Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Madame de Sévigné photo film 2024 critique avis
Julien Panie

Interview / Rencontre avec Isabelle Brocard, réalisatrice du film “Madame de Sévigné”

Avec la sortie de “Madame de Sévigné” prévue pour le 28 février prochain, Isabelle Brocard nous offre un film sur les coulisses d’une relation épistolaire passionnelle entre l’héroïne et sa fille, interprétées respectivement par Karin Viard et Ana Girardot. Pour nous parler de cette plongée dans la littérature du XVIIᵉ siècle, nous avons rencontré la réalisatrice.

Rencontre avec Isabelle Brocard

BdC: Dans le film « Madame de Sévigné », vous dépeignez une femme forte et indépendante avec néanmoins des aspects sombres, tels que son tempérament possessif envers sa fille. Comment avez-vous trouvé l’équilibre entre lui rendre hommage sans pour autant cacher ses travers ?

Isabelle Brocard: Je ne voulais pas faire un simple biopic en hommage à Madame de Sévigné. D’ailleurs, le film ne devait pas s’appeler initialement “Madame de Sévigné”. Bien sûr, je suis ravie que nous puissions entendre ses lettres et cette voix d’écrivaine fabuleuse. Je voulais surtout mettre en lumière sa relation avec sa fille. Madame de Sévigné ne serait pas reconnue comme écrivaine sans ses célèbres lettres adressées à sa progéniture. Sa fille, Françoise, existe donc en creux dans l’œuvre de sa mère, ne se manifestant que par son absence. Je voulais donner vie à ce personnage qui ressemblait à une muse sacrifiée.

BdC: Comment Madame de Sévigné témoigne-t-elle de la société du XVIIᵉ siècle ?

Isabelle Brocard: Les lettres de Madame de Sévigné regorgent de petits détails sur le XVIIᵉ siècle. Elle n’est pas simplement une “Madame cancan”. Ses écrits ont considérablement enrichi les recherches historiques sur cette époque. De plus, je la considère comme incroyablement moderne pour son époque, maniant l’ironie et l’humour avec une forme d’avant-gardisme. Dans le film, j’ai accentué ces traits.

Madame de Sévigné photo film 2024 critique avis (1)
Julien Panie

« Madame de Sévigné a en quelque sorte inauguré l’écriture de soi »

BdC: Étiez-vous intéressée par le genre du film d’époque avant de vous lancer dans Madame de Sévigné ?

Isabelle Brocard: En réalité, je ne considère pas “Madame de Sévigné” comme un film d’époque. C’est une histoire contemporaine qui se déroule au XVIIᵉ siècle. Bien sûr, il est agréable de tourner dans un château avec des acteurs en costumes, mais à mon sens, les films d’époque ont souvent une atmosphère assez froide. Dans ce projet, je voulais que les plans dégagent de la chaleur, que les spectateurs aient envie de se glisser dans les draps moelleux des lits…

BdC: Avez-vous été surprise par la résonance intemporelle des écrits de Madame de Sévigné ?

Isabelle Brocard: Absolument ! Ce qui est remarquable, c’est qu’elle écrivait sans imaginer qu’un jour ses lettres seraient publiées. Au XVIIᵉ siècle, Madame de Sévigné a en quelque sorte inauguré l’écriture de soi.

Entretien réalisé au Festival du Film d’Angoulême en août 2023

En savoir plus :

Antoine Corte
Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.