Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
L'Adversaire de Nicole Garcia affiche film cinéma

Critique / « L’Adversaire » (2002) de Nicole Garcia

Dernière mise à jour : janvier 12th, 2022 at 02:09

Au début des années 2000, l’affaire Jean-Claude Romand — l’histoire d’un homme qui a vécu dix-huit ans dans le mensonge avant de massacrer sa famille — a inspiré plusieurs auteurs dont l’écrivain Emmanuel Carrère, le réalisateur Laurent Cantet et la réalisatrice Nicole Garcia. L’avis et la critique film de Bulles de Culture sur L’Adversaire de Nicole Garcia rediffusé sur OCS Choc le mercredi 5 janvier.

Synopsis :

Jean-Marc Faure (Daniel Auteuil) est un brillant médecin. Il dit effectuer des missions pour l’Organisation Mondiale de la Santé. Sa femme Christine (Géraldine Pailhas), ses deux enfants et ses amis se réjouissent de l’évolution de sa carrière.

Seulement, la réalité est toute autre : Jean-Marc n’a jamais fini ses études de médecine et n’a aucune profession. Depuis des années, il s’invente une vie qui n’est pas la sienne et ne cesse de jongler avec ses propres mensonges…

Un fait divers, plusieurs interprétations

Dans L’Emploi du temps (2001), Laurent Cantet ne prend du fait divers que l’incroyable mensonge du meurtrier autour de son travail et cela, pendant une dizaine d’années.

Ainsi, refusant d’avouer son licenciement, le personnage principal du film, Vincent (Aurelien Recoing), tentera de vivre sans travail, à l’insu de tous. La réponse du réalisateur à cette forme de vie marginale est pessimiste.

Pour écrire son livre L’Adversaire (éditions P.O.L, 2000), Emmanuel Carrère choisit de son côté de se confronter directement à Jean-Claude Romand, en correspondant avec lui, afin de percer le mécanisme qui a pu provoquer une telle tragédie.

Sur un ton subjectif , l’écrivain décline son récit sous différents aspects : correspondances écrites avec le meurtrier, témoignages de ses proches et de son avocat , récit du procès et reconstitutions romanesques pour tenter de retracer les faits et gestes de l’assassin.

Enfin, dans le long métrage L’Adversaire, la réalisatrice Nicole Garcia va s’appuyer sur le récit d’Emmanuel Carrère pour suivre le cheminement qui amène Jean-Marc Faure (Daniel Auteuil), nom de Jean-Claude Romand dans le film, à massacrer les siens.

La réalisatrice garde du livre la trame romanesque des reconstitutions et quelques témoignages.

L’Adversaire : Un film bien fait et pourtant…

L’Adversaire de Nicole Garcia est un film très bien construit à tous les niveaux : bon scénario, bonne mise en scène, bon jeu d’acteur, bonne photographie, bon choix de cadrages, etc..

Cependant, à la vision de ce film, un sentiment de frustration se fait immédiatement sentir.

Laurent Cantet cherche du côté du social.

Emmanuel Carrère tente de cerner la mécanique fatale.

Nicole Garcia, elle, mise sur l’opacité du fait divers et du personnage et, se refusant à essayer de comprendre ce qui a pu conduire un homme à faire de telles horreurs, se contente de décrire extérieurement les faits et gestes quotidiens d’un homme jusqu’à leur dénouement fatal.

Bloc de granit

Ainsi, des pensées de Jean-Marc Faure, nous ne saurons rien. Nicole Garcia filme l’acteur principal Daniel Auteuil comme un bloc de granit que l’on ne peut percer.

Or, le premier carton du film est le suivant — après, bien sûr, les habituelles cartons sur la distribution et la production : « Il y a pire qu’être démasqué, c’est de ne pas l’être. »

Difficile alors de comprendre qu’une telle entrée en matière — façon pitch américain à suspense — conduise à un tel film. En effet, si ne pas être démasqué est le pire, alors pourquoi dans son film, Nicole Garcia ne tente pas de s’attaquer au mystère Jean-Claude Romand dans son film L’Adversaire ?

Des cadrages serrés

Cadrages serrés sur Daniel Auteuil, raréfaction des plans d’ensemble, la réalisatrice refuse obstinément à prendre du recul sur son histoire.

Ce qui l’intéresse, c’est de suivre la trajectoire qui fait d’un homme un assassin mais non le pourquoi.

Or, il est difficile à un spectateur lambda de comprendre la réaction démesurée de cet homme à la fin puisqu’en vérité, nous ne saurons rien de lui.

Une musique de fiction

La musique originale du film L’Adversaire a été écrite par le compositeur habituel de David Lynch, Angelo Badalamenti.

C’est une B.O. symphonique avec des sons de cordes sourds. Soulignant les moments dramatiques du film, elle enferme celui-ci dans dans le cadre d’une fiction alors que le film aurait gagné à flirter avec le réel.

Le casting

Le casting de L’Adversaire aussi demande réflexion, en particulier pour le personnage de Jean-Marc Faure.

Bien évidemment, la qualité des acteurs n’est pas remise en cause. Mais le choix de Daniel Auteuil dans un tel rôle était-il réellement judicieux ? Le risque est en effet grand qu’avec un tel acteur, le spectateur s’identifie au personnage.

L’objection serait que le film voulait justement causer un trouble chez le spectateur : Monsieur Tout le monde peut commettre de tels actes !

Mais là aussi, le choix d’un acteur si connu casse cette volonté, plaçant le spectateur devant une fiction et lui faisant oublier par là-même la réalité atroce du point de départ du film.

Notre avis ?

En soi, L’Adversaire de Nicole Garcia est un film à la charpente solide. Mais avec le choix d’une telle histoire, pourquoi donc s’être contenté de filmer une banale fiction?

En savoir plus :

  • L’Adversaire est diffusé sur OCS Choc le mercredi 5 janvier 2022 à 22h20
  • Le film est également proposé en streaming et en replay sur OCS à la demande
  • Réalisation : Nicole Garcia
    Scénario : Frédéric Bélier-Garcia, Jacques Fieschi, Nicole Garcia d’après le roman L’Adversaire d’Emmanuel Carrère
    Casting : Daniel Auteuil, Géraldine Pailhas, François Cluzet, François Berléand, Emmanuelle Devos, Bernard Fresson, Nadine Alari, Michel Cassagne, Joséphine Derenne
    Photographie : Jean-Marc Fabre
    Son : Jean-Pierre Duret, Stéphanie Granel, Nicolas Moreau, Jean-Pierre Laforce
    Montage : Emmanuelle Castro
    Musique : Angelo Badalamenti
    Directeur de production : Jean-Jacques Albert
    Producteur délégué : Alain Sarde
    Producteur exécutif : Christine Gozlan
    Production : Les Films Alain Sarde, France 3 Cinéma, Pauline’s Angel, Vega Film Productions, Vertigo Films
  • Date de sortie France : 28/08/2002
  • Distribution France : Bac Films
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.