Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Les 2 Alfred avis critique film

Critique / « Les 2 Alfred » (2020) : la comédie burlesque de l’été

Dernière mise à jour : mars 7th, 2022 at 02:33

Après sa sélection officielle au Festival de Cannes en 2020, le film Les 2 Alfred de Bruno Podalydès est dans les salles de cinéma depuis le 16 juin 2021. Le réalisateur de Comme un avion propose une jolie comédie burlesque dont seul lui a le secret. Il est rejoint dans cette aventure par Denis Podalydès et Sandrine Kiberlain au casting. La critique et l’avis film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Alexandre (Denis Podalydès), chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement.

Problème : The Box, la start-up très friendly qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant ! », et Séverine (Sandrine Kiberlain), sa future supérieure, est une « tueuse » au caractère éruptif.

Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir… La rencontre avec Arcimboldo, « entrepreneur de lui-même » et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis ?

Les 2 Alfred : un nouveau film de Bruno Podalydès

Les 2 Alfred photo film cinéma
Sandrine Kiberlain et Denis Podalydès dans le film « Les 2 Alfred » © afbrillot

Bruno Podalydès nous entraine avec Les 2 Alfred dans une joyeuse comédie pour le début de l’été. Le réalisateur prend un malin plaisir de se moquer à la fois des nouvelles technologies et des start-ups.

On l’a vécu pendant près d’un an : la question des enfants a été un réel problème lorsqu’en plein confinement, on a du gérer nos progénitures pour éviter qu’ils fassent irruption dans le champ de la webcam en pleine visioconférence stratégique. Mais pour The Box, le nom de l’entreprise où travaille Alexandre, le problème est vite réglé : l’entreprise n’engage aucun salarié avec enfant.

Alexandre va donc devoir multiplier les astuces pour gommer les traces de ses bambins : supprimer les photos familiales de son fond d’écran, organiser une garde pour la sortie de classes et surtout nier l’évidence quand on le surprend avec un doudou !

Sorte de Playtime des temps modernes, l’entreprise dépeinte par Podalydès est l’archétype de concepts bancals avec un open space flex office accueillant des réunions en « one to one » autour d’une table de ping-pong ou un patron présent en soirée à travers un robot qui se déplace de pièce en pièce.

Accompagné à l’écriture par son frère Denis, Bruno Podalydès se positionne comme le successeur d’un Jacques Tati. Les 2 Alfred est déjanté — des drones livrent des colis tout de même — mais finalement toujours dans le vrai avec une critique sociale d’un monde bien réel qui se transforme plus vite que prévu.

Sandrine Kiberlain est merveilleuse dans le rôle d’une manageuse stressée qui n’arrive pas à se détacher de son travail. L’actrice est dans une excentricité et une surenchère bénéfiques au second degré du film. On retiendra notamment le moment où elle se déchaîne âprement sur l’application de sa voiture électrique, qui lui explique qu’elle est allée se garer.

Bruno Podalydès et Denis Podalydès ne se débinent pas en jouant également dans leur comédie burlesque.

Notre avis ?

Un brin de vérité et une bonne dose de rire, c’est ce qui vous attend dans cette première grande comédie de l’été qu’est le long métrage Les 2 Alfred.

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.