Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
les Crimes du futur photo film 2022

Critique Cannes 2022 / « Les crimes du futur » (2022) de David Cronenberg : opération chirurgicale réussie

Dernière mise à jour : juillet 21st, 2022 at 11:58

Les crimes du futur signe le grand retour de David Cronenberg à la réalisation. Le réalisateur de Crash présente son film en compétition officielle du Festival de Cannes 2022. Le film avec Kristen Stewart, Léa Seydoux et Viggo Mortensen sort dans les salles de cinéma le 25 mai 2022. La critique et l’avis de Bulles de Culture

Synopsis :

Dans un univers futuriste, l’espèce humaine subit des mutations nouvelles. Un célèbre artiste performer (Viggo Mortensen) profite des tumeurs qui l’envahissent pour mettre en scène leurs excisions lors d’une cérémonie publique avant gardiste dirigée par la chirurgienne Caprice (Léa Seydoux). Une enquêtrice du Bureau du Registre National des Organe (Kristen Stewart) va s’intéresser à ces pratiques pour découvrir les réelles motivations de ce couple de créateurs.

Les crimes du futur, une oeuvre calibrée pour les amateurs du cinéaste

Il avait annoncé arrêter sa carrière. Pourtant, David Cronenberg revient en salle de cinéma avec Les crimes du futur, dont le scénario est gardé dans les cartons depuis 1999. Loin de Cosmopolis ou Maps to the stars, le cinéaste canadien revient à ses premières amours en proposant une oeuvre de science-fiction avec le corps et l’art comme thématiques dominantes. Le film emprunte d’ailleurs le titre d’un autre long métrage de 1970 du cinéaste, sans filiation aucune mais marquant le retour du phénix dont les ailes sont loins d’être brisées.

Avec ce film, David Cronenberg se veut provocant et sulfureux. Il avait prévenu, Les crimes du futur allait faire sortir les gens de la salle du grand palais des festival. C’est ici presque un souhait de la part du réalisateur de choquer pour faire de son film une oeuvre à part dont on se souvient. Au final, pas de quoi crier à l’horreur, seuls les coeurs sensibles pourraient être retournés par les tribulations futuristes de ce doux provocateur. Il faut plutôt voir dans Les crimes du futur une oeuvre calibrée pour les amateurs du cinéaste qui va prendre un malin plaisir à disséquer les codes du genre.

les Crimes du futur photo film 2022
© Metropolitan Films

La démarche créative d’un nouveau genre

Il y a beaucoup de choses dans ce Crimes du futur. A commencer par cette fascination par la démarche créative qui passe par le don de soi. Saul est en effet un artiste d’un nouveau genre qui transforme la révolutionne le courant du body art. Le personnage joué par Viggo Mortensen transforme les tumeurs qu’il créé consciemment en oeuvres artistiques.

L’extraction de ces cancers se fait avec l’aide d’une ancienne chirurgienne portant les traits de Léa Seydoux lors d’un rite finement orchestré où des convives assistent à une opération, telle un défilé de mode où on attend avec impatience les dernières créations.

C’est en assistant à l’évènement que Kristen Stewart, jeune fonctionnaire dans un service non officiel de dons d’organe, trouve l’essence de cette étrange mise en scène. Dans un monde où la douleur n’existe plus, ces incisions sont devenues la nouvelle façon d’assouvir ses pulsions sexuelles. Ces scènes de tortures deviennent donc pour David Cronenberg des moments hautement pornographiques. On y voit notamment Léa Seydoux se baisser pour lécher les boyaux de Viggo Mortensen pour ce qui pourrait s’apparenter à une fellation du futur.

les Crimes du futur photo film 2022
© Metropolitan Films

Notre avis sur Les crimes du futur ?

En plongeant dans ce monde macabre tout droit sorti de l’esprit de son esprit, le cinéaste ne déçoit pas. Celui-ci montre que son imaginaire est encore plein de sarcasme et que la source de sa création ne s’est pas tarie. Pour ceux qui ne mangent pas de ce genre là, le film est forcément à éviter. Pour les autres, il ne faut pas hésiter à se mettre à la table de ces crimes du futur.

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.