Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
NdTh (la Nuit du Théâtre) de la Compagnie Le Phun image spectacle théâtre
Le spectacle "NdTh (la Nuit du Théâtre)" © Romain Arditi

♥ Critique / « NdTh (la Nuit du Théâtre) » de la compagnie Le Phun

En 2022, NdTh (la Nuit du Théâtre) de la compagnie Le Phun a été le seul spectacle joué en intérieur au Festival International de Théâtre de Rue, en l’occurrence dans le Théâtre d’Aurillac. L’avis et la critique théâtre de Bulles de Culture sur ce spectacle coup de cœur vu au Festival d’Aurillac 2022.

Synopsis :

Qui n’a jamais rêvé d’investir les lieux désertés d’un théâtre ? C’est ce que nous propose la compagnie Le Phun.

Deux valets en livrée nous ont donné rendez-vous dans la cour cachée du Théâtre d’Aurillac. Ils nous proposent une expérience unique, entrer discrètement et découvrir un monde secret : le ventre d’un théâtre vide.

Des coulisses à la scène, des pendrillons au foyer, du bar au vestiaire… d’Aristophane à Jean-Luc Lagarce, nous croisons, dans une ambiance légère et conviviale, les cousins des héros classiques du théâtre.

Compagnie de théâtre depuis 30 ans, Le Phun a donc opté cette année pour cette déambulation très originale dans le théâtre vide d’Aurillac. Guidés par Sarah Bernhardt, nous sommes 30 spectateurs itinérants à croiser les fantômes de 25 siècles de théâtre.

Une forme nouvelle qui ouvre au spectateur nomade des espaces inconnus du Théâtre d’Aurillac.

Quels sont les fantômes qui hantent les théâtres déserts ? Qu’ont-ils à nous dire ?

NdTh (la Nuit du Théâtre) : les classiques détournés

NdTh (la Nuit du Théâtre) de la Compagnie Le Phun image spectacle théâtre
Le spectacle « NdTh (la Nuit du Théâtre) » © Romain Arditi

Pour commencer cette NdTh (la Nuit du Théâtre), La Mouette de Tchekhov nous est présentée dans une version comique, avec collants à paillettes.

Puis, ce n’est pas Cyrano mais Sorano de Bergerac qui nous accueille. Du texte d’Edmond Rostand, nous sont proposées la première et la dernière tirade de Cyrano.

Puis plus loin dans le théâtre, c’est la fête foraine. Sur fond de Shakespeare, un comédien nous propose de jeter des balles sur les têtes des dictateurs actuels : Poutine, Erdogan, Kim Jong-un, Bashar al-Assad… une version moderne d’Othello.

Telle est la force de la compagnie Le Phun : rendre hommage aux auteurs classiques, avec le sourire.

Ainsi, Racine, Molière et Corneille se disputent sur scène. Le metteur en jeu Phéraille a eu la belle idée de donner vie aux portraits peints de chaque dramaturge. Le comédien nous regarde donc derrière son tableau, le visage collé derrière le portrait, deux trous pour les yeux. C’est réussi et très drôle.

Et que dire de Sarah Bernhardt qui, à l’aide de son fer, repasse les costumes dans les loges ?

Tous les décalages sont de beaux hommages, du MIS en TROP (Misanthrope) à LA BONNE de Genet. Les interprétations sont magistrales. Ces textes connus de tous les fervents de théâtre, reprennent une saveur nouvelle dans la bouche des comédiens : Nathalie Pagnac, Frédéric Cyprien, Louise Desmullier, Éric Afergan, Antonio Scarano, Guillaume Langou, César Varlet, Frédéric Dyonnet.

Ce qui marque le plus est leur qualité de jeu. Même la guerre de Troie se transforme en la guerre des 3 ! Au comble du comique, Hélène sépare ses prétendants au bar du théâtre sur fond de danse grecque, le sirtaki. La troupe offre même un verre de jus de raisin aux spectateurs qui déambulent.

Pour finir évidemment la NdTh (la Nuit du Théâtre), ce n’est pas le Roi qui se meurt chez Ionesco mais la Reine !

Un hommage au théâtre

NdTh (la Nuit du Théâtre) de la Compagnie Le Phun image spectacle théâtre
Le spectacle « NdTh (la Nuit du Théâtre) » © Romain Arditi

Au-delà des détournements plus ou moins burlesques des pièces classiques dans cette NdTh (la Nuit du Théâtre), Le Phun rend un hommage de qualité au théâtre.

Chaque nouveau petit lieu est un voyage dans le temps. Des enregistrements vocaux de grandes voix du théâtre résonnent. On entend Jean Genet et bien sûr, la voix sépulcrale de Sarah Bernarhdt, dont nous suivons le cercueil à la fin.

Nous passons du rire à l’émotion grâce au jeu très juste de tous les comédiens.

Notre avis ?

Oui, il faut rendre hommage au théâtre. Il est nécessaire. C’est ainsi que débute le spectacle dans la cour du théâtre. Les deux valets en livrée récitent un texte essentiel de Karl Valentin qui prône le théâtre OBLIGATOIRE. En effet, le monde ne porterait-il pas mieux si le théâtre était enseigné de manière imposée ?

Ce rêve est devenu réalité dans les rues d’Aurillac pendant le mois d’août 2022 du festival.

NdTh (la Nuit du Théâtre) est un spectacle coup de cœur de Bulles de Culture.

En savoir plus :

  • NdTh (la Nuit du Théâtre) les 18, 19 et 20 août 2022 à 11h, 15h et 17h au Festival d’Aurillac 2022
  • Mise en jeu par Phéraille
  • Avec : Nathalie Pagnac, Frédéric Cyprien, Louise Desmullier, Éric Afergan, Antonio Scarano, Guillaume Langou, César Varlet, Frédéric Dyonnet
  • Son : Boris Billier, Phéraille
  • Technique : Frédéric Dyonnet
  • Lumière : Lili Pigeon
  • Durée : 1h15
  • Site officiel de la compagnie Le Phun Théâtre
Frédérique C.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.