enfr
Informations

Tag Archives: Marie-Josée Croze

[CRITIQUE] « Every Thing Will Be Fine » (2015) de Wim Wenders

[CRITIQUE] "Every Thing Will Be Fine" (2015) de Wim Wenders 1 image

Dernière mise à jour : mars 25th, 2019 at 12:29 Quatre ans après le documentaire Pina (2011), Wim Wenders revient à la 3D, mais cette fois-ci avec une fiction : Every Thing Will Be Fine. Le très trendy James Franco interprète le rôle principal de ce drame tourné au Québec, entouré de trois actrices aussi différentes que douées. Note avis sur le film.

Plus d'infos »

CINEMA: [FESTIVAL] Cinéma du Québec à Paris 2014 – Cérémonie de clôture / Closing ceremony

CINEMA: [FESTIVAL] Cinéma du Québec à Paris 2014 - Cérémonie de clôture / Closing ceremony 2 image

Dernière mise à jour : janvier 11th, 2016 at 05:48 Plus de 80 Québécois, réalisateurs, acteurs, producteurs et scénaristes ont envahi le Forum des Images de leurs films et de leurs projets du 21 au 26 novembre 2014. Initié par la Société de développement des entreprises culturelles du Québec (SODEC), la 18ème édition du Cinéma du Québec à Paris a proposé de nombreuses rencontres publiques et professionnelles autour de cinéastes connus et moins connus. Le festival s’est clôturé sur une belle séance autour d’un des réalisateurs les plus connus de la région : Denys Arcand et son nouveau film Le …

Plus d'infos »

CINEMA: Calvary (2014), ainsi soient-ils / so be they

CINEMA: <i>Calvary</i> (2014), ainsi soient-ils / so be they 5 image

Dernière mise à jour : avril 5th, 2019 at 01:36 « J’ai gouté pour la première fois du sperme à 7 ans » : quelle phrase d’accroche pour Calvary, le second film de John Michael McDonagh après L’Irlandais (2011). Elle est adressée dans la scène d’ouverture au Père James, joué par Brendan Gleeson, lors d’une confession. « I first tasted semen when I was seven years old »: what a tagline for Calvary, the second film by John Michael McDonagh after The Guard (2011). It is addressed in the opening scene to the Father James, played by Brendan Gleeson, during a confession. …

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « Un illustre inconnu » (2014) de Matthieu Delaporte

[CRITIQUE] "Un illustre inconnu" (2014) de Matthieu Delaporte 9 image

Dernière mise à jour : novembre 3rd, 2017 at 12:43 Après les succès public et critique de leur comédie Le Prénom (2 César en 2013), Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière s’essaient au drame à la frontière du thriller avec Un illustre inconnu. À l’image de François Ozon avec Une nouvelle amie (2014), ils questionnent l’identité et la paternité (thématiques déjà présente dans le choix du prénom de leur précédent film) dans un film très atypique. Impressions sur ce fascinant grand écart opéré par les deux auteurs.

Plus d'infos »