Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Festival Deauville 2022 jour 1

Deauville 2022 / « 1-800-Hot-Nite »; « Watcher » et « Les Rascals »

Deauville 2022, jour 2 – Découverte des deux premiers films de la compétition : 1-800-Hot-Nite et Watcher. Présentation en avant première du film français, Les Rascals, dans le cadre de la sélection Fenêtre sur le cinéma français

Deauville 2022 : les deux premiers films de la compétition

Le premier film en compétition a être diffusé au Festival du cinéma américain de Deauville 2022 est 1-800-Hot-Nite de Nick Richey. Los Angeles dans les quartiers sombres, Tom­my aime appeler avec ses potes d’une cabine téléphonique le numéro rose. Le destin de l’adolescent bascule quand la police débarque chez lui pour arrêter son père. Le jeune s’enfuit avec sa bande et croise le parcours d’individus louches dans les rues malfamés.

Le second film de Nick Richey est une plongée stupéfiante dans les quartiers défavorisés de Los Angeles à travers le regard de cet enfant sur le point de devenir adulte. Le réalisateur américain a néanmoins mis trop de péripéties dans son récit, dont certaines paraissent anecdotiques.  Lors de la présentation du film, le réalisateur confie que son œuvre est « semi-autobiographique« , s’attachant à une expérience qu’il avait vécu dans sa jeunesse. Sa femme est la productrice de 1-800-Hot-Nite. Celle-ci apparait également dans le long métrage dans le rôle de l’interlocutrice du téléphone rose.

Autre film en compétition, Watcher est le premier film de la réalisatrice Chloé Okuno. Julia (Maika Monroe) et son mari d’origine rou­maine (Karl Glusman) s’installent à Buca­rest après que ce dernier ait trouvé un nouvel emploi. Julia se retrouve seule en journée dans leur grand appartement. Un jour, elle découvre qu’un inconnu l’observe continuellement de l’immeuble voisin.

Watcher est un thriller psychologique savamment travaillé sur l’isolement produit par la barrière de la langue. La protagoniste se retrouve en effet en Roumanie sans connaitre un mot du roumain. Elle ne peut exprimer clairement à ses voisins ses angoisses sur cet inconnu qui semble l’observer de la fenêtre d’en face.  La metteur en scène révèle sur scène avoir eu ce sentiment d’exclusion quand elle a voyagé en France.

La tension de ce film est palpable même si le rythme est relativement lent. A plusieurs reprises, on se fait surprendre en sursautant. Enfin, le long métrage aborde subtilement l’importance de la parole de la femme, qui n’est toujours pas prise autant au sérieux que celui d’un homme. Allant chercher ses inspirations du côté de David Fincher, Watcher est également une émanation d’un Fenêtre sur cour.

Fenêtre sur le cinéma français : Les Rascals

Jimmy Laporal-Trésor est venu présenté en première mondiale au Festival du cinéma américain de Deauville 2022 son film Les Rascals. Le réalisateur est accompagné d’une grosse partie de son casting, des talents émergents dont c’est pour la plupart leur premier rôle. Le film s’inscrit dans le contexte social des années 80 où les jeunes immigrés sont entrés en guerre contre un gang à mouvance extrémiste, les skinheads.

Aux airs de West Side Story, Les Rascals voient donc s’affronter des bandes rivales dans des rixes d’une extrême violence. En cause, cette montée de l’extrême droite au pouvoir qui déstabilise tout un pan de la jeunesse banlieusarde issue de l’émigration. Cependant, cette dernière est bien décidée à ne pas subir les provocations des mouvements radicaux.

Jimmy Laporal-Trésor décrit son film comme étant « le rêve américain dans le cauchemar français« . La secousse du final fait un parallèle direct entre la montée de l’extrême droite dans les années 80 et la situation politique d’aujourd’hui. Les scènes sont crues, violentes et intenses.

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.