Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
plus que jamais affiche critique

Critique Cannes 2022 / « Plus que jamais » (2022) d’Emily Atef : Au revoir Gaspard

Le Festival de Cannes 2022 accueillait dans la sélection officielle Un Certain Regard le film Plus que jamais d’Emily Atef, dernier film tourné avec Gaspard Ulliel. Le film sort sur les écrans de cinéma le 16 novembre. Si la projection cannoise a été largement applaudie en hommage à l’acteur regretté, qu’en est-il de la qualité artistique du long métrage ? La critique et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Hélène (Vicky Krieps) et Mathieu (Gaspard Ulliel) sont heureux ensemble depuis de nombreuses années. Le lien qui les unit est profond. Confrontée à une décision existentielle, Hélène part seule en Norvège pour chercher la paix et éprouver la force de leur amour.

Plus que jamais : lutter contre la mort à sa façon

Sur la scène du palais des Festivals, la réalisatrice exprime sa joie d’être avec ce film à Cannes : « Il y a un an, on était encore en Norvège pour le tourner ». A aucun moment elle n’évoque la mort brutale de Gaspard Ulliel mais préfère savourer l’immense fierté de pouvoir faire découvrir son film à une salle pleine.

Le film s’ouvre sur un diner entre amis. L’un d’eux pose une question à Hélène sur sa capacité à retravailler un jour. Celle-ci s’emporte ne supportant plus la réaction de ses proches qui font comme si elle n’avait rien. Au fil de la structure narrative, la femme atteinte d’une fibrose pulmonaire idiopathique s’isole, refusant les aides extérieures, dont la possibilité d’une greffe de poumons. Un jour, elle annonce à son mari son besoin de se ressourcer seule en Norvège pour retrouver un bloggeur atteint de la même maladie qu’elle.

Un mélodrame assumé

Plus que jamais est un mélodrame assumé où la larme est facile. Proche du film De son vivant d’Emmanuelle Bercot, le parcours vers la mort n’est ici pas la recherche d’une soulagement thérapeutique mais plutôt le besoin de reprendre le contrôle de son existence à l’orée de sa fin. Au lieu de se lancer vers un combat médical qui parait  inutile, la protagoniste préfère arrêter de lutter en s’évadant. Cependant, son conjoint la rappelle sans cesse à ce besoin de vivre, souhaitant, parfois même plus qu’elle, sa guérison.

plus que jamais film photo critique avis
© Pandora Films

Un film hommage

Peut-on choisir de ne pas lutter face à la mort ? Affronte t-on la maladie pour soi ou pour ses proches ? Ces questions sont centrales dans le long métrage d’Emily Atef où on y voit se quereller deux êtres qui s’aiment mais qui n’ont finalement pas la même conception de la vie. Lui souhaite la voir vivre plus longtemps, tandis qu’elle se voit déjà partir en ayant la culpabilité de ne pouvoir avoir davantage de projets avec son mari.

Ce film hommage sublime les corps grâce à des longues scènes sensuelles entre les deux amoureux, oubliant un instant les soucis quand ils s’effleurent mutuellement la peau et s’embrassent avec passion. Emily Atef filme l’amour en dévoilant beaucoup des acteurs, qui se livrent sans pudeur. La réalisatrice réussit également des magnifiques plans sur la Norvège, terre d’accueil et de rédemption.

Plus que jamais est une oeuvre émouvante qui résonne malheureusement avec le tragique destin du comédien principal.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 9/11/2022
  • Distribution France : jour2fête
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.