Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Salam affiche film

Critique / « Salam » (2022) : le cri du cœur de Mélanie Diam’s

Tous les fantasmes ont été inventés à propos de la conversion de l’ex-rappeuse Diam’s à l’islam. Aujourd’hui, elle accepte de partager les mécanismes de son cheminement vers les écrits qui lui ont « sauvé la vie » pour simplement redevenir Mélanie Diam’s. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur le documentaire Salam déposé sur Amazon Prime Video ce 18 novembre 2022.

Synopsis :

Après 10 ans de silence, Mélanie Diam’s revient à travers un film documentaire où elle se raconte à cœur ouvert. Pour la première fois face caméra elle se confie, sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’Islam. Elle nous entraîne sur les traces de Diam’s et révèle dans ce récit intime et pudique les secrets de son histoire. « Salam » montre ainsi les difficultés d’exister dans le regard des autres, du public, et aborde la problématique de la santé mentale chez une grande artiste française et le choix délicat de changer de vie. De l’île Maurice au Mali, de Paris à la Tanzanie, à travers ces voyages Mélanie Diam’s revient sur les lieux qui ont marqué sa vie.

Salam acheté par Prime Video après un passage à Cannes

Début 2010, Mélanie Diam’s est internée dans un hôpital psychiatrique de la banlieue parisienne. Cet épisode de descente aux enfers la laisse sans vie interne, et elle n’aura de cesse de chercher de l’aide. « Depuis mon adolescence, je cherche le sens de ma vie et à un moment, ce sont les gens qui achetaient mes disques et venaient me voir en concert qui me l’ont apporté. Mais ça n’apporte pas le bonheur. » dit-elle d’emblée dans le documentaire Salam (Paix en français).

Salam est aujourd’hui disponible, d’abord uniquement en France, sur la plateforme Prime Video du géant Amazon après une Séance spéciale au Festival de Cannes six mois plus tôt, et une sortie cinéma durant deux jours en juillet (plus de 90.000 entrées).

Diams Salam critique avis photo
© Brut/Prime Video

Salam, la femme derrière l’artiste

Réalisé et écrit à quatre mains par Houda Benyamina et Anne Cissé, le projet Salam ne revient pas sur les succès de Diam’s l’artiste, mais ne faut que les effleurer. En une semaine d’écriture, Salam a décidé de se centrer sur l’après-descente aux enfers de Mélanie Georgiades, la femme derrière Diam’s. Salam se centre sur sa quête existentielle, ses nombreux doutes et même ses envies suicidaires.

Sa manageuse confie à un moment « Un jour, au restaurant, j’ai vu son côté très sombre. »

Une conversion solaire

A écouter la rappeuse, tout va bien. Sa voix rayonne, ses yeux repétillent et sa générosité s’étend d’année en année grâce à son association Big Up Project qui aide les enfants victimes d’inégalités au Mali, au Cameroun, au Sénégal, …

Le documentaire de Mélanie Diam’s permet de se rendre compte des ravages du show-bizz sur les plus fragiles. Son discours bienveillant est ce qu’il y a le plus à retenir de ce film qui donne même des conseils aux gens témoins d’épisodes de dépression sévère, chez eux comme chez leurs proches.

Notre avis ?

Le documentaire Salam de Mélanie Georgiades, alias Diam’s, est une ode à la paix revenant sur les bouts de vie ayant mené l’interprète de La Boulette à l’Islam. Joli, simple, nourri de belles images de nature, il paraîtra sans doute un peu lisse à certain·es. Mais il est à l’image de ce que l’ex-artiste a toujours voulu toucher : l’essence-même de son être.

En savoir plus :

  • Salam, un film-documentaire de Houda Benyamina et Anne Cissé
    Date de sortie cinéma France : 01/07/2022
    Date de sortie Amazon Prime Video : 18/11/2022
  • Distribution France : Pan Distribution
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.