enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
la semaine de la critique 2022 affiche

La Semaine de la Critique 2022 : le programme de la sélection

La déléguée générale de la Semaine de la Critique, Ava Cahen, dévoile la sélection de la 61ème édition qui se déroulera du 18 au 26 mai durant le Festival de Cannes. Le jury sera cette année présidé par la cinéaste tunisienne, Kaouther Ben Hania, entourée de l’actrice franco-grecque Ariane Labed, du directeur du Festival de Busan, Moon-yung Huh, du réalisateur islandais Benedikt Erlingsson et du chef opérateur belge Benoît Debie. Découvrez le programme de cette 61 ème sélection. 

Jesse Eisenberg en ouverture de la Semaine de la Critique 2022

Pour l’ouverture de cette 61ème édition, la Semaine de la Critique 2022 accueillera Jesse Eisenberg avec son premier film en tant que réalisateur. Le comédien de The Social Network, passé derrière la caméra, propose When You Finish Saving the World, une comédie dramatique qui raconte les relations houleuses entre une mère politiquement engagée et son jeune fils musicien en quête de célébrité sur les réseaux sociaux. Le film est porté par le duo Julianne Moore et Finn Wolfhard.

La clôture de la sélection présentera le 2e long métrage de la réalisatrice coréenne Jung July, Next Sohee. Le film est un polar féministe qui critique l’exploitation de la jeune génération dans le monde du travail.

Deux séances spéciales seront prévues avec Goutte d’Or de Clément Cogitore (Ni le ciel Ni la terre) qui plonge l’acteur Karim Leklou dans le célèbre quartier parisien. Après son César du meilleur court métrage en 2016, la réalisatrice Céline Devaux viendra présenter son premier film, Tout le monde aime Jeanne, comédie sentimentale avec le duo Blanche Gardin et Laurent Lafitte.

7 longs métrages et 10 courts métrages en compétition

Sélection longs métrages :

  • Aftersun de Charlotte Wells (1er film)
  • Alma Viva de Cristèle Alves Meira (1er film),
  • Dalva d’Emmanuelle Nicot (1er film)
  • La Jauría d’Andrés Ramírez Pulido (1er film)
  • Nos cérémonies de Simon Rieth (1er film)
  • Tasavor (Imagine) d’Ali Behrad (1er film)
  • Metsurin tarina (The Woodcutter Story) de Mikko Myllylahti (1er film)

Sélection courts métrages :

  • Canker de Lin Tu
  • Las criaturas que se derriten bajo el sol (Les créatures qui fondent au soleil) de Diego Cespedes
  • Cuerdas (Chords) de Estibaliz Urresola Solaguren
  • Dang Wo Wang Xiang Ni De Shi Hou (Will You Look At Me / Regarde-moi) de Shuli Huang
  • Ice Merchants de João Gonzalez
  • It’s Nice In Here de Robert-Jonathan Koeyers
  • Nisam je stigao voljeti (I Didn’t Make It To Love Her) de Anna Fernandez De Paco
  • Sur le trône de Xerxès de Evi Kalogiropoulou
  • Raie Manta de Anton Bialas
  • Swan dans le centre de Iris Chassaigne

Courts métrages en séances spéciales :

  • Amo d’Emmanuel Gras
  • Hideous de Yann Gonzalez
  • Scale de Joseph Pierce

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.