Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Elvis photo film critique avis 2
© Warner Bros

Critique Cannes 2022 / « Elvis » (2022) de Baz Luhrmann : please don’t stop the music

Baz Luhrmann n’était pas venu au Festival de Cannes depuis la présentation en ouverture de Gatsby le Magnifique en 2012. Le metteur en scène a fait l’évènement sur la croisette avec Elvis en mai dernier, accompagné de ses deux interprètes principaux Austin Butler et Tom Hanks. Le biopic sort sur les écrans de cinéma le 22 juin. L’avis et la critique du film Elvis par Bulles de Culture. 

Synopsis :

La vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley (Austin Butler) à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker (Tom Hanks). Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d’années, de l’ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l’Amérique de la fin de l’innocence.

Elvis : le déhanché phénoménal du chanteur sur la croisette

En 2019, le film musical sur Elton John, Rocketman, était présenté hors compétition du Festival de Cannes. Trois ans plus tard, l’évènement cannois souhaitait réitérer l’expérience en proposant Elvis, le long métrage évènement de Baz Luhrmann avec Austin Butler dans le rôle du célèbre chanteur au déhanché phénoménal.

Il faut dire que les deux parcours des deux icônes planétaires ont des points communs. Tous deux au sommet des charts, ces musiciens fragiles s’entourent d’impresarios malsains qui vont les user à leur unique profit. On connait le triste résultat. Alors qu’Elvis meurt à 42 ans d’une crise cardiaque due aux nombreuses prises médicamenteuses, l’interprète de Cold Heart s’en sort mieux en acceptant de se séparer de son agent et en entamant une cure de désintoxication qui le sauvera.

Un tourbillon d’images colorées et de musiques

Le film Elvis est un tourbillon d’images colorées et de musiques qui enivre l’esprit. On retrouve dans ce long métrage l’exubérance de Baz Luhrmann, véritable saltimbanque auquel la devise « the show must go on » lui correspondant totalement.

Au-delà de rendre hommage à un phénomène de la culture populaire, le metteur en scène de Moulin Rouge témoigne également d’une époque où la vue d’un simple déhanché tendancieux pouvait provoquer une sorte de transe organisme parmi les femmes, même parmi les plus distinguées. Conséquence, cette danse lascive était interdite par les forces de l’ordre pour atteinte aux bonnes moeurs.

Le long métrage succédant à Gatsby le Magnifique restitue le climat ségrégationniste d’une époque où les noirs ne pouvaient pas se mélanger aux blancs lors d’évènements publics et où certains politiques misaient tout sur le séparatisme comme outil de propagande de campagne électorale.

Elvis photo film critique avis 2
© Warner Bros

Une tournure mélancolique

C’est dans une seconde partie, qui aborde les faiblesses du chanteur de Love Me Tender, que Elvis prend une tournure mélancolique où la psychologie torturée du personnage est davantage creusée, découvrant ainsi une figure hautement égocentrique qui cache néanmoins des fêlures irrésolues, causes de sa perte.

Baz Luhrmann fait d’ailleurs le choix d’un angle de vue singulier pour ce film faisant raconter la storie Elvis, non par l’artiste lui-même mais par le Colonel Parker, l’agent escroc du chanteur, dont la voix off est un auto plaidoyer pour tenter de justifier les mauvais choix qu’il a fait subir à sa poule aux œufs d’or.

Austin Butler, bluffant

Austin Butler est absolument bluffant dans le rôle titre. On sent que celui-ci a étudié minutieusement la gestuelle du King. Il ne fait pas du mimétisme, il est Elvis, notamment quand il sue sur scène à en donner des vertiges. L’acteur de Once upon a time in Hollywood arrive tellement à créer l’illusion de la résurrection de cet icône qu’on se prend à douter, sur les toutes dernières images du film, de l’utilisation ou pas d’images d’archives.

Notre avis sur Elvis ?

Elvis est un spectacle grandiose qui tient toutes ses promesses. Pas besoin d’être fan du chanteur pour se laisser prendre par cette fabuleuse histoire de show business qui peut aussi bien s’apparenter à une étude sociologique sur le phénomène de starification, ses bénéfices mais surtout ses travers.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 22/06/2021
  • Distribution France : Warner Bros
Antoine Corte

Un commentaire

  1. film très désagréable à regarder, trop long, peu de musique, je n’ai pas du tout aimé,
    le sujet est massacré !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.