enfr
Informations
© MOURTHE / SIPA

Critique / « Mylène Farmer, sans contrefaçon » (2020) : non réservé aux puristes

Dernière mise à jour : février 20th, 2021 at 10:31

La veille de la sortie d’une nouvelle compilation de 52 titres, Mylène Farmer est mise à l’honneur ce jeudi 3 décembre 2020 lors d’une soirée spéciale sur W9 : diffusion d’un nouveau documentaire et d’un concert au Stade de France datant de 2009. Bulles de Culture a pu visionner le peut-être dispensable documentaire Mylène Farmer, sans contrefaçon proposé à 21h05. Notre avis et notre critique.

Synopsis :

À travers les moments-clés de sa carrière, vous découvrirez les secrets du succès de cette artiste hors norme que rien pourtant ne prédestinait à devenir une immense star. Comment Mylène Farmer a-t-elle réussi à se démarquer des autres chanteuses de sa génération ? Quelles idées, révolutionnaires pour l’époque, ont boosté la popularité de l’interprète ? Quels messages, toujours audacieux, se cachent derrière les paroles de ses tubes ? Pourquoi l’artiste est-elle si rare à la télévision ? Et plus étonnant, pourquoi a-t-elle failli à plusieurs reprises renoncer à la chanson ?

Mylène Farmer, sans contrefaçon : soutien télé à un nouveau best-of

La chanteuse Mylène Farmer sort ce vendredi 4 décembre 2020 son troisième album chez Sony Music qu’elle avait rejoint en 2017 : Histoires de.

Illustrée par une séance photo inédite (et largement retravaillée par ordinateur) signée par le renommé Jean-Baptiste Mondino (comme pour son dernier album studio Désobéissance), cette compilation propose plusieurs disques à son public, soit 52 titres, dont les premiers de sa carrière (jusqu’en 1996) en version live.

Une envie de se différencier ? Une « envie spontanée » comme elle aime le dire pour (ne pas) se justifier dans ses nombreux JT ? Ou simplement une question de droits non partagés avec Universal Music, qu’elle a quitté après presque 30 ans de bons et loyaux services ?

L’histoire (justement) ne le dit pas. Mais le plan promo mis en place parle plus que Mylène Farmer : les publicités pour ce troisième best-of de sa riche carrière (mais le premier aussi complet) ne passeront pas sur TF1 mais plutôt sur les chaînes du groupe M6 — dont W9 qui se fend donc ce jeudi soir d’un documentaire nullement indispensable pour tout fan qui se respecte. 

Une approximation parfois décevante

Quel est le public-cible de W9 pour Mylène Farmer, sans contrefaçon ?

Le grand public, et certainement pas les fans hardocre de Mylène. Car on ne sait pas trop ce qu’on doit le plus reprocher au montage de ce documentaire .

Commençons par sa narration. Une fois évoqué le premier long métrage de Mylène Farmer (le méconnu Giorgino en 1994), le documentaire revient sur son enfance et sa passion pour l’équitation. Et ce genre de raccourcis, c’est un grand défaut de nombreuses chaînes ciblées ados — C8 nous avait fait ainsi le même coup pour le documentaire sur les 20 ans de carrière de Britney Spears. Y-a-t-il vraiment un lien entre l’équitation de Farmer dans son enfance et le film gothique tourné plus tard par la chanteuse et son mentor ?

Parlons justement de ce dernier, Laurent Boutonnat, qui a une place de choix dans la construction de la carrière de Mylène Farmer. Ce nouveau documentaire de W9 le met à l’honneur, mais sort par contre de leur contexte des propos tenus par la chanteuse de leur contexte, comme cette fois où elle a cité Jacques Brel pour parler de ses chansons qui accompagnaient et soutenaient son public. Le Brel de Mylène serait Laurent Boutonnat si l’on s’en tient à ce que nous dit le documentaire.

Parlons maintenant des intervenants sollicités pour ce Mylène Farmer, sans contrefaçon. Pas inintéressants pour le quidam souhaitant une analyse rapide du personnage Farmer, ils ne permettent pas par contre de mettre en relief plusieurs dimensions du personnage et des tiraillements qui ont pu la déstabiliser, mais pas au point de céder sur sa ligne de conduite. Les commentaires restent superficiels, notamment pour analyser le changement de perspective de l’artiste concernant sa vie privée et ses apparitions publiques avec Benoît Di Sabatino dès 2007.  

Dommage en effet de constater que les narrateurs et producteurs de ce documentaire s’appuient sur une vision approximative de ce sujet— illustrée en plus par une bande-son dramatique assez cocasse. Surtout qu’à plusieurs reprises, on sent que Mylène Farmer n’a pas grand chose à dire sur le sujet, qu’elle noie le poisson. C’est une caractéristique importante de sa communication et ce n’est même pas relevé. Sa rareté dans les médias est au contraire expliquée comme une réponse au drame survenu dans sa maison de disques en 1991.  

Ce qu’il faut en retenir

Outre le plaisir de revoir le visage de Sophie Tellier, la comédienne qui jouait la rivale du personnage culte de Libertine, parmi les nombreux commentaires recyclés — si, si —, nous apprécions quand même l’analyse musicale faite autour de Maman a tort, le premier tube de la chanteuse qui, il est vrai, avait 20 ans d’avance de par sa mélodie, mais aussi ses paroles.

Ce qui suivra avec le personnage très Barry Lindon qu’était Libertine est aussi intéressant car Mylène Farmer promotionnait plus celui-ci que sa propre personne à l’époque. Il est d’ailleurs assez frappant de constater l’écart gigantesque entre sa promotion de l’époque et sa posture actuelle quand elle apparaît pour « distribuer » sa parole. Mais comme bonus sur ce Mylène Farmer, sans contrefaçon, c’est bien maigre.

En savoir plus :

  • Mylène Farmer, sans contrefaçon est diffusésur W9 le jeudi 4 décembre 2020 à 21h05, puis le jeudi 10 décembre 2020 à 23h10. Le documentaire est également diffusé en streaming et disponible en replay sur 6play
  • Mylène Farmer – Live 2009 au Stade France est diffusé sur W9 et en streaming sur 6play le jeudi 4 décembre 2020 à 22h05, puis le jeudi 10 décembre 2020 à 01h10
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.