Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Le Tigre et le président affiche film 2022

Critique / « Le Tigre et le Président » (2022) de Jean-Marc Peyrefitte

Dernière mise à jour : septembre 15th, 2022 at 10:39

Le Tigre et le Président sort dans les salles de cinéma le 7 septembre 2022. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur ce film avec André Dussollier et Jacques Gamblin. 

Synopsis :

1920, les années folles. Georges Clemenceau (André Dussollier) vient de perdre l’élection présidentielle face à l’inconnu Paul Deschanel (Jacques Gamblin), un idéaliste qui veut changer le pays. Mais un soir ce dernier tombe d’un train et se volatilise. Au petit matin, la France cherche son président, une occasion en or pour le Tigre Clemenceau…

Le Tigre et le Président : un pan d’histoire méconnu

LE TIGRE ET LE PRESIDENT_PHOTO1
© Tandem

Pour son premier film, Jean-Pierre Peyrefitte décide de mettre en lumière cette histoire méconnue de la présidence de la république française. En 1920, Paul Deschanel est élu à la fonction suprême, au damne de Georges Clémenceau. Le successeur de Raymond Poincaré s’affiche ouvertement, et à rebours de manière très avisée, contre le traité de Versailles, jugeant ses dispositions trop contraignantes pour une Allemagne humiliée qui pourrait avoir des instincts vengeresses. Ce visionnaire a également d’autres volontés de réformes innovantes pour l’époque : le vote des femmes, l’abolition de la peine de mort et la mise en place de nouvelles règles en matière de droit du travail.

Cependant, ce personnage atypique restera à la postérité uniquement pour avoir fait une chute d’un train de nuit suite à une grosse crise d’angoisse. Si Le Tigre et le Président est un film historique, un carton introductif précise néanmoins que le réalisateur, rejoint par le coscénariste Marc Syrigas, ont pris des libertés avec la vérité.

Un film aux accents burlesques

LE TIGRE ET LE PRESIDENT_PHOTO7
© Tandem

C’est en allant dans le burlesque que le metteur en scène va retranscrire ce pan d’histoire, très instructif. Les scènes sont cocasses avec un rythme soutenu. La proposition a de quoi surprendre. Georges Clémenceau y est dépeint comme un ronchon égocentrique qui n’aspire qu’au pouvoir tandis que Paul Deschanel est ce savant fou, qui aurait pu tout droit sortir d’un livre de Jules Verne.

Cette passe d’armes est également l’occasion de retrouver deux mastodontes du cinéma français : André Dussollier et Jacques Gamblin qui n’avaient pas tourné ensemble depuis Les enfants du marais en 1999. La mise en scène est également remarquable avec des décors tournés directement à l’Elysée.

Notre avis ?

Avec Le Tigre et Le Président, Jean-Pierre Peyrefitte ose le décalage, que ce soit avec une écriture libre qui ne retranscrit pas totalement la réalité, ou avec un ton burlesque donné à son film. L’exercice est plaisant d’autant qu’il signe de belles retrouvailles entre André Dussollier et Jacques Gamblin.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 07/09/2022
  • Distribution France : Orange Studio/ Tandem
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.