Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
affiche le monde d'hier film 2022

Critique / « Le Monde d’Hier » (2020) de Diastème

Dernière mise à jour : avril 17th, 2022 at 06:57

Le Monde d’Hier de Diastème est un thriller politique en plein dans l’actualité électorale. Le film avec Léa Drucker et Denis Podalydès sort sur les écrans le 30 mars 2022. Le long métrage a fait cette année l’ouverture de la dernière édition du Festival International du Film Politique de Carcassonne. La critique et l’avis de Bulles de Culture 

Synopsis :

Elisabeth de Raincy (Léa Drucker), Présidente de la République, a choisi de se retirer de la vie politique. À trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, elle apprend par son Secrétaire Général, Franck L’Herbier (Denis Podalydès), qu’un scandale venant de l’étranger va éclabousser son successeur désigné et donner la victoire au candidat d’extrême-droite. Ils ont trois jours pour changer le cours de l’Histoire.

Le Monde d’Hier, un timing parfait pour un film maladroit

Diastème, dont c’est ici le quatrième long-métrage, aime décidément la controverse ! Dans l’un de ses précédents films, Un Français, le réalisateur suivait le parcours houleux d’un activiste d’extrême droite vers le chemin d’une rédemption…toute mesurée. Son nouveau film, Le Monde d’Hier, aura encore une fois de quoi alimenter le débat, d’autant qu’il débarque dans les salles à deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle.

Comment ne pas voir dans le personnage d’Elisabeth de Raincy, femme présidente, aux cheveux blonds et mi-longs, une évocation indirecte à Marine Le Pen, même si la protagoniste œuvre pour détruire l’extrême droite durant ces trois jours cruciaux en organisant un crime d’Etat.

Écrit avec la collaboration de Christophe Honoré et des journalistes du Monde, Fabrice Lhomme et Gérard Davet, le thriller politique trouve des similitudes avec L’exercice de l’état (2011) de Pierre Schoeller en ce qu’il infiltre le cœur du pouvoir. La mise en scène de Diastème est néanmoins bien maladroite avec des scènes très théâtrales poussant le dramatique à son paroxysme. Sur le fond, le cinéaste garde assurément son ton provocateur en remettant au goût du jour les plus mauvais souvenirs de l’histoire de la politique française : maladie d’un président, écoutes téléphoniques, suicide de François de Grossouvre…

Le Monde d'hier Denis Podalydès, Jeanne Rosa, Léa Drucker
© Pyramide Films

Notre avis ?

Derrière la sortie du film Le Monde d’Hier, il y a surtout ce timing évènementiel opportun pour cacher les multiples faiblesses de ce thriller à la mise en scène trop classique et au fond trop tapageur. En effet, si l’extrême droite est pour Diastème le mal absolu, son échec aux élections est au prix de l’intégrité des décideurs politiques, qui n’ont, dans l’imaginaire du cinéaste, finalement pas davantage de valeurs que le parti qu’il critique.

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.