Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Auprès de mon arbre de Jean-Luc Muscat couverture livre

Critique / « Auprès de mon arbre » (2021) de Jean-Luc Muscat : la liberté et la résilience

Un livre représentatif de la nécessité d’un refuge est sorti en 2021. Retrouver son enveloppe, s’organiser des espaces hermétiques face à l’agitation : voici toute la réflexion offerte par Jean-Luc Muscat dans Auprès de mon arbre. L’avis et la critique livre de Bulles de Culture.

Synopsis :

« La cabane ne s’offre pas au plus grand nombre parce qu’elle doit, normalement, se cacher des regards, être aussi discrète qu’un animal sauvage, se confondre avec son environnement. Il n’y a pas d’âge pour en construire, le tout est de conserver une âme d’enfant et voir ce qui nous entoure avec spontanéité, dans l’apparition immédiate des phénomènes sans le filtre de l’acquis. Elle est le refuge là où le temps suspend son cours. »

Auprès de mon arbre : un hommage aux saisons et aux effets du temps sur nous

L’architecte Le Corbusier avait conservé l’image d’une cabane primitive comme modèle idéal de beauté. Et la cabane est justement le fil rouge d’un livre très élégant et sensible signé Jean-Luc Muscat aux éditions Le Mot et le Reste : Auprès de mon arbre. La cabane y conserve cette image de positivité.

Si vous ouvrez d’ailleurs un livre d’interprétation des rêves, sa vision laisse à penser que vous désirez échapper à vos problèmes. Se cacher dans un endroit sûr, loin des soucis… n’est-ce finalement pas le désir profond de beaucoup de nos contemporains en ces dernières années malmenées par l’actualité de la crise sanitaire ?

En communion avec la nature

Jean-Luc Muscat photo pour livre Auprès de mon arbre
© D.R.

Jean-Luc Muscat a travaillé pour l’Office national des forêts avant d’exercer plein d’autres métiers. Il est devenu, entre autres, écrivain et avait déjà publié aux éditions Le Mot et le Reste :Voyage du côté de chez moi (2019) et Marcher sur la diagonale du vide (2020). Des titres évoquant toujours un funambule lucide qui décrit les paysages avec énormément de sensibilité : « Mon havre perché n’est pas bien grand mais ce n’est pas important ».

Sensible aux messages que lui adresse la nature, Jean-Luc Muscat lance un puissant appel au respect de celle-ci à l’heure où la COP26 a accouché d’une souris.

Comme la marche appelle à l’errance et à la réflexion, la plume de l’auteur nous invite à la prise de distance et à l’introspection lors de situations compliquées.

Notre avis ?

La cabane invite au retour à l’enfance et à un vrai raisonnement. Celui de Jean-Luc Muscat dans l’ouvrage Auprès de mon arbre l’est.

En savoir plus :

Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.