Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Costa Brava Lebanon Nadine Labaki Saleh Bakri photo film 2021
Rudy Bou Chebel

Critique / « Costa Brava, Lebanon » (2021) de Mounia Akl

Costa Brava, Lebanon est le premier film de la réalisatrice Mounia Akl. Celle qui était en compétition officielle du Festival de Cannes pour son court métrage, Submarine (2016), a développé ce long métrage dans le cadre de la Cinéfondation à Cannes. Le film avec Nadine Labaki (Capharnaüm) sort dans les salles de cinéma le 27 juillet 2022. La critique et l’avis de Bulles de Culture.

Synopsis :

Liban, dans un futur proche. Soraya (Nadine Labaki) et Walid (Saleh Bakri) se sont construits une vie idyllique dans les montagnes, loin du désordre et de la pollution de Beyrouth. Dans ce havre de paix, trois générations coexistent en apparente harmonie : les deux filles – Rim 9 ans, Tala 17 ans – la grand-mère et les époux Badri. Tout va bien jusqu’au jour où Rim aperçoit des étrangers dans la vallée. La vie paisible de la famille est brutalement remise en question par l’installation d’une décharge prétendument écologique. Malgré la corruption ambiante qui rend leur combat sans espoir, les Badri font front. Ce chaos extérieur a bientôt des répercussions sur le cocon familial…

Costa Brava, Lebanon : la crise des déchets au Liban

Costa Brava, Lebanon est un récit familial dont l’histoire futuriste est la conséquence de la misère sociale dans le Liban actuel. Le film évoque le destin de cette famille, installée en autarcie dans une belle maison dans la montagne, dont la vie est bousculée par la construction d’une décharge en face de chez eux. Cette trame narrative fait référence à la crise des déchets au Liban survenue en 2015. Suite à la fermeture d’une grande déchetterie, le gouvernement du moment n’a pas réussi à la remplacer. Les déchets se sont alors accumulés dans les rues de la ville. Des manifestants ont commencé à réclamer le retour de la salubrité publique. Les tensions se sont peu à peu cristallisées et ont abouti à une révolution en 2019. La pandémie de Covid et l’explosion du port de Beyrouth en 2020 ont mis un dernier coup de massue et ont fini de provoquer l’effondrement de ce pays déjà fragile.

Costa Brava, Lebanon Nadine Labaki Saleh Bakri Yumna Marwan Ceana Restom photo film 2022
Rudy Bou Chebel

La situation de cette famille dans Costa Brava, Lebanon est une allégorie de la situation de résilience à laquelle doit se contraindre quotidiennement les habitants du pays. Le couple formé par Souraya et Walid, autrefois militants, ont décidé de se retirer d’un combat politique perdu d’avance. Pourtant, les deux idéalistes sont rattrapés dans leur quiétude par les malversations politiques et la précarité que symbolise cette décharge à ciel ouvert installée juste devant leur jardin. Ils n’ont d’autres choix que de repartir au combat. Ce dernier ne sera néanmoins pas sans conséquence sur leur cellule familiale.

Notre avis ?

C’est avec une grande force réaliste que Mounia Akl suit ce parcours de vie émouvant. Elle dirige ses acteurs pour qu’ils soient toujours à fleur de peau. Nadine Labaki se montre particulièrement sensible, dénotant avec le désordre intérieur que traverse son personnage. On retiendra également la capacité de la réalisatrice à filmer un Liban sublime, tantôt isolé dans les décors naturels de la montagne, tantôt en plein milieu d’un Beyrouth dont on voit en arrière-plan les stigmates de l’explosion du port de 2020. Costa Brava, Lebanon est une œuvre résolument touchante dont on sort forcément bouleversés.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 27/07/2022
  • Distribution France : Eurozoom
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.