Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Ring (variations du couple) de Léonore Confino image théâtre contemporain
Jina Djemba, Amaury de Crayencour dans le spectacle "Ring (variations du couple)" © SamyLaFamille

♥ Critique Avignon 2024 / “Ring (variations du couple)” de Léonore Confino

Dernière mise à jour : juillet 11th, 2024 at 09:14 am

Écrit par Léonore Confino et mis en scène par Côme de Bellescize, Ring (variations du couple) retrace le bilan d’une vie à deux au Festival Off Avignon 2024. Seize rounds amoureux : de la rencontre à la rupture. Peut-on s’unir sans risque ? L’avis et la critique théâtre de Bulles de Culture sur une rétrospective drôle et touchante de nos propres histoires d’amour. C’est un coup de cœur.

Attention : Si les spectacles, que nous avons pu voir avant les Festival d’Avignon et Festival Off Avignon de cette année, sont faits par les mêmes metteurs en scène et/ou les mêmes compagnies, les distributions de certains d’entre eux sont susceptibles d’avoir changé.

Synopsis :

Ils ne sont plus Adam et Eve. Ils se nomment tous Camille. Ils nous offrent un voyage au cœur de leur couple.

Avec Ring (variations du couple), Léonore Confino nous propose donc un échange à la fois léger et poignant dans ce dialogue intime. Mis en scène par Côme de Bellescize, ce Ring a pour sous-titre Variations du couple.

En effet, Ring avait déjà été créé en 2013. Léonore Confino avait alors été nommée aux Molières dans la catégorie Auteur francophone vivant. Depuis, la dramaturge a eu deux enfants et a décidé de remodeler sa pièce avec des étapes de vie supplémentaire entre rire et drame. “Cette pièce est vouée à rester vivante”, écrit Léonore Confino.

Ring (variations du couple) au Festival Off Avignon 2024 : une équipe brillante

Ring (variations du couple) de Léonore Confino image théâtre contemporain
Jina Djemba, Amaury de Crayencour dans le spectacle “Ring (variations du couple)” © SamyLaFamille

Auteure de la pièce de théâtre Ring (variations du couple), Léonore Confino a souvent été primée pour ses pièces. Building a reçu le Grand Prix du théâtre 2011. Et en 2015, Le Poisson belge a reçu le Prix de la pièce de théâtre contemporain pour le jeune public.

De son côté, le metteur en scène Côme de Bellescize vient d’être nommé aux Molières 2024 pour la meilleure comédie avec Mondial Placard.

L’auteure et le metteur en scène ont déjà connu un succès commun. En 2019, Les Beaux avait été nommé au Molière du meilleur spectacle de théâtre privé.

“Ring” est un terme polysémique. En anglais il signifie anneau, celui que l’on se passe au doigt, lorsque le couple naît. Mais aussi le ring de boxe, lorsque le couple se déchire.

Sur ce “ring”, ils sont deux. Elle, Jina Djemba, chignon tiré, énergique, solaire. Ses épaules brillantes de sueur, dans ce théâtre brûlant d’Avignon, soulignent sa sensualité. Lui, Amaury de Crayencour, plus ébouriffé, charmeur, amant aimant, flegmatique face aux excès de sa compagne. Tous deux pieds nus, hauts blancs, bas noir. Ils vont nous conter les couleurs vives et changeantes de leur vie sous le même toit.

Des cloches du mariage à la disparition de l’être aimé, toutes les étapes de la vie de couple, nous les connaissons. Elles nous parlent. C’est d’abord la fougue du nouvel amour : “Je veux t’emmener dans des montagnes d’adrénaline.” Mais ces montagnes font trop vite place aux collines, puis à la plaine, et la routine des soirées canapé s’installe. La découverte des défauts de l’autre, la fatigue des nouveaux parents, leurs angoisses, tous les grains de sable font que le système se grippe.

