu’à nos chaises longues où corps et esprits s’alanguissent.

Roxane Martin : du répertoire classique à la sieste électro-acoustique

Après avoir exploré le répertoire classique de 1976 à 1993 (musique de chambre, composition), Roxane Martin prend des cours de harpe à pédale auprès des meilleurs professeurs, dont Elena Polanska. En 1996, les musiques traditionnelles et surtout le jazz, lui ouvrent les portes de l’improvisation. A 25 ans elle opte pour la harpe celtique et en 2000 elle crée le groupe ANWYN avec qui elle enregistre six albums.

En 2010, elle complète sa formation auprès du Dr Arcier sur la médecine des Arts, et la meilleure posture à adopter pour les harpistes. En 2011, elle est d’ailleurs invitée à Vancouver pour ses recherches sur les moyens à mettre en place pour jouer de la harpe sans douleurs.

En 2016, elle prend la direction de Zazplinn Productions afin d’explorer au mieux sa musique intérieure. Depuis, cette artiste complète ne cesse de créer des passerelles entre les créateurs et les esthétiques. Cette sieste électro-acoustique qu’elle a proposé à Avignon en est la meilleure preuve.

En savoir plus :

Frédérique C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.