Le texte de Léonore Confino est si juste et si drôle : “Aimer, c’est avoir peur”.

Une vie modulable

Ring (variations du couple) de Léonore Confino image théâtre contemporain
Jina Djemba, Amaury de Crayencour dans le spectacle “Ring (variations du couple)” © SamyLaFamille

Les tranches de vie commune se suivent et le décor s’adapte au quotidien du couple. Dans Ring (variations du couple), la mise en scène de Côme de Bellescize est ingénieuse. Le blanc y est le maître mot.

Canapé blanc sur fond d’un grand rideau blanc. Comme pour voir évoluer la virginité de ceux qui tentent de coexister. Canapé frissons, canapé ennui, canapé disputes, colères et trahisons. Amaury de Crayencour et Jina Djemba le retournent, il devient alors baignoire pour noyer les rancœurs.

Les comédiens chuchotent, parlent, hurlent leur amour. Mais les scènes les plus marquantes sont les tableaux muets, quand leurs personnages, Camille et Camille, miment au ralenti les grimaces violentes de leur rupture. Qui aura la fierté de quitter l’autre en premier ? Voix off, échange de syllabes inaudibles ou piano lancinant. Le brouillard tombe et la communication se brouille.

Rire, séduire, souffrir

Ring (variations du couple) de Léonore Confino image théâtre contemporain
Jina Djemba, Amaury de Crayencour dans le spectacle “Ring (variations du couple)” © SamyLaFamille

Dans Ring (variations du couple), les corps se rapprochent, s’éloignent, chutent aussi. Le personnage d’Amaury de Crayencour accueille ainsi le corps inerte de sa compagne, interprétée par Jina Djemba, au creux de ses bras. Et l’on comprend l’importance du chorégraphe Medhi Baki sur ce”ring”.

Certes, ce sont les premières représentations de ce nouveau Ring. Mais pas d’inquiétude. Tout est parfaitement calé. Homme et femme, les deux côtés de la médaille sont gravés afin que la pièce roule. ELLE n’est pas LUI et pourtant, l’on rit des convergences de points de vue. Pendant que ses contractions LA font souffrir, LUI, placide cherche un prénom improbable pour leur futur enfant.

Dans son écriture à fleur de cœur, Léonore Confino use des énumérations avec brio. “Jure-moi que tes mains, tes bras, tes seins, tes tétons, ton dos, tes reins, ton ventre, ton nombril, tes jambes… tu ne les laisseras pas vieillir !” On sourit et on souffre avec ce couple. Car ils conjuguent au quotidien le verbe AIMER.

Notre avis ?

Ils sont tous des Camille car ils ont tous la même histoire. On sort du théâtre avec une leçon de vie qui résonne en nous. “On court derrière un idéal qu’on avait inventé”, écrit Léonore Confino. La clé n’est-elle pas d’accepter une vie imparfaite ? De privilégier, sur le “ring” de la vie, le ICI et le MAINTENANT ?

“Écoute ce présent comme il est beau”, dit le personnage de Jina Djemba à celui d’Amaury de Crayencour. Ils sont si beaux : volupté des corps et vérité des mots.

Ring (variations du couple) est une très grande réussite et une pièce coup de cœur de Bulles de Culture.

En savoir plus :

  • Ring (variations du couple) au Festival Off Avignon 2024, au Théâtre Actuel Avignon du 29 juin au 21 juillet 2024 à 10h. Relâche les 3, 10 et 17 juillet
  • Ring (variations du couple) au Théâtre de l’Œuvre, à Paris, à partir du 3 septembre 2024
  • Mise en scène : Côme de Bellescize
    Chorégraphe : Medhi Baki
    Costumes : Colombe Lauriot Prevost
    Lumières : Thomas Costerg
    Comédien : Amaury de Crayencour
    Comédienne : Jina Djemba
    Durée : 1h15
  • Spectacle à partir de 12 ans
Frédérique C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.